LES PAYS DE COCAGNE

les pays de dedans toi
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 conférences, colloques ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kamchatk
Invité



MessageSujet: ..   Dim 17 Sep - 22:32

Conférence libertaire à Valleyfield le 19 septembre 2006
Il y aura présentation d'une conférence d'introduction au communisme
libertaire suivie d'une discussion le 19 septembre 19h à Valleyfield dans le
rond du Parc Sauvé

Introduction au communisme libertaire
Conférence à Valleyfield le 19 septembre 2006
Nous vivons d’une vie et d’un monde exploités. Tout est accaparé par des
organisations hiérarchiques qui s’entretiennent et se reproduisent du fait
de notre travail quotidien comme travailleur/travailleuse, comme étudiantE,
comme consommateur/consommatrice... Nous reproduisons leur monde en nous
dépossédant de la vie. Nous permettons aux entreprises capitalistes et aux
États de gérer le monde et la vie en exploitant, pillant, détruisant et
d’évoluer pour mieux se reproduire… Tout ce qui reste dans leur monde le
permet : des syndicats aux organismes communautaires et… Seule la brèche
révolutionnaire peut nous permette de sortir de ce monde, de le déserter, de
créer d’autres univers de vie et de sens.
C’est ce que le mouvement communiste depuis toujours a prétendu vouloir. Ce
mouvement n’est pas un mouvement unique. Il est pluriel, dynamique, en
évolution. Il y a tout ce mouvement qui s’est canalisé dans le marxisme et
qui croit que la révolution passe par l’insurrection armée et par la reprise
du pouvoir par le Parti et l’État de dictature du prolétariat. Mais celui-ci
nous a toujours donné que le pouvoir des bureaucrates du Parti de faire
fonctionner les mêmes rouages capitalistes par l’État, sa planification
centralisée et ses agents. En ce sens, deux mondes autoritaires se sont fait
face : le capitalisme occidental et le marxisme-léninisme. En finir avec la
domination ne peut passer que par la destruction de ces deux mondes. Mais
que reste-t-il ? Il y a ce mouvement communiste anti-autoritaire qui existe
aussi depuis très longtemps et qui a passé entre autres par les figures de
Bakounine, Kropotkine, Malatesta… Ceux-là ont rejeté dès la 1ère
Internationale le mouvement marxiste. Le communisme passe par l’abolition de
la société de classes et donc forcément de toute classe dominante comprenant
entre autres la bureaucratie rouge c’est ce qu’ils disaient déjà depuis
longtemps. Constatant l’échec historique du marxisme, nous ne pouvons qu’en
revenir à cet héritage du communisme anarchiste ou communisme libertaire.
Mais qu’est-ce que cela veut dire et quelles perspectives de ce type sont
ouvertes aujourd’hui et offrent le plus d’avenir ? C’est à cette réflexion
que je vous convie lors de ma conférence à Valleyfield sur le communisme
libertaire. Cette conférence pourrait être reproduite ailleurs également.
Vous pouvez écrire à calvaire01@hotmail.com pour toute demande ou
information.
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 30 Sep - 11:17

VII congrès national de la FdCA
Crémone, 1 octobre 2006
CSA Kavarna, localité Il Casinetto, Via Maffi 2
* * * * * * * * * *
Dimanche 1 octobre 2006, la FdCA se réunira à Crémone pour son septième
congrès.
Après une année de préparation et de débats, la FdCA s'apprête à
approuver les
modifications ainsi que les remises à jour des thèses unitaires. Une
attention
particulière sera portée sur les questions de l'Etat, de la
globalisation du
capitalisme international et du rôle des USA.

Par ce congrès, la FdCA veut redéfinir et enrichir l'ensemble de son
patrimoine
stratégique de fond et réajuster ses thèses en fonction des changements
intervenus
dans les équilibres et les dynamiques du capitalisme international,
dans le rôle de
l'Etat, dans les perspectives de lutte du prolétariat international.
L'objectif du
congrès est de renouveler l'unité théorique et stratégique qui est à la
base de
l'organisation politique des communistes anarchistes en Italie et dans
le monde.

Le congrès doit également définir un document d'orientation
programmatique de la
politique des communistes anarchistes de la FdCA au niveau
international et
national en lien avec la situation politique et économique actuelle.
Les
expériences de lutte et de mouvement, les réflexions et les leçons qui
ont
jalonnées notre route depuis le sixième congrès en 2004 se rassemblent
ainsi dans
un programme d'action qui soutienne le rôle des communistes anarchistes
dans les
organisations de masse, dans les mouvements, dans les luttes
anticapitalistes et
antiautoritaire pour l'égalité et la liberté.

La FdCA sera heureuse d'accueillir les délégations d'autres pays qui
enverront leur
salutations au congrès.

Pour infos et contacts.
www.fdca.it
fdca(a)fdca.it; internazionale(a)fdca.it

tel.: +39 329 61 80 304


FEDERAZIONE DEI COMUNISTI ANARCHICI
(Fédération des Communistes-Anarchistes)

http://www.fdca.it/fdcafr
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 7 Oct - 11:50

vendredi 13 octobre 2006
à partir de 19H
au bar-restaurant le Lieu-Dit (rue Sorbier, Paris XXème)

métro Ménilmontant;
bus 96 arrêt HENRI CHEVREAU.
bus 26 arrêt L'ERMITAGE.

Programme
20h00 PROJECTION "COSI FAN FOOT"
Zaléa Tv | 2006 | 13h40

20h30 PRESENTATION DE LA REVUE OFFENSIVE
Présentation du Offensive n° 11 dont le dernier numéro s'intitule "
on hait les
champions ".

21h00 DEBAT AUTOUR DE LA CRITIQUE DU SPORT
En présence de Jean-Marie Brohm, auteur de " La tyrannie sportive ".


Vient de paraître
OFFENSIVE N°11
Trimestriel d'Offensive libertaire et sociale
Septembre 2006, 44 pages, 3 euros
contacts : OLS, 21ter rue Voltaire 75011 Paris
http://offensive.samizdat.net | ols.paris(a)no-log.org
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 7 Oct - 12:08

Le Mans, mardi 10 octobre
Au Ciné-poche (MJC Jacques Prévert)
97, grande rue

Débat organisé par le Syndicat Interprofessionnel de la sarthe (SI 72)
Membre de la
CNT-AIT.

*Théme: Autogestion: Peut-on se passer des hiérarchies?*

En amérique du sud, des expériences sont menées dans certaines
entreprises "
récupérées". Les ouvriers se sont organisés en autogestion et se sont
débarrassés
de leur hiérarchie. Débarassé de ce systéme parasitaire, la production
s'est
améliorée en même temps que les conditions de vie ou de travail.
Comme hier, que se soit pendant la communes ou pendant la guerre
d'espagne, les
ouvriers redécouvre la liberté et la fraternité.

*Et Vous?*
Avez-vous besoins de quelqu'un pour vous occuper de vos affaires?
Avec vos amis,
ne décidez-vous pas ensemble ce que vous allez faire et comment le
faire??

Discutons-en ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Dim 8 Oct - 14:40

SALON DE L’AUTRE LIVRE Edition 2006
vendredi 20 octobre, samedi 21 octobre, dimanche 22 octobre

Salle Sacco et Vanzetti de la Bourse du Travail de Saint-Etienne

Pendant ces 3 jours, sont attendus, pour présenter leurs ouvrages : *
Alain
THEVENET (sous réserve) pour sa traduction de "Enquête sur la justice
politique "
de Godwin aux Ed. ACL
* Charlie BAUER : Une vie de résistance à l’ordre social dominant
avec son livre
"Fracture d'une vie" aux Éditions Agone et son film "Le Marathonien
de l'espoir"
(réalisé par Martin Monge)
* François ROUX pour "La Grande Guerre Inconnue" aux Éditions de Paris
* Frédéric
COTTON traducteur de" Une histoire populaire des États Unis" d'Howard
Zin aux
Éditions Agone
* Gérald DITTMAR nous parlera de Louise Michel et de son livre
"L'histoire des femmes dans la Commune de Paris" aux Éditions Dittmar *
Jann Marc
ROUILLAN (sous réserve) pour « Lettre à Jules », « La Part des Loups
» aux
Éditions AGONE
* Jimmy GLADIATOR "A spleen vaillant d'un rien possible"
* Keith DIXON pour "Un abécédaire du blairisme Pour une critique du
néo-libéralisme guerrier" et "La Mule de Troie Blair, l’Europe et le
nouvel ordre
américain" aux Éditions du Croquant
* Les GIMENOLOGUES pour "Les Fils de la Nuit" coédité avec
l'Insomniaque * Marie
Claire CALMUS pour "Le Carrefour", "Danger Particulier" et
"Imaginaire Moderne"
* Marion PEYRE pour " Le livre noir de l'animation socioculturelle"
aux Éditions
l'Harmattan
* Omar BA (sous réserve) pour "Pauvre Sénégal" (Ed le Manuscrit) et
"La France,
une République ?" (Ed Klanba)
* Paul ARIES (sous réserve) pour "Harcèlement moral ou nouveau
management", "Décroissance ou Barbarie", "Petit manuel anti-pub" aux
éditions Golias
* Philippe PELLETIER (sous réserve) pour une conférence à propos
d'Elisée Reclus
* Henri MERLE pour sa dernière création à la Lucien Ginsburg

*…….. Et aussi des lectures ponctueront ces trois jours, ainsi que
des instants
de SLAM quotidiens, enfin la chorale La Barricade reprendra ses plus
grands
succès....

Ce programme est susceptible de modifications de dernières minutes et
les
horaires seront disponibles, chaque jour sur place.

Parmi les premiers éditeurs qui nous ont renouvelé leur confiance :
Repas,
L'Echappée, Plein Chant, L'esprit Frappeur, Ludd, Allia, L'or des
fous, Les Nuits
Rouges, Brut de Béton, Syllepse, Editions de Paris/Max Chaleil, Les
Requins
Marteaux, Rytrut, Gatuzain, La Digitale, CNT RP, AAEL, la Licorne,
L'ariste,
Editions du Monde Libertaire, En bas, Editions Libertaires, Dittmar,
Abribus, ACL,
Tahin Party, Agone, Egrégore, Alternative Libertaire, Courant
Alternatif, CQFD, Le
Coquelicot, Ab Irato, Oiseau Tempête, Spartacus, Le Mot et le Reste,
Les
Contrebandiers, Editions du Croquant,Sens et Tonka, Edinter,
Sansonnet, Tirésias,
En Dehors, L'insomniaque, La Question Sociale, No Pasaran, Court
Circuit,
Acratie.....

Merci aussi à La Gryffe et aux Chats Noirs

SYNDICATS DE LA CONFEDERATION NATIONALE DU TRAVAIL DE LA LOIRE
(Interpro, Education, Santé Social, PTT, Culture et Spectacle
Salle 15bis , Bourse du Travail 42028 Saint-Etienne cedex 1
Téléphone répondeur 04 77 25 78 04
salonautrelivre(a)no-log.org
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 14 Oct - 12:12

Cette année Culture de Classe s'associe au 4e salon BD de Lyon. Il nous
semble
intéressant de nous pencher sur cet art si populaire et pédagogique.
En tant
qu'association culturelle et politique, les questions qui nous
préoccupent
particulièrement sont celles de l'engagement politique des auteurs
ainsi que le
degré de politisation que cet art peut véhiculer vis à vis des lecteurs
et
lectrices. Ce sont des questions que nous mettrons en débat lors de la
conférence-débat du 21 octobre co-animée par notre association et le
salon BD de
Lyon ainsi que Nicolas Otéro et Roger Martin, respectivement
dessinateur et
scénariste d'une série BD intitulée «AmeriKKKa » (sur le Ku-Klux-Klan,
extrême-droite américaine).

BD et engagements
Samedi 21 octobre 2006 à 15 h
MJC Laënnec-Mermoz – 21, rue Genton – 69008 Lyon
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Mar 17 Oct - 20:31

CONFERENCES INTERNATIONALES SYNDICALES : I 07 [organisée par la CNT-F]
RIEN POUR NOUS ? TOUT POUR TOUS !

A l’heure où nous assistons à l’échelle européenne et mondiale à la
destruction
des acquis sociaux par la dérégulation des systèmes de sécurité
sociale, par les
attaques contre les droits des salarié(e)s, par les soit disantes «
réformes » du
Code du travail, du marché du travail et de conventions collectives,
par la menace
d’une insécurité sociale globalisée (privatisations, mise en
concurrence des
travailleur(se)s, extension de nouvelles formes de contrats de travail,
augmentation du travail sans droits, sans papiers, sans salaires …

Nous constatons l’omniprésence d’un projet de société où la
maximalisation des
profits de quelques privilégié(e)s et la soumission du plus grand
nombre ne font
qu’augmenter l’exploitation et la pauvreté du monde entier.

En outre, « il y a encore et toujours des millions d’êtres humains en
migration
sur cette planète, à la recherche d’un revenu et d’une vie meilleure.
Le nombre
d’entres eux va croissant. Ils font l’expérience brutale que la
promesse du bien
être capitaliste n’était qu’une façade » (Déclaration programmatique de
la
Conférence Internationale d’Essen, I 02).

La mondialisation n’est rien de nouveau pour le capitalisme. Mais la
mobilité,
l’agressivité et la capacité de ce système n’ont jamais été aussi
fortes
qu’aujourd’hui. Fermer des entreprises rentables avec des conditions
relativement
avancées pour les travailleur(se)s dans un pays et rouvrir ces mêmes
entreprises
ailleurs, avec des salaires plus bas et des conditions plus mauvaises
pour
augmenter les bénéfices des actionnaires, cela n’a, hélas, rien
d’étonnant de nos
jours.

Que faire ?

A l’opposé, le mouvement ouvrier et ses organisations semblent aussi
peu organisés
dans leur coordination entre pays et dans la riposte collective qu’au
moment de la
création de la 1ère Internationale. Ils se révèlent incapables de
répondre
concrètement, de réagir rapidement et globalement aux attaques massives
du
Capital.

Tant le syndicalisme européen que mondial manque d’échanges
d’expériences, manque
d’entraide et de solidarité dans les faits.
Le monde syndical bureaucratique, le syndicalisme de système (CES,
CSI),
cogestionnaire, courroie de transmission d’intérêts politiques, ne veut
pas
s’opposer à ces attaques du capitalisme triomphant. Ceci,
l’entraîne, de plus en plus, en contradiction avec le syndicalisme de
lutte de
classe, qui lui n’est pas inexistant, mais faible, d’apparition
éphémère et
désorganisé.

Pour donner une suite aux Conférences industrielles de San Francisco
en 1999 ( I
99) et d’Essen en 2002 (I 02), la CNT française prend l’initiative de
lancer cette
invitation à toutes les organisations, groupes, réseaux et militant(e)s
qui ont
participé aux Conférences précédentes, ainsi qu’à tous les nouveaux
intéressés.


Construire la solidarité internationale

Cette nouvelle Conférence aura lieu à Paris les samedi 28, dimanche
29, lundi 30
avril 2007 et mardi 1er Mai 2007.

Quel intérêt de se rencontrer dans un cadre international pour les
Anarcho-syndicalistes (AS), pour les Syndicalistes Révolutionnaires
(SR),
autogestionnaires et unionistes ?

Dans une telle conférence, ce qui se passe « où et comment », ne
devrait être
qu’une introduction au débat, avec des exemples concrets venant de la
pratique et
des luttes de chacun.

Le but immédiat des échanges serait : Que sommes nous en mesure de
faire
concrètement ensemble ? La finalité à plus long terme, et notre espoir,
serait de
commencer à renouer les liens et de faire l’union entre les travailleur
(se)s de
différents pays, de se réapproprier les outils d’information, de lutte
et d’action
par l’organisation de la solidarité international.


TOUS ET TOUTES A PARIS
POUR LA CONFERENCE INTERNATIONALE SYNDICALE : I 07

PRE PROGRAMME DE I 07

- Vendredi 27 avril 2007 :
Accueil des délégations

- Samedi 28 avril :
Matin :
Rencontres Syndicales (vie chère, salaires, délocalisations,
licenciements,
privatisation, droits du travail, Institutions / syndicalisme
révolutionnaire,
répression syndicale, Union Européenne …

Après midi :
Rencontres de branche : Bâtiment, éducation, Poste, Santé, nettoyage,
culture,
presse, transport, métallurgie, travailleur(se)s de la Terre, …

Soir : Concert

- Dimanche 29 avril :
Matin : Rencontres thématiques : luttes des Femmes, antifascisme,
écologie sociale,
logement, migrations, anti – impérialisme …

Après midi : Synthèse des différentes rencontres

Soir : Grand meeting international

- Lundi 30 avril :
Après midi : Diffusion de films militants / visite guidée de Paris

- Mardi 1er Mai 2007 :
Après midi : Manif internationale

Soir : Concert
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Mer 25 Oct - 13:25

Le Centre Europe-Tiers Monde (CETIM) et le Département de droit constitutionnel de l’Université de Genève
vous invitent à la conférence-débat :


La santé: un droit universel ?
Quelle mise en œuvre dans le contexte néolibéral ?


Avec la participation de :
Giorgio Malinverni
professeur de droit constitutionnel, membre du Comité des droits économiques,
sociaux et culturels des Nations Unies

Philippe Texier
magistrat, membre du Comité des droits économiques,
sociaux et culturels des Nations Unies

Alison Katz
sociologue et psychologue, membre du People’s Health Movement (PHM),
travaille depuis plus de 15 ans dans le domaine de la santé et du développement au sein d’ONG et d’agences onusiennes

Malik Özden
représentant du CETIM auprès de l’ONU et rédacteur de la brochure « Le Droit à la santé ».
Pour en savoir plus sur cette brochure : URL : http://www.cetim.ch/fr/publications_details.php?pid=134

Mercredi 22 novembre 2006, 20h.
UniMail, Genève, salle R280
Entrée libre et gratuite
Revenir en haut Aller en bas
catapult
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: samedi   Mer 25 Oct - 14:16

Tcho Kam écoute pour ce samedi je sais pas si je viens car il y a l'ani de ma mère qu'on va fêter en famille alors peut etre je viendrai plus tard je sais pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 28 Oct - 14:53

Samedi 4 novembre à Rennes
Le groupe la sociale de la Fédération Anarchiste de Rennes organise un
grand
Meeting commémoratif et revendicatif avec projections vidéo de
documentaires sur la
révolution espagnole, exposition d'affiches de l'Espagne libertaire de
l'époque,
diaporama commenté sur l'Espagne de 1936-39 par Wally Rosell,
témoignage de Pierre
Petit sur les grève de 1936 sous le Front populaire et sur les camps de
réfugiés
espagnols de Saint-Brieuc, introduction sur la Charte d'Amiens de 1906
et son
actualité dans les luttes sociales et syndicales d'aujourd'hui, puis
débat avec la
salle sur le thème « Hier ils ont osés ! Et aujourd'hui, de quelle
société les
anarchistes veulent-ils ? »,
de 14 heures à 19 heures, à la maison de quartier de Villejean,
2, rue de bourgogne. Table de presse"

-----------------------------------------------------------------
Merci de répondre à contact(a)farennes.org

Groupe la Sociale de la Fédération Anarchiste
c/o Local "la commune"
17 rue de chateaudun
35000 Rennes

Tel/Rep: 02 99 67 92 87
www.farennes.org

Permanences au local "la commune"
les Mercredis et Samedis de 14h à 18h
Vente du Monde Libertaire
- dans le haut de la Place des Lices
les Samedis de 11h à 13h
-----------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Jeu 2 Nov - 13:00

L’autre Afrique
Résistance contre la guerre, la corruption et l’oppression

C i n é m a L a C l e f
2 1 , r u e d e L a C l e f
7 5 0 0 5 P a r i s
M° C e n s i e r - D a u b e n t o n

P r o j e c t i o n s : Petits Soldats de François Margolin; Na Cidade
Vazia de
Maria Joäo Ganga; Un héros de Zézé Gamboa; La nuit de la vérité de
Regina Fanta
Nacro...

Débats: Cabinda (Angola), enfants soldats (Libéria); et autour des
livres: . Elles
font bouger l’Afrique en présence de Michèle Descater de l’AFASPA. . La
privatisation de la violence: mercenaires & sociétés militaires privées
au service
du marché avec l’auteur Xavier Renou.

Expos: Désobéissance civile, collages de Chari Goyeneche; toiles de
Zecarias Tedros
déserteur érythréen; cartes à gratter et encre de Chine d’Yves Chambon
sur la
guerre de 14-18.

Lecture: portraits de femmes.

Tables de presse & buvette.

De midi à minuit, samedi 11 et dimanche 12 novembre, journées
organisées par
l’Union pacifiste de France avec des antimilitaristes de la région
parisienne, la
participation de l’AFASPA, l’Union des Anarchistes, etc.

Contact: UPF, BP 196, 75624 Paris cedex 13 - Tel: 01 45 86 08 75
www.unionpacifiste.org

P A F : 5 euros la séance, 8 euros les deux, 12 euros les trois, 15
euros les
quatre
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Jeu 2 Nov - 13:35

Projection-débat du film CUBA. MÉMOIRE SYNDICALE, vendredi 10 novembre
à Paris

Les Groupes d'appui aux libertaires et aux syndicalistes indépendants
de Cuba
(GALSIC) et l'association Sin Visa vous invitent à une :

Projection-débat du film CUBA. MÉMOIRE SYNDICALE

Un documentaire de Claudio Castillo et de Jorge Massetti

Avant l'été, nous avions présenté à la Passerelle un document sur la
vie
quotidienne du peuple cubain dans la Cuba castriste d'aujourd'hui. Il
s'agissait
d'une photographie sans filtre de la « société socialiste » construite
par Fidel
Castro durant quarante-sept ans, dans un pays qu'il gouverne en
monarque absolu.
Les scènes projetées montraient, sans dramatisme, mais avec force, les
facettes
essentielles de la construction « socialiste » castriste. Dans
celle-ci, la
réalité met brutalement en évidence le mensonge de la propagande et
des mythes
officiels. Le documentaire que nous diffuserons le 10 novembre, à la
Passerelle,
permet de comprendre les raisons de ce fiasco révolutionnaire : avoir
imposé un
modèle étatique, militaire et caudilliste de construction du
socialisme.
Un modèle que le castrisme a imposé en détruisant le mouvement ouvrier,
après
s'être servi du syndicalisme officiel comme organe de contrôle et de
répression
associé à la sécurité de l'État. Ce afin d'obliger la classe ouvrière
à « renoncer
» à toute forme de revendication sociale et économique.
Le film documentaire « Cuba, mémoire syndicale » retrace à travers
plusieurs
témoignages l'histoire du syndicalisme cubain depuis ses origines
jusqu'aux
actuelles tentatives de créer des syndicats
indépendants.

Vendredi 10 novembre à partir de 18 heures 30 à

LA PASSERELLE
RESTAURANT CAFE CONCERTS EXPOS LIBRAIRIE COMMERCE EQUITABLE

3 rue Saint-Hubert
Paris 11e
Métro Saint-Maur
www.alapasserelle.org
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Lun 13 Nov - 17:17

2èmes Rencontres Sociales et Libertaires
1936 - 2006
Il etait une fois...
LA LA REVOLUTION REVOLUTION ESPAGNOLE ESPAGNOLE
CNT – FA – NO PASARAN
A Nîmes du 16/11 au 21/12.
Initiatives libertaires pour un hommage à la Révolution espagnole et sa
poursuite
dans les luttes d'aujourd’hui et de demain…

DEBATS
CONCERT
LECTURES
CINEMA
MANIF

Jeudi 16 novembre à 20h : 70 ans plus tard : L’autogestion
révolutionnaire en
Espagne. Conférence-débat avec Franck Mintz, historien & auteur de :
L’autogestion
dans l’Espagne révolutionnaire, 1970 et Autogestion et
anarcho-syndicalisme
(analyse et critiques
sur l’Espagne 1931-1990), Paris, éd. CNT-RP, 1999.

Franck Mintz nous parlera de l’histoire de la révolution espagnole de
1936 à 39 et
des circonstances culturelles et socio-politiques qui permirent les
idées de l’AIT
de s’enraciner dans des familles ouvrières et paysannes dans la plupart
de région
d'Espagne dès 1870. Influencée par le syndicalisme révolutionnaire de
la CGT
française, la CNT donnera aux travailleurs de la base des instruments
de lutte pour
défendre ses intérêts et acquérir et maintenir une conscience pour une
transformation de la société, la destruction du capitalisme. Ces outils
de lutte
sont l'action directe, le refus de l'intervention de l'Etat pour régler
les
problèmes entre patrons et travailleurs.
Pourquoi le modèle français a-t-il réussi en Espagne et échouée en
France ?
Projection d'affiches de l'Espagne de 36-39 Au Centre Pablo Neruda
rue du Cirque Romain
salle de l’auditorium

Jeudi 23 novembre à 20h : CINEMA : Pour la première fois à
Nîmes,projection du
dernier film de Pierre Carles, Ni vieux ni traîtres.
La lutte anti-franquiste dans les années d’exil. Projection suivie d’un
débat avec
le réalisateur qui nous fait le plaisir de présenter son travail.
Une participation aux frais vous sera proposée.
Au Centre Pablo Neruda
rue du Cirque Romain
salle de l’auditorium

Mercredi 29 novembre à 20h : CONFERENCE – DEBAT. Exil espagnol –
politiques
d’immigrations, ou comment le droit d’asile s’est réduit en peau de
chagrin.
Olivier ROUX interviendra sur l’ « accueil » en France des exilés
espagnols.
Jean-Paul NUNEZ décrira l’évolution des politiques d’immigration vers
une situation
du tout répressif et fera état des centres de rétention actuels. Nous
terminerons
sur des perspectives de lutte contre le centre de rétention dont la
construction
est prévue à Nîmes dans les prochains mois.
Au Centre Pablo Neruda
rue du Cirque Romain
salle de l’auditorium

Samedi 2 décembre à 14h : RASSEMBLEMENT place Montcalm. Hier comme
aujourd’hui :
liberté de circulation ! Liberté d’installation ! Nous sommes tous des
enfants
d’immigrés : crions notre solidarité avec les sans papiers.

Lundi 11 décembre à 20h : DEBAT : L’autogestion, passé et présent et
pour un autre
futur.
Depuis les collectivités et industries autogérées de l’Espagne de
1936-39 jusqu’aux
actuels villages et zones d’autonomie temporaire, en passant par les
squatts, le
Chiapas et les réappropriations d’usines (Argentine, L.I.P) : un petit
tour
d’horizon des différentes formes que peut prendre ’autogestion.
Quelle est la vitalité de ce mode de fonctionnement ? Comment assurer
la
propagation de cette pratique révolutionnaire ?
Au Mille Feuilles
12, rue St Mathieu

Lundi 18 décembre à 20h : CINEMA : Retour sur le VAAAG , Village
Autogéré
Anti-autoritaire et Anti-guerre.
A la suite de la soirée sur l’autogestion, projection du film A
l’épreuve du réel
retraçant l’expérience du VAAAG qui s’est tenu à l’occasion du G8 à
Evian en 2003.
Le film sera suivi de témoignages de personnes ayant fait vivre ce
village (si vous
y étiez, venez nous raconter votre VAAAG) et d’un débat autour de cet
événement.
Au Mille Feuilles
12, rue St Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 25 Nov - 15:24

CLF - COLLETTIVO LIBERTARIO FIORENTINO
3eme vitrine de l'éditions Anarchiste et libertaire
Florence 7-9 Septembre 2007
* * * * *
Aux maisons d’édition, aux éditeurs, aux autofinancés,
Le Coll.Lib.Fi. (Clf) au cours de la réunion du 4 Septembre 2006 a
décidé de
réaliser la troisième manifestation culturelle à Florence, le 7/8/9
Septembre
2007.
La manifestation, intitulée « Vitrine de l’édition anarchiste et
libertaire »
aura un caractère international, et sera le lieu d’une série
d’évènements
artistiques et culturels, pendant trois intenses journées.

Des expositions d’oeuvres et de publications sont prévues, sans aucunes
limitations, auto produites et/ou prévues par le Clf, et qui consistent
principalement en :

- Une exposition d’oeuvres d’art individuelles, de groupes ou
d’associations ;
- Une exposition « B.D. et anarchisme » ;
- Une section graphique et édition ;
- Des chants et mémoire ;
- Des concerts et des projections de vidéo.

Ces activités feront offices de supports et de fil rouge à la presse
dans
toutes ses versions et manifestations, et à ce propos la section de
présentation et débat sur les « derniers imprimés » sera fondamentale,
ainsi
que les Cd, les vidéos, et les performances.

Il s’agit donc de présenter, avec la présence des auteurs et/ou des
éditeurs,
les nouveautés les plus significatives.

Tout ceci tourne autours de la « vitrine de l’édition » qui sera la
plus ample
possible grâce aussi à l’effective collaboration de chaque réalité
éditoriale.

Voilà donc pourquoi le Clf demande en un temps très bref de se mettre
en
contact avec la personne qui vous écrit, de façon à définir dans le
détail les
modalités d’adhésion et de participation.

Pour autant qu’il soit possible nous demandons l’action directe de la
part des
intéressés, afin d’organiser et de valoriser ses propres productions.
Pour ceux
qui, ne pourraient être présents dans leurs propres stands ou secteurs,
nous
prévoyons des aires mixtes suivies par le Clf, mais privilégiant
l’autogestion
de l’espace et de la visibilité, de façon autonome.

Le Clf met à disposition des espaces appropriés équipés et couverts (ou
non)
dans un lieu facilement accessible, mais aussi toute la logistique
nécessaire.
Toute action permettant d’informer, de diffuser et d’amplifier
l’événement est
évidemment la bienvenue. La fiche d’inscription qui suit doit être
envoyée
remplie au plus tard le 30 mars 2003, par les moyens les plus commodes
(poste
normale, email, fax).

Comme pour les précédentes éditions, l'organisation et l'aspect
économique
demandent un grand effort: la réservation du local et le versement de
l'acompte
pour la location doivent être effectués au plus tard au mois de Mars,
ainsi que
toutes les dépenses inévitables pour l'organisation, nous obligent à
demander
le soutien humain et économique, les idées et les propositions de tous
et
surtout une aide pour promouvoir et faire connaître l'initiative à plus
de
monde possible.

Saluts libertaires.

CLF
Revenir en haut Aller en bas
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Sam 6 Jan - 16:40

Situation des mineurs palestiniens et tribunaux militaires israéliens
Mercredi 17 janvier 2007 à 20h
UniMail, Genève, salle S150

Avec la participation de :
Khaled Quzmar, avocat, membre du Defence for Child International (DCI) Palestine
Jean Zermatten, juge, membre du Comité des droits de l’enfant des Nations-Unies

Le documentaire « Jeunesse volée » (20 min) sera projeté avant l’intervention des deux participants. Il présente le destin de 2 jeunes Palestiniens de 12 et 17 ans ayant été incarcérés dans les prisons israéliennes.


Organisation: [url=javascript:ol('http://www.urgencepalestine.ch');]Collectif Urgence Palestine[/url]
Avec le soutien de [url=javascript:ol('http://www.dci-pal.org/');]Defence for Child International-Palestine[/url]

> affiche/tract à télécharger sur notre site: [url=javascript:ol('http://www.urgencepalestine.ch/doc/ConfQuzmar170107.doc');]http://www.urgencepalestine.ch/doc/ConfQuzmar170107.doc[/url]

___________________________________________________________________________

Parrainages d'Enfants de Palestine
rassemblement spécial
vendredi 12 janvier 2007


Si le parrainage d'enfants de Palestine vous intéresse, venez nous retrouver lors du rassemblement hebdomadaire du Collectif Urgence Palestine au passage de la Monnaie (Bel-Air, Genève)
le vendredi 12 janvier de 17h30 à 18h30

organisation: Association Parrainages d’Enfants de Palestine, [url=javascript:ol('http://www.urgencepalestine.ch');]CUP-Genève[/url]

___________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________


à signaler également, une semaine organisée par Génération Palestine:

Une semaine en… PALESTINE !
Exposition - Témoignages - Projection - Discussion
du 8 au 12 janvier 2007
Uni-Mail - Genève


expo du 8 au 12 janvier 2007 dans les couloirs d'Uni-Mail
projection du film « Les enfants d’Arna » + un court métrage
mercredi 10 janvier à 18h30, salle MR070

Témoignages des participants du projet « Des Ponts au-delà du Mur… »

Pour rompre le siège & briser le silence, un échange de jeunes en Palestine
60 après le partage de l’ONU et 40 ans d’occupation militaire des territoires

> flyer à télécharger: [url=javascript:ol('http://www.urgencepalestine.ch/doc/flyerUneSem0107.pdf');]http://www.urgencepalestine.ch/doc/flyerUneSem0107.pdf[/url]

organisation: Génération Palestine
___________________________________________________________________________


plus d'infos sur notre site:
[url=javascript:ol('http://www.urgencepalestine.ch');]www.urgencepalestine.ch[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Sam 13 Jan - 16:30

3ème Congrès mondial contre la peine de mort


Le 3e Congrès mondial contre la peine de mort se tiendra à la Cité
Internationale Universitaire de Paris du 1er au 3 février 2007. Tous les
débats, tables rondes, focus et ateliers sont ouverts au public.

Les congressistes porteront plus particulièrement leur attention sur
les perspectives d’abolition en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, et
sur les conditions qui permettraient de peser sur les Jeux olympiques de
Pékin pour faire reculer la peine de mort en Chine.

Stratégies diplomatiques, prise en compte de l’abolition dans les
réformes pénales, création de coalitions régionales dans les grandes zones
où se concentrent les exécutions, tels sont les grands axes autour
desquels s’organisent les débats que vous allez découvrir dans ces pages.

Télécharger le pré-programme au format pdf

AGENDA

Jeudi 1er février 2007

- 09h30 - Accueil
- 10h00 - Séance d’ouverture avec la Coalition mondiale contre la peine
de mort
- 12h00 - Cocktail déjeunatoire des congressistes
- 13h30 / 15h30 - Tables rondes
- 15h45 / 16h45 – Focus sur l’actualité
- 17h00 / 19h30- Grand débat Les voies de l’abolition en Afrique du
Nord et au Moyen-Orient
- 20h45 - Soirée Paroles de témoins

Vendredi 2 février 2007

- 09h / 10h00 - Débat en pléniere
- 10h00 / 12h00 - Tables rondes
- 12h00 / 15h00 - Ateliersdes abolitionnistes et Espace Agir
- 13h00 / 15h00 - Tables rondes
- 15h15 / 16h45 - Questions-réponses avec le public
- 17h00 / 19h00 - Grand débat: Chine, peine de mort et Jeux olympiques
- 20h00 - Soirée lecture publique à la Maison du Barreau de Paris

Samedi 3 février 2007

- 10h00 - Cérémonie solennelle du Congrès
- 14h00 – Marche dans les rues de Paris avec la Coalition mondiale
contre la peine de mort

Plus d'information et inscription :
http://www.abolition.fr/ecpm/french/congres.php??-topic=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Sam 20 Jan - 13:38

*Sortir du chaos agricole mondial par la souveraineté alimentaire*
**
*qui aura lieu mercredi 24 janvier 2007 à 19h30 à la Maison des
associations à Genève*
**
*organisée par Uniterre, le Groupe de réfexion rurale
(Argentine), * *Association* *SWISSAID GENEVE** et Alliance Sud*
**
et vous remercie infiniment de bien vouloir diffuser cette information
auprès de vos réseaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Sam 3 Fév - 12:23

Le Collectif genevois de soutien au peuple Bolivien, l'IUED et Le Courrier vous convie à la rencontre suivante:
Mouvements sociaux: anciens acteurs du nouveau panorama (géo)politique latinoaméricain.
Vers un nouveau modèle d'État ou de Société?

Rencontre avec Raúl Zibechi animée par Benito Perez (Le Courrier)

Traduction français – espagnol assurée.
Jeudi 8 février 18:30 salle Bungener, IUED
Institut Universitaire d'études du développement 20, rue Rothschild 1211 Genève
Trams 13 et 15 arrêt Butini

Raúl Zibechi est co-éditeur de l'hébdomadaire La Brecha en Uruguay. Auteur de plusieurs livres comme La Mirada Horizontal ou Genealogia de la revuelta, il présentera son dernier ouvrage Los movimientos como poderes antiestatales consacré à la "capacité de faire" du peuple bolivien. Il est également enseignant à la "Multiversidad Franciscana de America Latina".
http://www.nordan. com.uy/autores/ zibechi_raul. html

Organisation: Collectif de soutien au peuple bolivien / IUED / Le Courrier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Lun 19 Fév - 12:07

Le 10 mars 2007, à Gand (Belgique): la 6ième Foire Internationale du
Livre
Alternatif et Libertaire! La journée par excellence pour dénicher des
publications
critiques et à contre courant pratiquement impossibles à trouver dans
le circuit
commercial.

Il existe beaucoup d'éditeurs et de distributeurs plus petits qui osent
faire
entendre une voix discordante. Vous les trouverez à la foire du livre
alternatif et
libertaire.

A partir de 10 heures, des dizaines de librairies, de distributeurs et
d'éditeurs
de Belgique et d'autres pays seront présents avec des livres,
magazines, musique,
t-shirts, etc.

Outre une vaste présence de lecture libertaire / anarchiste, vous
trouverez
également un vaste choix de publications de diverses ONG et groupes
activistes.
Entre autres des publications relatives à l'antimondialisme, l'action
directe,
l'antimilitarisme, l'anarchisme, l'activisme environnemental
radical,...

A partir de 12h30, Infomania vous présente un programme de conférences,
ateliers,
vidéos,... Une petite selection: Tony Bunyan (Statewatch), Dissent! (A
bas le G8),
AFA (extrême-droite),... Vous trouvez le programma sur
www.aboekenbeurs.be. Pour
les conférences en néerlandais nous essayons de prévoir
l'interprétation en
chuchotage.

En permanence: bar, sandwiches végétariens / végétaliens et soupe.
Prise en charge
des enfants (de 3 à 10 ans) de 13 à 17 heures

Le programme de l'après-midi et le foire du livre sont gratuits!

Le jour se terminera avec une soirée à partir de 21 heures: concerts de
René Binamé
(B, anarchopunk) et De Hardheid (HOL, skapunk) et fête avec DJ Houtsnip
(musiques
mondiales). Entrée: 5.00 euros

Location: De Centrale, Kraankinderstraat 2, Gand - Belgique.

Contact / plus d'infos: www.aboekenbeurs.be - aboekenbeurs(a)yahoo.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Dim 11 Mar - 14:09

Samedi prochaine, a la 6ième Foire du Livre Alternatif et Libertaire à
Gand, une
exposée par Tony Bunyan, éditeur de Statewatch.

10 mars, Foire du Livre Alternatif et Libertaire. La journée par
excellence pour
dénicher des publications critiques et à contre courant pratiquement
impossibles à
trouver dans le circuit commercial. Pourtant, il existe beaucoup
d'éditeurs et de
distributeurs plus petits qui osent faire entendre une voix
discordante. Vous les
trouverez à la foire du livre alternatif et libertaire.

A part du foire, Infomania présente une programme de conférences,
vidéos,
débats,... Entre autres une exposé de Tony Bunyan, editeur de
Statewatch.

Bunyan démontre que, aussi en Europe, la 'guerre contre le terrorisme'
est
utilisée pour légitimer la création d'un état coercitif de
surveillance. Le
déficit démocratique, particulier au sein de la structure politique
européenne,
permet une réaction des gouvernements et des états face au terrorisme
qui va
beaucoup plus loin que la tentative de le neutraliser. Toutes sortes
d'institutions abusent de la situation actuelle pour imposer beaucoup
de mesures
répressives. Ca se passe par le biais de la surveillance des
télécommunications et
des migrations, le recours aux passeports biométriques, la liaison des
banques de
données, etc. De cette manière, la 'guerre contre le terrorisme'
redéfinit la
culture politique et la vie démocratique. Statewatch est un réseau
européen de
bénévoles fondé en 1991 avec comme activités principales le journalisme
dinvestigation et la recherche critique sur l'état, la Justice et
l'Intérieur, les
libertés civiles, la responsabilité et la
transparence. Chaque nouveau dispositif européen ou national qui règle
ces
matières est examiné par Statewatch de près. Les conséquences concrètes
de ces
politiques et pratiques des états sont également examinées. L'intention
de
Statewatch est de mettre à disposition de toutes sortes de
documentation pour que
les gens puissent les consulter, s'informer comme il faut et en tirer
leurs
propres conclusions. La site http://www.statewatch.org offre des liens
menant aux
différents observatoires, à des documents et à plusieurs essais.

L' exposé commence à 16h30. Programme de l'après-midi et foire du
livre: entrée
gratuite.

Lieu: De Centrale, Kraankinderstraat 2, Gent, Belgique

Toutes infos sur http://www.aboekenbeurs.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Dim 11 Mar - 14:15

L'autogestion, hier, aujourd'hui, demain, ici et ailleurs

À l'occasion des rencontres libertaires sur l'autogestion qui se
tiendreont à Nancy du 14 au 17 mars 2007, nous vous invitons à venir
débattre sur ce thème à partir des expériences historiques et
actuelles comme les expériences de la révolution espagnole, les luttes
des paysans sans terres au Bengladesh, l'autonomie indienne au Chiapas
et les alternatives locales en Lorraine et ailleurs...

Rencontres libertaires sur l'Autogestion
c/o Planète Verte
BP 600 22 - 54002 Nancy cedex
www.rencontres-libertaires.eu.org
contact@rencontres-libertaires.eu.org

________________________________


L'autogestion, hier, aujourd'hui, demain, ici et ailleurs
RENCONTRES LIBERTAIRES SUR L'AUTOGESTION
Nancy, du 14 au 17 mars 2007
En quoi consiste l'autogestion ? A gérer nous-mêmes ce qui nous
concerne ? A se réapproprier nos vies et nos choix ? Nos villes et nos
campagnes ? Nos activités et nos désirs ?

Peut-on vraiment définir l'autogestion ? Est-ce un moyen de lutte
contre les dominations, étatique ou capitaliste ? Un moyen
d'organisation ? Une tentative d'acquérir notre autonomie ?

Y-a-t-il un seul modèle d'autogestion, fixe et inamovible ou, au
contraire, doit-elle être constamment recréée par les groupes et les
individus qui s'en inspirent et fonctionnent selon ce principe ?

L'autogestion est-elle réalisable ? Est-elle facile ? Quels
enseignements pouvons-nous tirer des expériences du passé, de la
Commune de Paris ou de la révolution espagnole de 1936 ?

Quel est le bilan des pratiques actuelles, des sans-terres au
Bangladesh aux communautés indigènes en lutte du Chiapas et de Oaxaca.
Et à Nancy, dans la région ? Quelles sont les expériences qui existent
et fonctionnent dans notre quotidien, dans nos aspirations, dans nos
réalisations ?

Si on se rencontrait pour partager, débattre et en discuter ensemble
? On pourrait réfléchir à de nouvelles formes d'organisation, à monter
ensemble de nouveaux projets, à s'ouvrir de nouvelles perspectives...


Programme

Mercredi 14 mars Fac de lettres
* 12h30 : bouffe collective sur la fac de lettres
* Après-midi : tables de presse libertaires
* 19h : projection/débat sur le Bangladesh


Jeudi 15 mars Local CNT, 22 bis rue Villebois Mareuil
* 20h30 débat avec un membre de Coopéquita de la CNT Bordeaux
(production et distribution coopérative de produits agricoles)


Vendredi 16 mars (Place Thiers - MJC Bazin)
* 19h : rebaptisation de la Place de la Commune (anciennement
place
Thiers) avec la Chorale des sans-noms.
* 20h : manifestation festive jusqu'à la MJC Bazin
* 21h : apéro-bouffe
* 21h30 : discussions autour des expériences autogestionnaires
lors
de la révolution espagnole


Samedi 17 mars (MJC Bazin)
* *Débats, à partir de 14h* :
o 14h : Autonomie indienne, expériences autogestionnaires au
Chiapas et à Oaxaca, avec un membre du Comité de soutien
des
peuples du Chiapas en luttes (CSPCL)
o 16h : Autogestion, pratiques locales et projet politique
avec l'AMAP, l'Espace Nancéen Autogéré, les Tanneries à
Dijon, la Zone de gratuité de la fac de Nancy 2,
Utopinambour, distros, labels et concerts, informatique,
maison antinucléaire de Bure...
* 19h30 : Apéro-bouffe
* 20h30 : Soirée Cabaret : Contes, magie, clowns, jongleries et
concerts acoustiques.

Toute la journée sur le site : bar à prix libre, distros et autres
collectifs, crèche (l'après-midi)

Plus d'infos sur www.rencontres-libertaires.eu.org

Rencontres libertaires sur l'Autogestion
c/o Planète Verte
BP 600 22 - 54002 Nancy cedex
www.rencontres-libertaires.eu.org
contact@rencontres-libertaires.eu.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Dim 18 Mar - 15:56

Objet: Colloque/formation "Critique des violences patriarcales"
Répondre à: droitetsoin@free.fr

Madame, Monsieur,

je vous prie de bien vouloir trouver ci-joints les renseignements
relatifs
au colloque que nous organisons les 26, 27 et 28 mars 2007, à Paris,
sur
la critique des violences patriarcales. Il aura lieu au CEDIAS – Musée
social, 5 rue Las Cases, 75007 Paris (Métro Solferino (ligne 12)). Il
est
organisé par l'association "Droit et Soin contre les Violences".

L'axe du colloque est la mise en évidence de la persistance des
systèmes patriarcaux et des conséquences de cette persistance. Mais il
s'agit également de faire des propositions: Suzie ROJTMAN, Co-porte
parole du Collectif national pour les droits des femmes présentera par
exemple le projet de loi-cadre contre les violences faites aux femmes.

Je vous joins également, pour information, les éléments relatifs au
précédent colloque que nous avons organisé, et à la revue "Le Quai d'en
Face", lancée à cette occasion.

________________________________________________________________________
__


Le programme du colloque "Critique des violences patriarcales" est le
suivant:

Lundi 26 mars 2007
09h-12h00:
- Les violences faites aux femmes, une atteinte à leur citoyenneté et à
la
démocratie, Annie GUILBERTEAU, Directrice Générale du Centre National
d’Information sur les droits des femmes et des familles.
- Une violence structurelle masquée : l’appropriation du corps des
femmes,
Marie-France CASALIS, Collectif Féministe contre le Viol.

14h00-17h00:
- L’accompagnement socio-juridique des personnes confrontées à un
mariage
forcé, Christine JAMA, Directrice de l’association « Voix de femmes ».
- Spécificité de l’accueil des femmes victimes de violences, Efraïn
GARCIA,
Cofondateur et ancien responsable du PHARE, Membre du CIDF de Paris.

Mardi 27 mars 2007
09h-12h00:
- La lutte contre l’excision en Europe, Linda WEIL-CURIEL, Avocate au
Barreau
de Paris.
- Analyse des conventions bilatérales au regard du statut des femmes,
Sérénade
CHAFIK, Conseillère conjugale, Ecrivaine.

14h00-17h00:
- La formation professionnelle sur les violences faites aux femmes à
l’épreuve
des résistances du système, Hanitra ANDRIAMANDROSO, Chef de projet,
responsable de formation au Relais de Sénart.
- Maltraitances commises par les mères dans le système patriarcal,
Sokhna
FALL, Thérapeuthe familiale, Victimologue, Ethnologue.

Mercredi 28 mars 2007
09h-12h00:
- La lutte contre les violences patriarcales : un enjeu international,
Bernard
LEMPERT, Philosophe, Analyste.
- 10h30 : Etude sur la transmission transgénérationnelle de la
violence,
présentation des conclusions d’une recherche-action, Monique CHON,
Dominique RIALLAND, association « D’une rive à l’autre ».

14h-17h:
- Suzie ROJTMANN, Co-porte parole du Collectif national pour les droits
des
femmes: Présentation du projet de loi-cadre contre les violences
faites aux femmes.

________________________________________________________________________
__


Nous vous remercions par avance de l'attention que vous voudrez bien
porter à ces informations. Nous vous serions également très
reconnaissants de les diffuser autour de vous.

Pour vous inscrire dès à présent, renvoyez le bulletin d'inscription
joint à l'adresse indiquée. Pour plus de renseignements, vous pouvez
m'appeler au 06.21.40.07.24., ou écrire à abacom@wanadoo.fr .

Bien cordialement à vous,

Jennifer Vincent
Chargée de communication

Association Droit et Soin Contre les Violences
Association de la loi de 1901
149 avenue du Maine
75014 Paris
Tel : 06.21.40.07.24.
Mail : droitetsoin@free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ...   Lun 23 Avr - 11:01

Ce petit mot pour vous rappeler le Café politique de mercredi prochain intitulé:


LA GAUCHE ET L'ISLAMOPHOBIE
avec Catherine Samary
(Collaboratrice au Monde Diplomatique et maître de conférence à l'Université Paris IX-Dauphine)
Mercredi 25 avril
20h.15
Café Gavroche
(4 bd, James-Fazy)

Une question centrale, à l'intersection de nos préoccupations anti-impérialistes, anti-racistes, féministes et démocratiques...

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ...   Mer 25 Avr - 17:07

PROGRAMMATION DES RENCONTRES
http://nokods.org/cmitlse/atipik2

Faisant suite aux rencontres libertaires " Atipik " de juin 2006,
ATIPIK 2 est
prévu les 27, 28 et 29 Avril 2007 sur le site de la Mounède. Comme la
dernière
fois, ce rendez-vous proposera des discussions et concerts. En plus un
bal est
prévu cette année ainsi qu’un village associatif pour pouvoir
accueillir toutes
personnes
ayant une pratique concrète d’alternatives.

Les thématiques abordées seront d’actualité ce week-end là : C’est la
volonté de
recommencer l’aventure modeste des " Rencontres Libertaires " à
Toulouse. Un moment
d’échanges culturels et politiques ou politiques et culturels, comme on
veut !
Prendre 3 jours, un lieu, le parc de la Mounède, y installer des tentes
où l’on
peut échanger pendant des débats-discussions, où l’on fait aussi la
fête avec des
concerts sympas et cette année un bal pour se dégourdir les jambes.
ATIPIK 2 ne
veut pas être la vitrine d’organisations
labellisées libertaires. Ces rencontres sont organisées par des
personnes venues
d’horizons divers, autonomes et libertaires, faisant partie de réseau,
d’organisation ou de syndicat, qui, ensemble, décident de monter un
week-end
politique. L’intention est dans la forme, le politique dans
l’organisation même :
ainsi les débats ne sont pas des tribunes, la parole tourne après une
courte
présentation collective du thème choisi. Seuls impératifs : le refus de
toute
expression raciste, sexiste, de toute intervention de pouvoir. Nos
idées communes
ne peuvent être en contradiction avec nos comportements. ATIPIK 2,
c’est pouvoir se
rencontrer pour confronter nos réflexions sur la notion de "
représentation" en
cette époque d’élections, pour évaluer " le contrôle social " dans une
société
sécuritaire. Atipik 2 c’est aussi s’informer sur les alternatives déjà
opérantes au
travers des stands du village associatif pour ne pas trop désespérer de
ce monde.

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ...   Dim 29 Avr - 14:55

Meeting anarchiste le 28 avril à 19 heures
à la Bourse du Travail de Saint-Denis, 9-11, rue Génin, métro Porte de
Paris
Décroissance, service public, partage des richesses, avec des militants
de la FA
L’Etat et la répression, avec Maurice Rajsfus

Manifestation le 1er Mai à Paris (19e)
Place des Fêtes, à 11 heures

Notre combat est dans la rue
Pas dans les urnes

Dire « tous pourris », c'est faire le jeu de l'extrême droite, nous
dit-on
régulièrement. S'il est vrai que certains ignorent que l'extrême droite
n'est pas
moins pourrie, il n'empêche que, avec ou sans corruption, les
politiciens susceptibles d'être élus sont d'accord sur l'essentiel.
Tous veulent
casser les services publics au non de la rentabilité, remettre en cause
les régimes
de retraites et le droit de grève, tricher sur les vrais
chiffres du chômage ; tous veulent maintenir le budget de la Défense à
40 milliards
d'euros, ne plus investir dans la recherche ni dans l'éducation ou la
culture, mais
toujours davantage pour plus de répression contre les Français d'en
bas, et a
fortiori s'ils sont d'une origine étrangère plus ou moins ancienne. En
fait, tous
sont d'accord gérer l'économie : le gouvernement, quelle que soit sa
composition
est au service du capitalisme...

La « rupture tranquille » de Sarkozy annonce une poursuite de la
déréglementation
libérale. On peut donc s'attendre à ce que s'il n'y a plus aucun SDF
dans deux ans
comme il l'a promis, ce sera parce qu'ils
seront tous en prison. Il a clairement dit qu'il fallait en finir avec
l'assistanat. Il faudra donc être bourgeois ou délinquant.

La « démocratie participative » vantée par Ségolène Royal est un
leurre. Il s'agit
seulement de faire croire aux gens qu'ils participeront aux décisions.
Le « peuple
de France » que Madame Royal trouve si intelligent
pourra-t-il participer aux décisions concernant le budget de l'Etat ?
Question
subsidiaire : comment peut-on voter pour quelqu'un qui se moque de nous
à ce point
?

La gauche de la gauche, dans son combat de petits chefs, a probablement
déçu encore
une fois nombre de ses partisans. Elle s'est donc montrée incapable de
se compter,
ce qui, à l'origine, était sa seule ambition
objective. N'aurait-il pas été plus utile, et surtout plus efficace, de
se compter
dans les luttes ? Oui, mais alors on en vient à constater un certain
gâchis
d'énergie militante dans la campagne électorale alors que celle-ci
aurait pu être
employée utilement…

Comme à chaque élection, tous font des promesses en sachant
pertinemment qu'ils ne
les tiendront pas. Qu'elles soient financières ou juridiques, les
promesses
n'engagent que ceux qui les croient. Et pour avoir vu ce que donnait
l'alternance,
de plus en plus de citoyens n'ont plus envie de voter. C'est bien parce
que
l'abstention est une menace que les grands médias ont fait campagne
pour
l'inscription sur les listes électorales et ensuite pour la
participation au
scrutin.

Non au vote utile, oui à l'abstention utile !

L'Etat a pour rôle d'imposer des règles du jeu à tous les citoyens, à
la demande
des plus puissants, les capitalistes. C'est pourquoi, une bonne grève
(comme on
n'en voit plus beaucoup, malheureusement) rapporte
toujours plus d'acquis sociaux qu'un nouveau gouvernement, y compris
avec des
personnes qui semblent sympathiques et y compris « en état de grâce ».

En revanche, un taux d'abstention record pourrait provoquer au minimum
une crise de
légitimité. En effet, on voit bien qu'à chaque scrutin, ce taux est
regardé avec la
plus grande attention par tous les politiciens, car
c'est son importance qui conforte l'élu à faire ce qu'il veut de son
mandat. Ne pas
collaborer à la mascarade électorale n'est pas un désintérêt de la
politique mais
sa dénonciation.

Si nous cherchons à nous organiser par nous-mêmes par l'action directe
et
l'autogestion, c'est parce que nous considérons le système électoral et
parlementaire comme contre-productif, comme un instrument de
conservation des
inégalités. Si nous voulons concrètement nous opposer à une dérive
totalitaire
(quels partis politiques se sont opposés à l'état d'urgence il y a un
an et demi ?)
dans laquelle chaque citoyen est un délinquant présumé, la présomption
d'innocence
étant réservée aux riches, nos luttes ne passeront pas par les urnes
mais par des
initiatives de résistance.

L'action directe, c'est-à-dire la lutte menée par ses acteurs et ses
actrices sans
intermédiaires politiciens ou bureaucrates, constitue le seul moyen de
maîtriser la
modalité et la finalité de nos combats sans les fourvoyer dans des
logiques de
conquêtes de pouvoir. Alors peut-être nous pourrons nous opposer
efficacement aux
ravages de l'Etat et du Capital pour poser les jalons d'un avenir
libertaire,
égalitaire et solidaire.

Cette société d'exploitation et d'oppression se nourrit de la
passivité, de la
résignation, de la lassitude et de la délégation. Pour briser ce cercle
vicieux qui
risque de nous plonger dans l'abîme, seule la lutte paie ! Désertons
les isoloirs !
Agir au lieu d'élire !


Fédération anarchiste

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: conférences, colloques ..   

Revenir en haut Aller en bas
 
conférences, colloques ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES PAYS DE COCAGNE :: PENSER, PARLER :: Actualités-
Sauter vers: