LES PAYS DE COCAGNE

les pays de dedans toi
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No WEf Genève 31janv09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: No WEf Genève 31janv09   Sam 20 Déc - 14:16

Alors que la crise des subprimes secoue le monde entier et vient d’atteindre le
capitalisme dans son ensemble, plongeant ainsi les Etats-Unis et l’Europe dans la
récession, alors que les peuples payent actuellement la facture du capitalisme,
l’élite économique et politique s’est une fois de plus donné rendez-vous à Davos du
28 janvier au 1er février. Selon Klaus Schwab, directeur du WEF , le 39e Forum
Economique Mondial sera une rencontre « record quant à la quantité et au statut des
participants. Cela reflète notre aspiration à trouver une solution commune aux
problèmes épineux qui se profilent devant nous » (site internet du WEF ). Le
bourreau de Tchétchénie, Vladimir Poutine ouvrira le forum, cela donne le ton d’une
réunion qui sera menée par l’élite capitalisme mondialisée qui n’hésite pas à
affamer toute une partie de la population mondiale et de détruire les cadres
d’existences. On peut en déduire que ceux qui ont produit et profité de la crise
trouveront des solutions à court terme pour sauver leurs intérêts. C’est une
gigantesque opération de spoliation et de vol qui est et sera menée :
privatisation des profits et socialisation de pertes.

Crises, climat, guerres : c’est ça le capitalisme.

Contrairement à la propagande du pouvoir, cette crise n’est pas le résultat d’un
malheureux concours de circonstances ou de spéculations hasardeuses : ses racines
sont systémiques, c’est donc le système lui-même avec sa structure et ses
mécanismes qu’il faut remettre radicalement en cause. L’échec du modèle capitaliste
n’a jamais été aussi évident qu’aujourd’hui, comme l’attestent les crises
alimentaires, écologiques et énergétiques ainsi que la précarisation des
travailleurs, l’exploitation, les guerres néocoloniales et l’essort permanent du
racisme et du sexisme sous toutes leurs formes. Ce modèle, soutenu par les membres
et invités du WEF, est inacceptable. Il faut en tirer les conséquences qui
s’imposent et lutter pour des transformations sociales radicales.

Mobilisé depuis de nombreuses années pour dénoncer le Forum de Davos et les
décisions qui y sont prises, le mouvement anti-WEF subit depuis des années la
répression systématique et la criminalisation de la part de l’Etat. La liste est
impressionnante : matraquage, ratissage, gazage, arrestations et fichages de
masses, cadrillage et militarisation du territoire avec fermeture des frontières, «
mesures préventive »... La répression de la contestation anti-WEF participe à la
mise en place de politiques d’exceptions. L’objectif du pouvoir est clairement de
faire taire le mouvement, il reste qu’il n’a pas réussi pour l’instant à convaincre
le peuple que l’ordre dominant actuel serait le meilleur – d’autant moins en cette
période de crise. La légitimité de la critique se renforce et nous devons, en nous
mobilisant, montrer notre détermination à la poursuivre même si elle dérange
l’ordre établi.

Dans la rue contre le WEF, pour un autre monde !

Organiser une grande manifestation à Genève en janvier 2009, prend tout son sens à
l’heure de la crise mondiale du capitalisme. Genève se place au cœur de ce système
en tant que cité des banquiers privés, en tant que siège du WEF et seul Etat au
monde avec Monaco à en être membre, en tant que paradis fiscal - refuge de l’argent
extorqué aux populations- en tant que place financière privée et en tant que bourse
mondiale aux matières premières, notamment de l’or et du pétrole. Manifester à
Genève de façon pacifique mais avec un contenu radical, dans le cadre de la
construction d’un mouvement social large, signifie donc porter nos revendications
au cœur du système capitaliste. Nous vous appelons à construire ensemble un front
de résistance large à l’échelle internationale pour jeter les bases d’un nouveau
modèle politique, social, économique et environnemental radicalement différent.

C’est le Capitalisme qui engendre la crise
C’est avec le Capitalisme qu’il faut en finir !

Grande manifestation, samedi 31 janvier, 14h00, rue du Mont Blanc, Genève.

Organisations signataires (Etat au 10.12.) : Action Autonome, ATTAC Suisse, Gauche
anticapitaliste, Organisation socialiste libertaire (OSL) Lausanne, Parti du
Travail Genève, Parti suisse du travail, POP & Gauche
en mouvement, Revolutionärer Aufbau Schweiz, Revolutionäres Bündnis Region Zürich,
Révolutionnaire contre le WEF

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: .   Sam 20 Déc - 18:31


_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Sam 3 Jan - 14:27


_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Jeu 5 Fév - 15:10

Communiqué de presse. Malgré l'interdiction, l'opposition au WEF se fait entendre
largement et pacifiquement
Plus de 2000 personnes se sont rassemblées pacifiquement pour protester contre le
Forum économique mondial (WEF). Nous tenons à faire part de quelques points
marquants :

Nous nous élevons une nouvelle fois contre l'interdiction injustifiée de manifester
contre le Forum économique mondial de Davos (WEF). Malgré cette interdiction,
revendiquant le droit d'exprimer leur désaccord avec les politiques destructrices
initiées par les dirigeants réunis à Davos, plus de 2000 personnes se sont réunies
rue du Mont-Blanc à Genève, dans le calme. Le caractère pacifique de la
manifestation a été respecté par l'ensemble des participant-e-s. Plusieurs prises
de paroles des organisations participantes ont eu lieu, rappelant que les crises
que nous vivons actuellement sont les conséquences des politiques de privatisations
et de précarisation décidées par les « global leaders ». Jean Ziegler est venu
affirmer sa solidarité avec les manifestant-e-s.

Après les prises de paroles, au vu de la volonté des manifestant-e-s présent-e-s
d'exercer leur droit à manifester, les organisateurs/trices ont décidé de démarrer
une manifestation qui a été bloquée par un cordon de police armé.

Comme annoncé par les organisations de la coordination antiWEF, il n'y pas eu de
casse du tout. Ni vitrines, ni voitures (pourtant très nombreuses sur les lieux du
rassemblement initial). Le dispositif policier réuni par les autorités a donc
démontré son absurdité par sa disproportion. Il n'a servi qu'à empêcher les
personnes présentes de manifester. La police a procédé à l'enfermement d'une partie
des manifestant-e-s pendant plusieurs heures, et malgré leur calme exemplaire, les
a immobilisés dans le froid et les a bombardés de gaz lacrymogènes, sans aucune
explication. Les personnes enfermées ont ensuite été progressivement libérées au
faciès, de manière totalement arbitraire.

La manifestation a été dispersée dès son début de manière très agressive. Malgré
tout, les manifestant-e-s n'ont pas répondu à la provocation et ont gardé une
attitude digne et calme.

Les autorités suisses critiquent des Etats policiers tels que la Russie, pourtant
les méthodes dont nous avons été témoins rappellent fortement celles utilisées dans
les mêmes Etats critiqués…

Il est à noter enfin que des manifestant-e-s venant de France ont été empêchés
d'entrer en Suisse.

Nous tenons à rappeler que ceux qui exercent la réelle violence sont accueillis en
Suisse en grande pompe (parmi d'autres citons M. Peres –Israël-, ainsi que les
dirigeants chinois, russes..). Ceux qui contestent cette violence sont quant à eux
déchus de leurs droits démocratiques et réprimés avec des gaz lacrymogènes et des
coups de matraques. Les crises (écologique, économique, sociale, alimentaire, et le
creusement des inégalités) sont les conséquences de politiques iniques de
confiscation des biens publics par une minorité. Les
privatisation, et les déréglementations se décident dans l'ambiance feutrée de
Davos pendant que des milliards de personnes n'ont pas d'accès à l'eau potable.

Nous en concluons que le Conseil d'Etat genevois doit maintenant tirer les
conclusions de l'absurdité de sa réaction et respecter à l'avenir les droits
démocratiques de manifester.

Coordination antiWEF Genève, le 31 janvier 2009

---------------------------------------------------

Communiqué de presse de la permanence juridique

Les organisateur-trice-s de la permanence juridique assurée pendant la journée du
31 janvier 2009 dénoncent vivement le dispositif et la stratégie policière
totalement mégalomane mis en œuvre à l'occasion du rassemblement autorisé contre le
Forum économique mondial du 31 janvier 2009.

Dès 11h du matin et jusqu'en début de soirée, des contrôles d'identité massifs ont
eu lieu à Genève, ainsi que dans les trains et les gares de plusieurs villes. Sans
raison, des dizaines de personnes ont été retenues, fouillées, photographiées et
parfois emmenées au poste de police.

Dès le début du rassemblement, les opposant-e-s au WEF ont été encerclé-e-s par les
forces de police mobilisées en très grand nombre. Tout mouvement des personnes
rassemblées a immédiatement et violemment été réprimé par les forces policières. Le
rassemblement a été aspergé de gaz lacrymogènes.

Près d'une centaine de personnes ont plus tard été entourées par la police et ont
subi des tirs de gaz lacrymogènes et des coups de matraque.

Plusieurs personnes indisposées par les gaz n'ont pas reçu les soins nécessaires et
sont restées encerclées avec les autres.

Durant tout l'après-midi, la police est intervenue massivement dans le quartier de
la gare en utilisant des gaz lacrymogènes, des canons à eau et des balles en
caoutchouc, créant un climat de panique aussi disproportionné qu'inutile.

Des centaines de personnes ont subi des contrôles d'identité et plus de 130
personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles des mineur-e-s et un couple avec un
bébé. Ces personnes ont été systématiquement identifiées, fouillées, photographiées
et retenues pendant plusieurs heures.

Les conditions de détention ont été dans bien des cas inacceptables. Des dizaines
de personnes sont restées enfermées pendant des heures dans les petites cages
individuelles de fourgons de police parqués en souterrain, au froid, sans eau ni
accès aux toilettes, et sans interlocuteur possible.

Ces contrôles d'identité et arrestations ont été réalisés sans motif valable, si ce
n'est le soupçon de venir participer au rassemblement, pourtant autorisé !

La permanence juridique dénonce ces contrôles et arrestations préventifs,
contraires aux libertés démocratiques et semblant uniquement viser à intimider et
ficher un grand nombre de personnes.

Pour la permanence juridique:
l'Observatoire genevois des pratiques policières

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: No WEf Genève 31janv09   

Revenir en haut Aller en bas
 
No WEf Genève 31janv09
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche à faire garder furets (74-01-genève)
» SIMBA, husky (Genève)
» CLIP Sos-Chats (Genève)
» NIKKI, toute petite croisée BERGÈRE près de Genève
» Coup de tabas sur Genève.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES PAYS DE COCAGNE :: PENSER, PARLER :: Actualités-
Sauter vers: