LES PAYS DE COCAGNE

les pays de dedans toi
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CIRA

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: CIRA   Sam 22 Avr - 15:12

Le cira, cilui de marseille...

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin
du
CIRAn° 42.

Chacun buvait quotidiennement plus de verres qu’un syndicat ne dit de
mensonges pendant toute la durée d’une grève sauvage.(Guy Debord, à
propos de lui-même et de ses amis situationnistes)


*** RENCONTRES

MARSEILLE (CIRA) :samedi 29 avril 2006 à 15 heures 30. Éric Coulaud
viendra présenter son livre de collages Paroles
antimilitaristes(Éditions Libertaires, 2005, 58 p., 13 €). La
discussion sera précédée par le visionnage du film Fusilléspour
l’exempled’Alain Moreau et Patrick Cabouat, avec la voix de Serge
Utgé-Royo et les dessins de Jacques Tardi.

MARSEILLE (CIRA) : mardi 2 mai et mardi 6 juin 2006 à 19 heures.
Gilbert
Roth poursuit son cycle de discussion : Les 4 saisons de
l’anarchisme. L’histoire de l’anarchisme sera passée en revue avec ses
tendances, ses centres d’intérêt, ses événements…

PARIS (MUSÉE D’ORSAY) :jusqu’au dimanche 28 mai 2006. Une exposition
est
consacrée aux relations entre Cézanne etPissarro. Entre 1860 et 1880,
ces
deux artistes étaient liés d’amitié et on retrouve leur influence
mutuelle dans leurs œuvres de cette époque.
Adresse : Musée d’Orsay, 1 rue de la Légion d’Honneur, 75007 Paris
(tél. : 01 40 49 48 14). L’exposition est ouverte du mardi au dimanche
de
9 heures 30 à 18 heures avec une prolongation le jeudi jusqu’à 21
heures
45.
Aux sources de l’art moderne : Cézanne et Pissarro 1865-1885 :
catalogue d’exposition, 28 février-28 mai 2006. Réunion des musées
nationaux, 2006. 256 p. 39 €. Pissarro : catalogue critique des
peintures.Skira : Wildenstein Institute, 2006.3 volumes (1500 p.) 450
€.
( ! ).

QUELQUE PART EN Autriche :du vendredi 14 au dimanche 23 juillet 2006.
Un
camping anarchiste sera l’occasion de rencontres internationales. Il
se
tiendra sur un grand terrain arboré avec des bâtiments abritant
cuisine
et sanitaires. Le groupe d’organisation de l’A-Camp 2006 se charge
uniquement des préparatifs. Le camping sera entièrement géré par les
participants : loisirs, cuisine, débats, fêtes… Les enfants sont bien
sûr
les bienvenus.
Renseignements : courriel, info(a)a-camp.info ; site Internet,
http://www.a-camp.info


*** PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infossont disponibles
chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées.
Certains d’entre eux se trouvent à l’espace librairie du CIRA,
renseignez-vous.

ANARQUISMO.Tomás Ibañez est professeur de psychologie sociale à
l’université autonome de Barcelone. Pour lui, tant qu’il y aura de la
domination, il existera un espace pour inventer l’anarchisme. Ses
formes
sont aussi variées qu’il y a de formes d’oppression. Il doit donc en
permanence se remettre en question et éviter l’immobilisme. ¿ Por qué
A ? : fragmentos dispersos para un anarquismo sin dogmaspar Tomás
Ibañez.
Barcelone : Anthropos, 2006. 206 p. (Huellas ; 18). 10,50 €.

CHOMSKY-FOUCAULT.En 1971, un débat opposa Noam Chomsky et Michel
Foucault sur la question de la nature humaine. Ce livre reproduit
l’ensemble de la conversation entre le linguiste anarchiste et le
philosophe. Foucault pense que la justice est un instrument de pouvoir
alors que Chomsky affirme qu’elle trouve sa source dans les qualités
humaines fondamentales. Cet entretien est complété par deux textes de
Chomsky sur le langage.
Sur la nature humaine : comprendre le pouvoir : interlude par Noam
Chomsky et Michel Foucault. Aden, 2006. 192 p. (La petite bibliothèque
d’Aden). 10 €.

L’ÉCHAPPÉE.L’Échappée est une maison d’édition indépendante née en
2005.
Deux nouveaux titres viennent de paraître. Le déserteuravait été
publié
par les Éditions de Minuit en 1960 et il fut aussitôt interdit.
Maurienne
(Jean-Louis Hurst) y justifiait sa décision de ne pas
participer à la guerre d’Algérie. Anne Steiner et Loïc Debray se sont
intéressés à l’histoire de la RAF (Fraction armée rouge) allemande en
présentant des écrits et des interviews des premiers membres de ce
groupe.
Le déserteurpar Maurienne. L’Échappée, 2005. 128 p. 10 €. La Fraction
armée rouge : guérilla urbaine en Europeoccidentalepar Anne Steiner et
Loïc Debray. L’Échappée, 2006. 320 p. (Dans le feu de l’action). 14 €.

GIMÉNEZ (SUITE).Après une traduction en castillan (voir Feuille
d’infos#61) et un feuilleton radiophonique (voir Feuille d’infos#68),
les
mémoires d’Antoine Giménez alias Bruno Salvadori (1910-1982)
paraissent dans leur version originale en français. Ils sont suivis
d’un
important appareil critique : témoignages, photos et documents
d’archives.
Les fils de la nuit : souvenirs de la Guerre d’Espagne par Antoine
Giménez et les Giménologues. Les Giménologues : L’Insomniaque, 2006.
560
p. 16 €.

GLADIATOR.Jimmy Gladiator anime depuis plus de vingt ans de nombreuses
revues de rébellion culturelle et politique, entre surréalisme et
anarchisme. Arpenteur des rues de Paris, il propose un recueil de ses
poésies.
À spleen vaillant d’un rien possible ; suivi deRoman rock’n roll.
L’Harmattan, 2005. 216 p. (Poètes des cinq continents. Espace
expérimental ; 26). 19 €.

GUERRE DE 14-18.Pendant toute la durée de la première Guerre mondiale,
les poilus ont utilisé tous les moyens à leur disposition pour essayer
de
survivre : désertion, fuite, planque, reddition volontaire,
automutilation, sabotage, refus d’attaquer, mutineries, assassinats
d’officiers, fraternisation… François Roux a étudié plusieurs dizaines
d’écrits de combattants. Il s’intéresse à l’histoire « vue d’en bas »
et
collabore à la revue Gavroche.
La Grande Guerre inconnue : les poilus contre l’armée françaisepar
François Roux. Éditions de Paris, 2006. 320 p. (Essais et documents).
22
€.

SOUCHY.Attention anarchiste ! est le récit de la vie militante
d’Augustin Souchy (1892-1984). Cet anarchiste et syndicaliste
révolutionnaire allemand a été acteur ou témoin de nombreux événements
du
XXe siècle : les deux Guerres mondiales, la république de Weimar, le
Mexique, la révolution espagnole, les kibboutz israéliens… Homme
d’action, il fut aussi conférencier, orateur et auteur prolixe.
Attention anarchiste ! : une vie pour la liberté par Augustin Souchy.
Éditions du Monde libertaire, 2006. 255 p. (Graine d’ananar). 10 €.


*** SOUSCRIPTION

KARIM LANDAIS.Né en 1981, Karim Landais s’est suicidé en 2005.
Historien, il est l’auteur de textes universitaires, d’articles
politiques et d’interviews de militants que ses amis se proposent de
rééditer. Karim Landais avait milité deux ans au Parti des travailleurs
puis s’était rapproché des anarchistes. Il participait au collectif de
gestion de la librairie lyonnaise La Gryffe et collaborait aux revues
Ni
patrie ni frontièreset La Question sociale. Ses écrits s’intéressent
aux
relations de pouvoir dans les organisations trotskystes, à
l’anarchisme, à l’altermondialisme, au terrorisme…
Adresse : Guy Landais, La Bastide des Capucins, 84240
Cabrières-d’Aigues. Le prix de souscription est de 40 euros pour deux
volumes (1700 p.) à paraître en juin 2006 (chèques à l’ordre de Guy
Landais).


*** KIOSQUE

BULLETIN DE LA COORDINATION CONTRE LA SOCIÉTÉ NUCLÉAIRE. N° 1. 20 p. En
2004, une coordination de collectifs anti-nucléaires s’est constituée.
De
tendance libertaire, elle souhaite poursuivre la critique de la
société
nucléaire civile et militaire. Au sommaire : les trains et les
poubelles
nucléaires, le site de Moronvilliers, des notes de lecture… Le Bulletin
peut être demandé à l’adresse suivante, Coordination contre la société
nucléaire, c/o CNT-AIT, BP 46, 91103 Corbeil cedex ou par courriel,
ccsn(a)no-log.org

LES MUR MURS DE LA VILLE.N° 2, mars 2006. 1 p. Réalisé par L’Infokiosk
enbullant de Brest, ce journal mural parle en vrac du CPE, des
infokiosks, des étrangers, de la rue Saint-Malo, de
l’anarcho-syndicalisme… On peut aussi le lire sur Internet (
http://infokioskenbullant.c.la/ ).

NON TRACÉS.N° 4, février 2006. 8 p. Ce bulletin est publié par la
Bibliothèque des Chemins non tracés et de l’Infokiosk d’Avignon. Il
présente des nouveautés (livres, brochures, revues…), des comptes
rendus
de lectures et un calendrier des prochains rendez-vous. Les Chemins
non
tracés ont également publié deux brochures à prix libre sur l’histoire
de
l’ultra-gauche
Adresse : Les Chemins non tracés, rue Damette, Avignon (adresse
postale : BP 259, 84011 Avignon cedex 01 ; courriel :
nontraces(a)no-log.org).


*** PHILATÉLIE

LÉO FERRÉ. Le 3 décembre 2004, la principauté de Monaco a émis un
timbre-poste représentant son anarchiste le plus célèbre, Léo Ferré
(1916-1993). Il a été gravé par Blaise Devissi. Son coût est de 1,40 €.
En France, La Poste avait aussi rendu hommage à Léo Ferré en 2001.

IMPRESSIONNISME. La Poste a émis le 6 février 2006 un carnet de
timbres-poste à 0,53 € représentant les œuvres de dix peintres
impressionnistes. Parmi ceux-ci se trouvent deux anarchistes : Camille
Pissarro avec La bergère et Henri-Edmond Cross avec L’air du soir.


*** COPINAGE

BIBLIOTECA FRANCISCO FERRER. Située dans le quartier historique de
Gênes,
elle est ouverte plusieurs jours par semaine depuis 2001. Elle propose
5000 livres anciens et récents sur l’anarchisme ainsi que des journaux
et
revues à consulter sur place. Elle distribue les
publications de divers éditeurs et collectifs.
Adresse : Biblioteca libertaria Francisco Ferrer, Piazza Embriaci
5-13 ,
161213 Genova (courriel : ferrer(a)ecn.org). Sur Internet :
http://www.ecn.org/ferrer/

---------

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.BP 20040, 13381
Marseille cedex 13.

Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi jusqu’à 21 h au
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone et fax : 04 91 56 24
17. Téléphone : 08 70 51 10 89 (tarif local en France). Courriel :
cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
kamchatk
Invité



MessageSujet: ..   Sam 24 Juin - 12:31

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au
Bulletin du CIRA n° 42.

Je préfère être un rêveur plutôt qu’un homme pratique. (Ricardo
Flores Magón)


*** RENCONTRES

PARIS (LA VILLETTE) : samedi 17 et dimanche 18 juin 2006. À la Cité
des
sciences et de l’industrie de La Villette, se tiendra le Salon du
livre
libertaire et des médias libres. Au programme : livres, CD,DVD,
éditeurs, auteurs, radios, sites Internet…
Renseignements : Publico, tél. : 01 48 05 34 08, courriel : salon-
livre-libertaire(a)wanadoo.fr

PISEK (RÉPUBLIQUE TCHÈQUE) : du vendredi 23 au dimanche 25 juin 2006.
La
Federací anarchistických skupin (FAS) organise une Foire aux
livres anarchistes avec des livres et des revues, des débats, du
cinéma,
du théâtre et de la musique. La FAS (Fédération des groupes
anarchistes)
est membre de l’AIT. Pisek (Paluba pub) se trouve à environ 100
kilomètres au sud de Prague.
Renseignements : www.anarchismus.org

SAINT-RÉMY (SAÔNE-ET-LOIRE) : samedi 24 juin 2006 à partir de 10
heures.
Le groupe libertaire La Vache noire organise un Forum social
libertaire.
Des débats seront organisés sur les thèmes suivants : la
décroissance,
l’anarchisme et les luttes actuelles. On pourra
assister à plusieurs concerts : Paulo Anarkao, Pustule l’Ardéchois et
Les Konkasseurs. Et aussi : des animations, des stands, des
expositions, un espace pour les enfants, des jeux… Saint-Rémy se
trouve
dans la banlieue sud de Chalon-sur-Saône. Le Forum se tiendra près de
la
piscine.
Renseignements : Groupe libertaire de Saône-et-Loire, tél. 06 09 30
79
34, sur Internet libertaire71.monsite.wanadoo.fr

VINDRAC (TARN) : samedi 1er juillet 2006 à partir de 15 heures. Le
Collectif des objectrices et objecteurs tarnais (COT) organise une
Fête
antimilitariste à La Curade, près de Vindrac entre Cordes et
Montauban.
Au programme : des films antimilitaristes, du théâtre (Les guerriers
par
la Compagnie Koikadi), de la musique (La Marmaille, A bout d’souffle,
Prisca, Maika), des stands et une exposition d’affiches. Renseignements
:
COT, rue Pasteur, 81130 Cagnac-les-Mines (tél. : 05 63 38 39 55 ;
courriel : courrier(a)cot81.com).
Sur Internet : www.cot81.com/

PONTOISE : jusqu’au 2 juillet 2006. Une exposition est consacrée au
peintre néo-impressionniste et anarchiste Charles Angrand
(1854-1926). Ami de Seurat, Signac et Cross, il a soutenu le journal
Les
Temps nouveaux de Jean Grave. Il a aussi pratiqué le dessin au crayon
Conté et le pastel.
Adresse : Musée Tavet-Delacour, 4 rue Lemercier, 95300 Pontoise
(tél. : 01 30 38 02 40 ; courriel : museetavet(a)ville-
pontoise.fr). L’exposition est ouverte du mercredi au dimanche.
Charles Angrand : 1854-1926 : catalogue d’exposition, Musée de
Pontoise, 1er avril-2 juillet 2006. Somogy, 2006. 111 p. 30 €.


*** PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont
disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois
mentionnées. Certains d’entre eux se trouvent à l’espace librairie du
CIRA, renseignez-vous.

CLASSIQUES. Plusieurs éditeurs s’intéressent aux grands classiques de
l’anarchisme et viennent de rééditer plusieurs titres. Vision
anarchiste et syndicaliste, publié par les éditions CNT-RP, réunit
des
textes de Michel Bakounine sur la politique et l’organisation de
l’internationale. Dans Dieu et l’État, Bakounine s’attaque aux
institutions religieuses et étatiques. La Morale anarchiste de Pierre
Kropotkine expose ses idées sur l’entraide et la fraternité. Sous le
titre L’anarchie, on trouvera le texte de deux conférences, l’une
d’Élisée Reclus prononcée en 1894 et l’autre de Kropotkine de 1896.
Toujours à propos du géographe anarchiste les éditions L’Harmattan
publient une biographie écrite par Henriette Edwige Chardak et les
éditions Labor le texte L’évolution, la révolution et l’idéal
anarchique (1898).
Dieu et l’État par Michel Bakounine. Labor, 2006. 149 p. (Questions
contemporaines). 14 €. Vision anarchiste et syndicaliste par Michel
Bakounine. CNT-RP, 2006. 69 p. (Classiques). 10 €. L’anarchie : sa
philosophie, son idéal par Pierre Kropotkine. Éditions du Sandre,
2006.
55 p. 10 €. La Morale anarchiste par Pierre Kropotkine.
Éditions de l’Aube, 2006. 76 p. (L’Aube poche. Essai). 4,95€.
L’anarchie par Élisée Reclus. Éditions du Sextant, 2006. 62 p.
(Décodeur). 7,90 €. L’évolution, la révolution et l’idéal anarchique
par Élisée Reclus. Labor, 2006. 153 p. (Quartier libre ; 95). 14 €.
Élisée Reclus : un encyclopédiste infernal par Henriette Edwige
Chardak. L’Harmattan, 2006. 516 p. 41 €.

ESPÉRANTO. Depuis déjà plusieurs mois, Renée Triolle anime un cours
d’espéranto au local du CIRA (le jeudi à 18 heures 30). Elle a occupé
diverses fonctions dans le mouvement espéranto et elle vient de
publier un nouveau manuel de ce langage universel. Il comprend un
vocabulaire de mots utiles, une grammaire, un guide de conversation
et
des renseignements pratiques
Espéranto express par Renée Triolle. Dauphin, 2006. 152 p. (Langue
express). 12,20 €.

COMBAT POUR LA MÉMOIRE. La commémoration des crimes contre les droits
de
l'homme pendant la dictature de Franco est un tournant important dans
le
traitement de l'histoire contemporaine en Espagne. Ce livre en langue
allemande couvre les époques des années 1930 jusqu'à nos jours. La
propagande fasciste avait déformé la mémoire pendant les années
franquistes. Puis ce fut le "pacte de silence" pendant la transition
dès
1975 jusqu'à l'éruption du travail sur la mémoire avec les
exhumations
des victimes (plus de 30 000 disparus) à partir de l'an 2000.
Kampf der Erinnerungen : der Spanische Bürgerkrieg in Politik und
Gesellschaft : 1936-2006 par Walther L. Bernecker et Sören Brinkmann.
Graswurzelrevolution, 2006. 378 p. 20,50 €.

EAU. Né en 1924, Colin Ward milite dans le mouvement anarchiste
anglais depuis les années 1940. Dans les années 1960, il a publié la
revue mensuelle Anarchy. Pour Colin Ward, les voleurs d’eau sont ceux
qui transforment ce bien commun en marchandise. Il dénonce les
sociétés privées britanniques qui n’hésitent pas à couper l’eau dans
les
foyers les plus pauvres ou les grands projets hydrauliques aux
conséquences écologiques souvent désastreuses. Il plaide pour une
gestion des ressources contrôlée par les « collectivités humaines ».
Les
voleurs d’eau : les déboires marchands d’un bien commun par Colin
Ward ;
traduit par Jean-Manuel Traimond. Atelier de création
libertaire, 2006. 199 p. 14 €.

LEVARAY. Les vingt-six textes de Tranches de chagrin parlent du monde
du
travail. Jean-Pierre Levaray en montre toutes les facettes : la peur
de
l’accident, l’ennui, les petits chefs, la solidarité et les luttes.
Des
nuits en bleu est une pièce de théâtre dont l’action se déroule la
nuit
dans une usine. Pendant les moments de pause, les ouvriers se
retrouvent
pour discuter, rire, boire et jouer. Ils
créent des espaces de liberté alors que la hiérarchie est absente.
Cette
pièce a été jouée pour la première fois à Saint-Valéry-en-Caux
(Seine-Maritime) au Rayon vert le 20 janvier 2006.
Tranches de chagrin par Jean-Pierre Levaray. L’Insomniaque, 2006. 160
p.
10 €. Des nuits en bleu par Jean-Pierre Levaray. Les Éditions
Libertaires, 2006. 60 p. 8 €.

PREMIER MAI. Maurice Dommanget (1888-1976), instituteur et
syndicaliste actif a été également un chercheur qui a publié
plusieurs livres sur l’histoire des luttes sociales. Son Histoire du
Premier Mai est parue pour la première fois en 1953. Il y retrace les
événements qui ont marqué cette journée particulière de 1889 à 1949.
Histoire du Premier Mai par Maurice Dommanget ; préface de Charles
Jacquier. Le Mot et le reste, 2006. 520 p. (Attitudes). 25 €.

TRAVEN. En attendant la parution d’une biographie de B. Traven-Ret
Marut
en français, on pourra lire en italien celle qu’a écrite Guido
Barroero.
Il y retrace les événements connus de sa vie : sa
collaboration à la revue radicale Der Ziegelbrenner (Le
Briquetier, 1917-1921), sa participation à la Révolution des Conseils
à
Munich en tant qu’anarchiste et son exil au Mexique où il a pris la
défense des Indiens jusqu’à sa mort en 1969.
Ret Marut-B. Traven : dalla rivoluzione tedesca al Messico in fiamme
par
Guido Barroero. Genova : Annexia, 2005. 110 p. 10 €.
Adresse : Annexia, stradone S. Agostino 8R, 16123 Genova, Italie
(tél. :
010 25 24 237 ; courriel : annexia23(a)libero.it). Sur
Internet : http://www.annexia.it/

*** KIOSQUE

A CONTRETEMPS. N° 23, avril 2006. 32 p. Ce numéro est essentiellement
consacré à Georges (Georg K.) Glaser (1910-1995). Ce libertaire
inclassable était un écrivain de qualité ainsi qu’un artisan
dinandier de talent. Il a raconté ses années de jeunesse en Allemagne
et
en France entre 1920 et 1945 dans Secret et violence. Ce dossier est
suivi d’un hommage à Jean Stas (1921-2006) avec quelques pages de ses
Souvenirs d’un anarchiste.
Adresse : Fernand Gomez, 55 rue des Prairies, 75020 Paris (courriel :
a_contretemps(a)plusloin.org). “ A contretemps paraît au gré des
lectures, des envies et des circonstances ”. “ A contretemps n’a pas
de
prix, juste des frais… Qu’on se le dise, à toutes fins utiles ! ”.
Secret
et violence : chronique des années rouge et brun (1920-1945) par
Georg
K. Glaser ; traduit de l’allemand par Anacharsis Toulon. Agone, 2005.
576 p. (Marginales). 25 €.

L’ÉTRANGLEUR. N° 3, mai 2006. 16 p. 1,80 €. Le nouvel album de
Jacques Tardi paraît mensuellement sous forme de journal et de roman-
feuilleton. Il s’agit d’une adaptation du roman noir de Pierre Siniac
Monsieur Cauchemar. Il y aura cinq numéros.

*** SOLIDARITÉ

LIBRAIRIE LIBERTAIRE. Une souscription est lancée pour ouvrir une
librairie libertaire à Tours. Elle sera gérée de manière
autogestionnaire et accueillera aussi une bibliothèque. Toutes les
aides
sont les bienvenues, financières bien sûr mais aussi sous forme de
dons
de livres, de mobilier, de fournitures…
Renseignements : La Niche, 14 rue du Plessis, 37520 La Riche
(courriel : lanichelibrairie(a)yahoo.fr).



CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi jusqu’à 21 h au 3 rue Saint-Dominique,
13001 Marseille. Téléphone et fax : 04 91 56 24 17. Téléphone :
08
70 51 10 89 (tarif local en France). Courriel : cira.marseille(a)
free.fr Sur Internet : cira.marseille.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 16 Sep - 11:55

dans celui de genève...

Le Centre International de Recherches sur l'Anarchisme (CIRA)
présente :

*** Mercredi 20 septembre

18h30 Présentation du livre de mémoires
de 2 miliciens suisses en Espagne
à l'occasion des 70 ans de la révolution sociale en Espagne.

CIRA, Av. de Beaumont 24, 1012 Lausanne
(bus 5 depuis la gare, arrêt Hôpital/CHUV)
plan sur http://www.anarca-bolo.ch/cira/)

-------------------------------------------

*** Lundi 2 octobre 2006 à 20h00

Le CIRA & la Commune invitent...

En hommage aux 70 ans de la révolution espagnole
et au compagnon Vicente Marti

20h00 Projection du film
« Vacances royales », de Gabriel Auer, France, 1981.
Au cinéma Oblò,
av. de France 9, dernier sous-sol, Lausanne

En 1976, craignant pour la sécurité du roi Juan Carlos lors de sa première
visite dans l’Hexagone, l’Etat français assigne préventivement à résidence une
douzaine d’anarchistes espagnols sur une île au large de la Bretagne. Déportés
pendant cinq jours à Belle-Ile-en-Mer (autant de Basques sont envoyés à l’île de
Ré), ils sont logés dans un hôtel où on leur sert du champagne sous la
surveillance d’un bataillon de CRS.
Gabriel Auer, réalisateur canadien, a voulu dépasser l’événement tragi-comique
(selon les points de vue) et le prolonger d’une réflexion plus large sur la
notion de lutte armée et de terrorisme en Europe occidentale, en combinant un
film de fiction avec des interviews des protagonistes.
Jean-Pierre Chabrol fit du film une critique enthousiaste, tandis que d’autres
trouvèrent le film trop peu dénonciateur.

Protagoniste de « Vacances royales » en tant qu’assigné à résidence, Vicente
Marti nous a quitté cet été. Né en 1926 de parents anarcho-syndicalistes, il a
vécu enfant les événements de la révolution espagnole de 1936-39. Adolescent, il
doit faire face aux affres de la dictature franquiste, jusqu’à ce que sa famille
s’exile en France en traversant les Pyrénées à pied en plein hiver. Au début des
années 1960, il est actif dans la lutte clandestine et explosive contre Franco,
tout en luttant également sur son lieu de travail (en Mai 68, il est un des
moteurs des grèves dans la région d’Avignon). Très actif jusqu’à la fin de sa
vie, il a fait profiter à plus d’un-e de ses compétences d’ouvrier, notamment au
CIRA qui lui doit énormément.
Vicente détaille ses souvenirs de 1926 à 1976 dans le livre « La saveur des
patates douces » (ACL, 1998), dont quelques exemplaires seront disponibles en
marge de la projection.
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 7 Oct - 11:49

INVITATION à notre local du C.I.R.A.
3, rue Saint-Dominique 13001 Marseille (angle Place des Capucines) Le
samedi 7
octobre 2006 à 17 heures
Conférence-débat avec Xose Ulla Quiben

La plume rouge et noire du Père Peinard

émile Pouget (1860-1931) s’est éveillé à la révolte en assistant,
avec son
beau-père, au procès des Communards de Narbonne qui se déroula en 1871
devant la
Cour d’assises de l’Aveyron. En 1879, il participe activement à la
création d’un
syndicat des employés du textile et, très vite, il s’affirme comme
anarchiste. En
1883 il est, avec Louise Michel, en tête d’une manifestation contre
le chômage.
Trois boulangeries sont pillées au cri de : « Du pain, du travail ou
du plomb ».
Aux assises, il est condamné à 8 ans de prison, il en fera trois. En
1889, il
crée Le Père Peinard, un journal populaire dans la lignée du Père
Duchêne, écrit
dans une langue forte et imagée. Ce fut très vite le succès et, bien
sûr, une
pléiade de
poursuites et d’emprisonnements à Sainte-Pélagie. En 1894, suite au
vote des lois
« scélérates », les anarchistes sont l’objet d’une répression tous
azimuts.
Pouget est de la charrette du procès des Trente et il se réfugie en
Angleterre.
En 1895 il revient en France et il est acquitté.
Comme beaucoup d’anarchistes il décide alors, de s’investir dans le
syndicalisme
révolutionnaire. Au 5ème congrès de la CGT, à Paris, en septembre
1900, il est
décidé de doter la confédération d’un journal. C’est Pouget qui se
voit chargé de
la rédaction de La voix du peuple. Et pendant plusieurs années, avec
Griffuelhes,
il sera le grand architecte de la construction d’un syndicat de lutte
de classes.
En 1908, après la proclamation de la grève générale par la CGT et la
journée
sanglante du 30 juillet à Villeneuve-Saint-Georges, il est emprisonné
pendant
deux mois. Il a du mal à s’en remettre et cesse toute activité
confédérale En
1909, dans un dernier sursaut, il lance La Révolution, un quotidien
syndicaliste
révolutionnaire. C’est l’échec et il ne s’en relèvera pas.
Ce livre de Xose Ulla Quiben nous conte de manière magistrale la vie
et l’œuvre
de cet incroyable militant de l’anarchisme social que fut Pouget.
Tous ceux et
celles qui aspirent aujourd’hui, à un syndicalisme de combat et qui
ignorent qu’à
ses débuts, la CGT prônait le sabotage, la grève générale et
l’insurrection pour
abattre le capitalisme, se délecteront de sa lecture.

émile Pouget, la plume rouge et noire du Père Peinard biographie par
Xose Ulla
Quiben. Saint-Georges-d’Oléron : éditions Libertaires, 2006. 430 p. 15
euros.

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.
BP 20040,
13381 Marseille cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille.
Téléphone et fax : 04 91 56 24 17.
Téléphone : 08 70 51 10 89 (tarif local en France).
Courriel : cira.marseille(a)free.fr
Sur Internet : cira.marseille.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Sam 14 Oct - 11:26

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin
du CIRA n° 42.
Moi, je trouve que les faucons new-yorkais, responsables de la guerre
en Irak, sont
très loin d’être des faux. (Jean L’Anselme)

*** RENCONTRES

LONDRES : samedi 21 octobre 2006 de 10 à 19 heures. La 26e Anarchist
Bookfair
(Foire aux livres anarchistes) proposera des livres et des magazines,
des
projections de films, un cabaret anarchiste, des
rencontres et des discussions, une exposition. La restauration sur
place est
possible et une crèche accueillera les plus jeunes.
Adresse : Voluntary Sector Resource Centre, 356 Holloway Road, Londres,
N7 6PA
(métro Holloway Road).
Sur Internet : http://www.anarchistbookfair.org

SAINT-ÉTIENNE : vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 octobre 2006. Les
syndicats
de la CNT de la Loire organisent le 2e Salon de l’autre livre à la
Bourse du
Travail de Saint-Étienne. Au programme : stands d’éditeurs
alternatifs, lectures,
débats, exposition.
Renseignements : CNT de la Loire, salle 15 bis, Bourse du Travail,
42028
Saint-Étienne cedex 1 (tél. : 04 77 25 78 04 ; courriel :
salonautrelivre@no-log.org).

MARSEILLE (CIRA) : samedi 4 novembre 2006 à 17 heures. Céline Beaudet
présentera
son livre Les milieux libres : vivre en anarchiste à la Belle Époque
en France
(Les Éditions Libertaires, 2006, 253 p. 15 euros). Au début du XXe
siècle,
plusieurs dizaines d’expériences anarchistes de vie en commun furent
tentées. Les
anarchistes-individualistes y réfléchissaient à diverses pratiques :
éducation
libertaire,
camaraderie amoureuse, végétalisme, propagande par l’écrit,
illégalisme,
agriculture… Sur le même sujet, on pourra lire aussi le livre de Tony
Legendre
Expériences de vie communautaire en France (Les Éditions Libertaires,
2006, 164
p. 15 euros). Il s’est plus particulièrement intéressé aux communautés
de Vaux
(1902-1907) et de Bascon (1911-1951) dans l’Aisne.


*** PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Certains
d’entre eux se
trouvent à l’espace librairie du CIRA, renseignez-vous.

ANARCHISTES. Laurent Patry et Mimmo Pucciarelli ont rassemblé une
série
d’entretiens avec quelques acteurs du mouvement anarchiste. Chacun
raconte son
itinéraire et donne son opinion sur l’anarchisme contemporain. Dans
L’anarchisme
en personnes, ce sont Eduardo Colombo, Ronald Creagh, Amedeo Bertolo,
John Clark,
Marianne Enckell et José Maria Carvalho Ferreira qui s’expriment. Le
témoignage
de Claire Auzias fait l’objet d’un volume à part.
L’anarchisme en personnes par Laurent Patry et Mimmo Pucciarelli.
Atelier de
création libertaire, 2006. 365 p. 18 euros. Claire l’enragée ! par
Mimmo
Pucciarelli. Atelier de création libertaire, 2006. 126 p.
(L’anarchisme en
personnes). 12 euros.

BAGNE. Le journaliste engagé Albert Londres (1884-1932) écrivit L’homme
qui s’évada
en 1928. Lors de son enquête sur le bagne de Cayenne, il avait
rencontré
l’anarchiste Eugène Dieudonné condamné pour avoir participé aux
actions de la
bande à Bonnot. Laurent Maffre raconte son histoire sous forme de bande
dessinée.
L’homme qui s’évada par Laurent Maffre, d’après Albert Londres. Actes
Sud, 2006.
128 p. (Actes Sud BD). 22 euros.

Espagne. Le mouvement anarchiste en Espagne est la version revue,
actualisée et
enrichie d’un livre paru en 1969 sous le titre Les anarchistes
espagnols et le
pouvoir. César M. Lorenzo, historien et fils d’anarchistes exilés,
retrace
l’essor du mouvement ouvrier libertaire de 1860 à 1936, puis la
révolution et la
guerre civile de 1936 à 1939 et enfin les années de résistance et
d’exil. Ce
livre de grand format propose de nombreuses illustrations en couleurs,
une copieuse
bibliographie et un index. Par ailleurs, L’Insomniaque
réédite un album de photographies consacré à Durruti. De son côté, la
CNT-RP
propose un inédit en français de Rudolf Rocker. Écrit en 1937, l’auteur
s’est
intéressé à la dimension internationale du conflit espagnol. Il
montre comment le
peuple espagnol a été pris en otage par les États européens en lutte
pour
satisfaire leur volonté de puissance.
Le mouvement anarchiste en Espagne : pouvoir et révolution en Espagne
par César
M. Lorenzo. Les Éditions Libertaires, 2006. 558 p. 35 euros. Durruti
: 1896-1936.
L’Insomniaque, 2006. 157 p. 20 euros. La
tragédie de l’Espagne par Rudolf Rocker. CNT-RP, 2006. 118 p. 12 euros.

PROUDHON. En 2004, la Société P.-J. Proudhon organisait un colloque
consacré aux
rapports entre Proudhon et la République. Plusieurs sujets avaient
été abordés :
la pensée antique, le syndicalisme, le fédéralisme, l’économie, la
raison
publique… Étaient intervenus : Pierre Ansart, Olivier Chaïbi, Gaetano
Manfredonia,
Vincent Bourdeau… Proudhon et la République : actes du Colloque de la
Société P.-J.
Proudhon, Paris, 4 décembre 2004. Publications de la Société P.-J.
Proudhon,
2005. 103 p. 10 euros.
Adresse : Chantal Gaillard, La Blanchetière, 72320 Courgenard.
Sur Internet : http://societeproudhon.ouvaton.org/


*** KIOSQUE

DE NAR. N° 207, septembre-octobre 2006. De Nar (Le Fou, en flamand)
est un
journal anarchiste bimensuel gratuit. Il s’intéresse à l’urbanisme,
l’économie, les
technologies, la lutte contre les frontières, la solidarité, le
racisme… Au
sommaire de ce numéro : les actions contre la guerre en Irak, le
luddisme, la
révolte des
banlieues de 2005, le droit d’asile, les sans-papiers de Louvain…
Adresse : De Nar, Patriottenstraat 27, 2700 Berchem, Belgique (courriel
:
info(a)denar.be). On peut recevoir le journal contre12 euros pour 6
numéros. Une
version française abrégée peut être consultée et téléchargée à
l’adresse suivante :
http://liege.indymedia.org/uo=ploads/2006/09/nar_frans.pdf

PLEIN CHANT. N° 81-82, printemps 2006. 288 p. 20 euros. La « revue
erratique de
littérature » consacre ce numéro au journaliste anarchiste Zo d’Axa
(1864-1930). Il
a animé notamment L’Endehors et La Feuille. Ce dossier rassemblé par
Jan dau
Melhau se compose d’une biographie écrite par sa petite-fille
Béatrice Arnac
ainsi que de témoignages, de documents, d’une anthologie d’articles
et d’une
iconographie bien fournie.
Adresse : Plein Chant, Bassac, 16120 Châteauneuf-sur-Charente (tél. :
05 45 81 93
26). L’abonnement pour quatre numéros est de 30 euros (chèques à
l’ordre de Plein
Chant).

RÉFRACTIONS. N° 16, mai 2006. 168 p. 12 euros. Intitulé Les enfants,
les jeunes…
C’est l’anarchie !, ce numéro propose des textes de Pierre
Sommermeyer, Alain
Thévenet, Roger Dadoun, René Fugler… Il est
d’abord question des enfants en danger et des enfants « dangereux ».
Cette peur de
l’enfant est conjurée par la psychologie, l’éducation et la
répression. Est
abordé ensuite l’imaginaire des adultes quant à la place de l’enfant.
Des
exemples d’expériences avec les enfants sont montrés : ateliers
d’écriture,
enseignement de la philosophie, écoles alternatives. Ce dossier est
suivi par un
retour sur le numéro précédent (Services publics), divers articles (La
Nouvelle-Orléans, Pa Kin), des notes de lectures et un hommage à
Alain Pessin
(1949-2005) dont les éditions ACL viennent d’éditer un roman
(L’inquiéteur, 2006,
166 p., 12 euros.
Adresse : Les Amis de Réfractions, c/o Librairie Publico, 145 rue
Amelot, 75011
Paris (courriel : refractions(a)plusloin.org).
L’abonnement est de 23 euros pour deux numéros et de 45 euros pour
quatre numéros
(chèques à l’ordre des Amis de Réfractions).


*** FILM

SQUATS. À travers l’évocation burlesque de la vie quotidienne de
squatters, Camille
et Julie aborde des thèmes anciens et actuels. On y entend des textes
d’auteurs les
plus variés et on y parle d’amour, d’échanges, d’éthique,
d’autonomie, de
marginalité… Le film a été tourné pendant l’été 2006 à La Capelette
et
Saint-Mauront, quartiers de Marseille.
Camille et Julie réalisé par Ioan Haug ; produit par Kokunka prod et le
Caju. 2006.
Des projections-débats seront prochainement organisées. Plusieurs
cartes postales
(disponibles au CIRA) sont mises en vente à prix libre pour aider au
financement
du film. Pour tout renseignement, on peut écrire au CIRA qui fera
suivre.


*** SALUT !

MURRAY BOOKCHIN. Né à New York, Murray Bookchin (1921-2006) fut un
théoricien de
l’écologie sociale et du municipalisme libertaire. Après avoir eu des
activités
syndicales dans diverses branches de métiers, il a participé au
mouvement de
contre-culture des années 1960. En 1974, il fonde l’Institut pour une
écologie
sociale (Vermont). Il devient alors enseignant et participe à de
nombreux
colloques internationaux. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont
certains ont
été traduits en français : Vers une technologie
libératrice, Qu’est-ce que l’écologie sociale ?, Une société à
refaire…

IGOR PODSHIVALOV. Igor Podshivalov (1962-2006), l’un des militants
anarchistes
sibériens les plus actifs, est décédé dans la région d’Irkoutsk dans un
accident de
voiture. Dans les années 1980, il publiait des textes anarchistes en
samizdat. En
1988, il a participé à la création du Club socialiste d’Irkoutsk puis
à la
Confédération des anarcho-syndicalistes (KAS). Il a soutenu des grèves,
défendu des
locataires, lutté contre le nucléaire. Il est l’auteur de nombreux
articles et
d’un livre inédit sur les révoltes en Sibérie contre le pouvoir
bolchevique.


*** COPINAGE

ARCHIVIO MALATESTA. Un centre d’archives vient d’ouvrir ses portes à
Ancône
(Italie). Géré par l’USI (Unione sindacale italiana, membre de
l’AIT), il
conserve toutes sortes de documents concernant l’AIT,
l’anarcho-syndicalisme, le
syndicalisme révolutionnaire, le mouvement libertaire italien et
international.
Adresse provisoire (en attendant un local plus vaste) : USI, Archivio
Malatesta,
via Dalmazia 30, 60126 Ancona, Italie (courriel : careri(a)libero.it).

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h
au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille.
Téléphone et fax : 04 91 56 24 17.
Téléphone : 08 70 51 10 89 (tarif local en France).
Courriel : cira.marseille(a)free.fr
Sur Internet : cira.marseille.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
kamchatk
Invité



MessageSujet: ...   Dim 29 Oct - 21:57

INVITATION à notre local du C.I.R.A.
3, rue Saint-Dominique 13001 Marseille (angle Place des Capucines) Le
samedi 4
novembre 2006 à 17 heures
Conférence-débat avec Céline Beaudet

Les Milieux libres : « vivre en anarchistes » à la Belle-époque en
France…

La Belle-Epoque est bien souvent désignée comme "l'âge d'or" de
l'anarchisme.
Seulement, cet âge d'or est généralement associé au seul
anarcho-syndicalisme. Or,
au sein de l'anarchisme français, il a toujours existé deux courants.
L'un plus
"officiel", mieux connu par l'histoire, composé par les théoriciens et
les
syndicalistes.
L'autre, négligé mais pas pour autant négligeable, avec ses pratiques
et journaux
distincts et ses défenseurs, et exerçant une influence sur la façon de
penser et de
se comporter dans les milieux anarchistes. Il s'agit - pour le dire
vite - de la
tendance individualiste. Les anarchistes qui s'en réclament placent
l'individu, son
autonomie, sa liberté au coeur de leurs réflexions. Les discussions
font rage entre
ceux qui prétendent que sans révolution il ne peut y avoir
d'émancipation et les
autres persuadés qu'une hypothétique révolution ne modifiera rien si
les individus
eux-mêmes ne changent pas. Pour ces anarchistes-individualistes,
l'éducation est donc une donnée primordiale. Plus encore, ils
considèrent qu'il
faut dès maintenant vivre tel qu'ils l'entendent, vivre leur révolte au
quotidien
sans attendre le "Grand Soir".
C'est ainsi, qu'apparaissent, les "milieux libres", milieux de vie en
commun qui
doivent permettre à chacun et chacune de se libérer du salariat, du
patriarcat,
de la famille, etc. Un milieu libre regroupe quelques individus, entre
cinq et
vingt le plus souvent, qui s’efforcent de vivre ensemble et autrement.
En France,
une dizaine d'expériences verront le jour impliquant plusieurs
centaines
d'hommes, de femmes et d'enfants et différents journaux comme Le
Libertaire,
L'Anarchie ou encore L'ère Nouvelle. Ils/elles réfléchissent et
expérimentent des
idées et pratiques variées qui témoignent de cette envie de « vivre
en anarchiste
» : éducation libertaire, camaraderie amoureuse, réduction des besoins,
agriculture, artisanat, végétalisme, illégalisme, propagande par le
fait et par
l'écrit, etc. Avec la volonté de vivre de façon autonome (vis-à-vis du
salariat et
de l'Etat), de s'éduquer en permanence (tuer en soi l'autorité
intériorisé...) et
de poursuivre la
propagande anarchiste de façon beaucoup plus efficace.

Les milieux libres anarchistes en France au début du 20ème siècle par
Céline
Beaudet. Saint-Georges-d’Oléron : éditions Libertaires, 2006. 360 p.
15 euros.


CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h
au 3 rue Saint-Dominique,13001 Marseille.
Téléphone et fax : 04 91 56 24 17.
Téléphone : 08 70 51 10 89 (tarif local en France).
Courriel : cira.marseille(a)free.fr
Sur Internet : cira.marseille.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Lun 18 Déc - 12:50

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin
du CIRA n° 42.
La reproduction et la diffusion de cette feuille sont vivement
souhaitées.

Quand les gens sont de mon avis, j’ai toujours le sentiment que je dois
avoir tort.
(Oscar Wilde)

RENCONTRES

PARIS (PUBLICO) : à partir du vendredi 1er décembre 2006 à 18 heures
puis du lundi
au samedi de 14 à 18 heures. Le peintre, sculpteur, poète et
éditeur André
Robèr expose ses petits formats.
Adresse : Librairie du Monde libertaire, 145 rue Amelot, 75011 Paris.
Sur son site
Internet, André Robèr présente ses poésies, ses peintures, ainsi que
des textes,
des photographies et du mail art (http://andre.rober.free.fr/).

MARSEILLE (CIRA) : samedi 13 janvier à 17 heures. Yves Jolivet
présentera les
Éditions Le Mot et le reste. Créées en 1996 à Marseille, elles publient
une dizaine
de titres par an. Leur catalogue comprend des écritures contemporaines
inclassables, des débats sur les arts ou la littérature, des essais
critiques sur
la réalité sociale actuelle ou passée. Parmi les dernières parutions,
on peut noter
deux titres de Maurice Dommanget (Histoire du drapeau rouge et Histoire
du Premier
Mai), les Mémoires d’un prolétaire de Norbert Truquin ou Peuples et
États :
l’impossible équation de Roland Breton.

PARIS : du samedi 28 avril au mardi 1er mai 2007. La CNT-F organise une
série de
Conférences internationales syndicales baptisées I07. Elles feront se
rencontrer
des anarchosyndicalistes, des syndicalistes révolutionnaires, des
autogestionnaires
et des unionistes.
Renseignements : CNT, BP 30423, 35004 Rennes cedex (tél. : 08 10 00 03
67 ;
courriel : cnt(a)cnt-f.org).

PUBLICATIONS Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont
disponibles
chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées.
Certains d’entre
eux se trouvent à l’espace librairie du CIRA, renseignez-vous.

ALGÉRIE. Alternative libertaire réédite les textes d’une brochure parue
en 1992. Il
s’agit de témoignages de communistes libertaires engagés dans le
soutien à
l’insurrection algérienne dès 1954. Ces militants étaient membres de la
Fédération
communiste libertaire (FCL), du Mouvement libertaire nord-africain
(MLNA), des
Groupes anarchistes d’action révolutionnaire (GAAR) ou de Voie
communiste.
L’insurrection algérienne et les communistes libertaires. Alternative
libertaire,
2006. 64 p. 7 €.

FERDIÈRE. Gaston Ferdière (1907-1990) est ce psychiatre qui a reçu et
soigné
Antonin Artaud à l’hôpital de Rodez entre 1943 et 1946. Il a laissé
l’image d’un
aliéniste incapable de comprendre le génie littéraire d’Artaud. Le
livre d’Emmanuel
Venet présente une autre facette de ce personnage. Gaston Ferdière
était proche des
surréalistes et des anarchistes. Il a dénoncé le franquisme. Dans son
hôpital, il
s’est opposé à l’administration et a évité que les patients ne meurent
de faim. Il
a encouragé l’expression artistique des malades et défendu l’art brut.
Ferdière, psychiatre d’Antonin Artaud par Emmanuel Venet. Verdier, 2006
; 42 p.
5,50 €.

LIBERTAD. Les éditions Agone rééditent un recueil de textes de Libertad
(1875-1908)
précédemment paru chez Galilée en 1976. Cet anarchiste individualiste
commença à
publier des articles dans la presse libertaire dès 1897. En 1905, il
fonde
l’hebdomadaire L’Anarchie. Malgré une lourde infirmité, il était d’un
tempérament
bagarreur et il collectionna les condamnations pour refus de circuler,
propos
séditieux, outrages à agents…
Le culte de la charogne : anarchisme, un état de révolution permanente
:
(1897-1908) par Albert Libertad ; préface d’Alain Accardo ; postface de
Gaetano
Manfredonia. Agone, 2006. 512 p. (Mémoires sociales). 25 €.

MALATESTA. Errico Malatesta (1853-1932) fut une figure importante du
mouvement
anarchiste italien et international. Ce recueil de textes donne un
aperçu de sa
pensée sur les sujets les plus variés : la science, la liberté, le
communisme,
l’argent, la propriété, l’occupation des usines, la révolution…
Écrits choisis par Errico Malatesta. Éditions du Monde libertaire,
2006. 207 p. 10 €.

PAROLES. Deux nouveaux titres viennent de paraître dans la collection
Paroles des
Éditions Libertaires. Paroles de maîtres du monde d’aujourd’hui
rassemble des
citations d’hommes politiques, de patrons et de militaires plus
arrogantes et
imbéciles les unes que les autres. Elles sont illustrées par
Jean-Michel Perchet.
Les Paroles de poètes révoltés sont des cris du cœur, d’espoir et de
révolte avec
des dessins de Laurent Melon.
Paroles des maîtres du monde d’aujourd’hui illustrées par Jean-Michel
Perchet. Les
Éditions Libertaires, 2006. 64 p. (Paroles). 13 €. Paroles de poètes
révoltés
illustrées par Laurent Melon. Les Éditions Libertaires, 2006. 64 p.
(Paroles). 13
€.

ROCK. Norman Nawrocki est un vétéran de la scène underground
montréalaise.
L’anarchiste et le diable raconte la tournée de son groupe de rock
Rhythm activism
à travers l’Europe. Le livre mêle réalité et fiction : journal
personnel,
nouvelles, critique de l’industrie musicale.
L’anarchiste et le diable : voyages, cabarets et autres récits par
Norman Nawrocki.
Montréal : Lux, 2006. 303 p. 27,50 €.

TOPS. Depuis plusieurs années, Hervé Trinquier se consacre à la
réédition de
classiques de l’anarchisme, en particulier des œuvres complètes de
Pierre-Joseph
Proudhon (15 titres déjà parus). Dans son catalogue sont présents
également Pierre
Kropotkine, Gaston Leval, Maurice Joyeux, Michel Bakounine ou Louise
Michel. Les
deux derniers titres parus sont des textes de Proudhon et une
biographie de
Kropotkine par Fernand Planche.
Kropotkine : (1842-1921) par Fernand Planche et Jean Delphy. TOPS-H.
Trinquier,
2006. 132 p. 10 €. Lettre à M. Blanqui : second mémoire sur la
propriété : (1841) ;
Avertissement aux propriétaires : (1842) ; Explications en cour
d’assises : (1842)
par Pierre-Joseph Proudhon. Nouvelle édition. TOPS-H. Trinquier, 2006.
352 p.
(Œuvres de P.-J. Proudhon). 18 €.
Adresse : TOPS-H. Trinquier, 12 rue René Morin, 92160 Antony (tél. : 01
42 37 26 22
; courriel : tops92(a)wanadoo.fr).

VOYAGES. La collection Voies AutoNomades des Éditions Homnisphères
propose un
regard sur le monde à travers les savoirs nomades. Pour Franck Michel,
le nomade
est pour les sédentaires un subversif et un marginal. L’autonomadie est
un
territoire à vivre, une philosophie qui réaffirme l’autonomie des
individus et la
dignité des peuples à vivre comme ils le souhaitent. Rodolphe Christin
pense que le
voyage porte en lui les germes d’une libération. Segalen, Kerouac,
Thoreau et
d’autres ont raconté les routes et
ont fait connaître les cultures du monde. S’il n’est pas considéré
comme produit de
consommation, le voyage reste un moyen idéal pour vivre autrement et
devenir source
d’autonomie créative.
Autonomadie : essai sur le nomadisme et l’autonomie par Franck Michel.
Homnisphères, 2005. 256 p. (Voies AutoNomades). 14 €. Anatomie de
l’évasion : pour
d’autres rapports au monde par Rodolphe Christin. Homnisphères, 2005.
149 p.
(Voies AutoNomades). 12 €.

KIOSQUE

NI PATRIE NI FRONTIERES. N° 16/17, septembre 2006. 274 p. 10 €. Ce
numéro double
intitulé Rêve générale est consacré aux mouvements sociaux des mois de
février,
mars et avril 2006 chez les étudiants, lycéens, chômeurs et salariés.
La parole a
été donnée de préférence aux courants hors des partis politiques
(spontanéistes,
anarchistes, ultragauches…) à travers leurs tracts et leurs textes.
Adresse : Y. Coleman (sans autre mention) 10, rue Jean-Dolent 75014
Paris (courriel
: yvescoleman(a)wanadoo.fr). L’abonnement est de 23 euros pour 3
numéros ou de 45
euros pour 6 numéros (chèque à l’ordre de Y. Coleman).

MUSIQUE

LOUISE MICHEL. En 2004, Clément Riot a enregistré les textes de la
pièce de Pierre
Bouchet Viande crue à White Chapel célébrant le centenaire de la
disparition de
Louise Michel. Il les a accompagnés de prises de sons originales. Cette
œuvre
acousmatique (musique concrète) évoque en quatre tableaux les épisodes
de la vie de
Louise Michel.
Le disque compact est présenté dans une boîte en carton au design
soigné et est
accompagné d’un livret illustré par des tableaux de Balbino Giner.
Daoumi : in memoriam Louise Michel composé par Clément Riot. Motus :
Atelier de
création libertaire, 2006. 73 minutes 06 . 15 € (prix de souscription).

SITES INTERNET

DIVERGENCES. N° 4, novembre 2006. Divergences est un bimestriel
libertaire en ligne
consacrée à la politique internationale. Au sommaire de ce numéro : les
dernières
nouvelles d’Oaxaca (Mexique), un dossier sur l’économie, les Nations
unies, le
Liban, l’Amérique latine, la réhabilitation des victimes du franquisme
en Espagne,
l’anniversaire de l’insurrection hongroise de 1956. Et puis aussi : des
critiques
de livres, des vidéos et des peintures de Bot. Les textes sont en
français, anglais
et espagnol.
Adresse : http://divergences.be/ Courriel : contact(a)divergences.be

INFOKIOSQUES. Ce site propose plus de 180 brochures subversives à lire,
imprimer et
à propager… Leurs sujets sont variés : anarchisme, anticapitalisme,
communisme,
féminisme, question de genres, guides pratiques, prison,
situationnisme… Elles ont
été écrites de la fin du XIXe siècle à nos jours. On pourra y lire
aussi une
présentation des activités des infokiosques avec leurs adresses et des
forums de
discussion.
Adresse : http://infokiosques.net

PONTICAUDS. La mémoire ponticaude et ses langues (La memòria ponticauda
e sas
lengas) est un site consacré au quartier populaire des Ponts à Limoges.
Il est
réalisé par Jean-Pierre Cavaillé, Baptiste Chrétien et Jean-Christophe
Dourdet. On
y trouvera des entretiens, des témoignages, des contes, des histoires,
des chansons
ainsi que des cartes postales. Les textes sont en français et en
limousin (dialecte
occitan). Les événements politiques et les luttes sociales (en
particulier celles
de 1905) y sont
évoquées. On pourra y lire un texte de l’anarchiste Martial Desmoulins
(publié par
le CIRA en 1983) ainsi que des articles qu’il avait écrits dans le
journal Espoir.
Adresse : http://jcavaille.free.fr/index.htm

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone
et fax : 04
91 56 24 17. Téléphone : 08 70 51 10 89 (tarif local en France).
Courriel :
cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : cira.marseille.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Mar 23 Jan - 22:09

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin
du CIRA n° 42.
La reproduction et la diffusion de cette feuille sont vivement
souhaitées.
Bonnes bougresses et bons bougres, le Père Peinard vous la souhaite
bonne et
heureuse (Émile Pouget, 1893). Et le CIRA aussi…

RENCONTRES

REGGIO EMILIA (ITALIE) : samedi 27 janvier 2007 à partir de 9 heures
30. L’Archivio
Famiglia Berneri-Aurelio Chessa organise une journée d’études consacrée
à Leda
Rafanelli (1880-1971). Cette anarchiste individualiste a été éditrice,
a écrit de
nombreux livres (essais, romans, poésie, contes pour les enfants) et a
écrit des
articles dans plusieurs journaux.
Adresse : Sala Convegni, Hotel Posta, Palazzo del Capitano del Popolo,
piazza del
Monte, Reggio Emilia. Renseignements : Biblioteca Panizzi (tél. :
0522/456055-456063) ou Archivio Famiglia Berneri-Aurelio Chessa (tél. :
0522/439323).

FLORENCE (ITALIE) : du 7 au 9 septembre 2007. Le Collettivo Libertario
Fiorentino
(CLF) organise à Florence la troisième édition de la Vitrine de
l’édition
anarchiste et libertaire. Cette manifestation aura un caractère
international et
sera l’occasion de nombreux événements artistiques et culturels
(conférences-débats, expositions, concerts, projections, etc.). Tous
les auteurs et
les éditeurs sont les bienvenus.
Renseignements : Sergio Mechi, Via di Montisoni 11, 50011 Antella (FI),
Italie
(courriel : collibfi(a)hotmail.com).

PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Certains
d’entre eux se
trouvent à l’espace librairie du CIRA, renseignez-vous.

AGENDA.

Enfants réprimés, enfants révoltés est une anthologie de textes
consacrés à
l’enfance. Dans cet agenda on trouvera des œuvres classiques sur la
notion
d’enfant, contre l’autorité parentale, contre l’école, contre
l’enfermement ainsi
que des témoignages sur la révolte et la résistance à l’oppression des
adultes.
Parmi les auteurs, on remarque Claude Guillon, Catherine Baker, Victor
Serge,
Valérie Valère, Christine Delphy, Henri-Frédéric Blanc… Cet agenda très
illustré
est complété par une bibliographie bien fournie.
Enfants réprimés, enfants révoltés : agenda 2007. Avignon :
Bibliothèque des
chemins non tracés ; Marseille : Bibliothèque de nulle part, 2006. 4
euros (en
soutien aux deux bibliothèques). Adresse : Les Chemins non tracés, BP
259, 84011
Avignon cedex 1 (chèque à l’ordre de Carobella, ajouter 1 euro pour le
port).

BELGIQUE 1902. Le 15 novembre 1902, Gennaro Rubino, anarchiste
individualiste
italien vivant à Londres, tentait d’assassiner à Bruxelles le roi des
Belges
Léopold II. Il rata le roi et blessa légèrement un maréchal. Après
avoir échappé à
un lynchage par la foule, il fut condamné à la prison à perpétuité. Il
voulait par
son acte venger la mort de six manifestants à Louvain quelques mois
plus tôt et
créer un sursaut révolutionnaire dans un pays qu’il considérait comme
très avancé.
Rubino, l’anarchiste italien qui tenta d’assassiner Léopold II par Anne
Morelli.
Labor, 2006. 150 p. (Histoire). 15 euros.

DIEU. Et Dieu créa le rire ! présente une sélection de textes et de
caricatures à
propos de la Bible, de Voltaire aux années 1930. Si les critiques
contre la
religion sont aussi anciennes que celle-ci, c’est au siècle des
Lumières puis au
XIXe siècle que les critiques furent les plus virulentes. Des bibles
satiriques ont
même été écrites notamment par Lorulot. Ce recueil propose aussi des
textes et
dessins contre les autres religions, notamment l’islam.
Et Dieu créa le rire ! : satires et caricatures de la Bible par
Guillaume Doizy et
Jean-Bernard Lalaux. Alternatives, 2006. 128 p. 25 euros.

HONGRIE. Les Héros de Budapest est un livre très illustré qui prend
pour point de
départ une photographie de Paris-Match montrant deux jeunes insurgés de
Budapest en
1956. Phil Casoar, avec l’aide d’Eszter Balázs a cherché à savoir ce
qu’ils étaient
devenus. Leur enquête les a menés en Suisse, au Canada et en Australie.
Ils rendent
ainsi hommage à ces ouvriers qui ont lutté contre les chars de l’Armée
rouge.
Anarchism in Hungary présente un mouvement méconnu avec ses acteurs
(István
Várkony, Jenô Henrick Schmitt, Count Ervin, Ervin Szabó…) et les
événements
auxquels ils ont participé (République des Conseils de 1919).
Les héros de Budapest par Phil Casoar et Eszter Balázs. Les Arènes,
2006. 251p. 39
euros. Anarchism in Hungary par András Bozóki et Miklós Sükösd. Center
for
Hungarian studies : Publications of the Institute of Habsburg history.
366 p. 50,92
euros (sur le site Amazon.fr par exemple).

ORWELL. John Newsinger est enseignant en histoire contemporaine et
sciences
politiques à l’université de Bath-Spa (Grande-Bretagne). Il est
l’auteur de cette
biographie politique de George Orwell (1903-1950). Il replace chaque
œuvre de
l’écrivain dans son contexte historique et il montre quelles étaient
ses relations
avec les milieux journalistiques et intellectuels. Le socialisme
d’Orwell n’était
pas celui d’un parti mais il se fondait sur une exigence de justice et
d’égalité.
D’autre part, les éditions Jean-Michel Place ont rassemblé la
correpondance entre
George Orwell et son traducteur français René-Noël Raimbault. Celui-ci
avait
compris dès son premier livre (La vache enragée) l’importance de
l’œuvre d’Orwell
et sa lucidité sur les menaces pesant sur la société des hommes.
La politique selon Orwell par John Newsinger. Agone, 2006. 332 p. (Banc
d’essais).
24 euros. George Orwell : correspondance avec son traducteur René-Noël
Raimbault
(édition bilingue). Jean-Michel Place, 2006. 145 p. 22 euros.

SITUS. Le quatrième livre des éditions Égrégores est la traduction
inédite d’un
texte situationniste de T.J. Clark et Donald Nicholson-Smith. Cet
article était
paru en 1997 dans un numéro spécial de la revue américaine October
consacré à Guy
Debord et à l’Internationale situationniste. La page de titre est
illustrée par
Golo. Des photos de statues déboulonnées accompagnent le texte.
Pourquoi l’art ne peut pas tuer l’Internationale situationniste par
T.J. Clark et
Donald Nicholson-Smith. Égrégores, 2006. 47 p. 11 euros.

KIOSQUE

RÉFRACTIONS. N° 17, hiver 2006-printemps 2007. 176 p. 12 euros.
Intitulé Pouvoirs
et conflictualités !, ce numéro propose des textes de Eduardo Colombo,
Normand
Baillargeon, Miguel Abensour, Tomás Ibañez, Annick Stevens… Il est
d’abord question
du politique, du sujet et de l’action avec des réflexions sur le
pouvoir, la
servitude volontaire, le conflit et la révolution. Suivent trois
articles sur les
luttes et révoltes d’aujourd’hui (rébellion zapatiste, révolte des
banlieues). Ce
dossier est suivi de divers articles (Ursula Le Guin, la
réhabilitation de
Dreyfus) et de notes de lectures.
Adresse : Les Amis de Réfractions, c/o Librairie Publico, 145 rue
Amelot, 75011
Paris (courriel : refractions(a)plusloin.org). L’abonnement est de 23
euros pour
deux numéros et de 45 euros pour quatre numéros (chèques à l’ordre des
Amis de
Réfractions). Sur Internet : refractions.plusloin.org

FILMS

MIL. Ce documentaire retrace l’activité des révolutionnaires du MIL
(Mouvement
ibérique de libération) en Catalogne au début des années 1970. La
réalisatrice a
rencontré la famille Solé Sugranyes dont cinq membres ont été impliqués
dans
l’agitation armée (trois au sein du MIL). Entre la Suisse et l’Espagne,
le film
présente les différents protagonistes : la mère Xita âgée de 85 ans et
ses enfants.
Ce film a été réalisé dans le cadre d’études à l’École supérieure des
beaux-arts
(ESBA) de Genève
MIL : (historia de una familia con Historia) réalisé par Martina Loher
Rodríguez.
ESBA, 2006. 52 minutes. Sur Internet : http://www.elmil.net

SITE INTERNET

DICTIONNAIRES. Deux nouveaux sites sous forme de dictionnaires viennent
d’être
créés. Sans patrie ni frontières (http://militants-anarchistes.info/)
est un
dictionnaire biographique des militants anarchistes de tous pays et de
toutes
tendances à l’exception des militants espagnols ayant participé à la
clandestinité
sous le franquisme (1936-1975). Leurs notices sont consultables sur le
site Los de
la sierra. Celui-ci tente de répertorier les hommes et femmes de toutes
orientations (anarchistes, communistes, socialistes, sans parti) ayant
participé
pendant près de quarante ans (1936-1975) à la lutte contre la dictature
franquiste.
Sans patrie ni frontières est l’aboutissement d’un vieux projet élaboré
entre
autres par l’historien René Bianco (1941-2005), fondateur du CIRA de
Marseille. Los
de la sierra (http://losdelasierra.info/) est le résultat du travail
commencé il y
a plus de vingt ans par l’historien libertaire Antonio Tellez Sola
(1921-2005) en
collaboration avec Rolf Dupuy (CIRA de Marseille). Ce travail se
voulant collectif,
toutes informations, corrections et contributions seront les
bienvenues. Près de
800 notices peuvent être déjà consultées.

RADIO

RADIO LIBERTAIRE. Elle vient de fêter ses 25 ans. Animée par des
bénévoles, comme
toutes les radios associatives, elle reçoit une subvention du FSER
(Fonds de
soutien à l’expression radiophonique). Cette subvention est
régulièrement remise en
question. Voulant garantir son indépendance, la radio vient de créer
l’Association
des amis de Radio libertaire. Elle sera un lien entre animateurs de la
radio et
sympathisants. Une souscription permanente est ouverte
Adresse : Radio libertaire, 145 rue Amelot, 75011 Paris (courriel :
radio-libertaire(a)federation-anarchiste.org).
Sur Internet : rl.federation-anarchiste.org (on peut y écouter les
émissions).

RECHERCHES

GROUPE DE RECHERCHE. Céline Beaudet et Anne Steiner souhaitent créer un
« groupe de
recherche » consacré au mouvement anarchiste du début du XXe siècle.
Elles
s’intéressent en particulier aux pratiques individualistes et
illégalistes ainsi
qu’à l’invention de nouveaux modes de vie : milieux libres, amour
libre, éducation
libertaire, végétarisme, naturisme, néo-malthusianisme… Ce groupe est
ouvert à
toute personne intéressée. Il organisera des réunions et des rencontres
régulières.
Renseignements : Céline Beaudet (milieuxlibres(a)no-log.org) et Anne
Steiner
(albrespy.steiner(a)wanadoo.fr).


CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone
et fax : 04
91 56 24 17. Téléphone : 08 70 51 10 89 (tarif local en France).
Courriel :
cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : cira.marseille.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Dim 18 Mar - 14:22

Malheureusement, nos politiciens sont soit incompétents, soit
corrompus.
Quelquefois les deux en même temps, le même jour. (Woody Allen)

RENCONTRES

TOULON : vendredi 6 avril 2007 à 20 heures 30. Le Groupe Nada de la
Fédération
anarchiste organise une rencontre-débat sur le thème Ils ont voté et
puis après… À
cette occasion Meille chantera Brassens et Ferré. Il y aura une table
de presse et
un buffet.
Adresse : La Salle, rue Henri-Poincaré, quartier La Rode, 83000 Toulon.
Sur Internet : http://groupenadatoulon.lautre.net/

MARSEILLE (CIRA) : samedi 7 avril 2007 à 17 heures. François Roux
présentera son
livre La Grande Guerre inconnue : les poilus contre l'armée française
(Éditions de
Paris, 2006, 320 p. 22 euros). Les poilus ont utilisé tous les moyens
à leur
disposition pour essayer de survivre : désertion, fuite, planque,
reddition
volontaire, automutilation, sabotage, refus d'attaquer, mutineries,
assassinats
d'officiers, fraternisation…

AMIENS : du 13 avril au 17 juin 2007. Le Musée de Picardie organise
une exposition
consacrée à Clovis Trouille (1889-1975). Peintre proche des
surréalistes, il est
l'auteur de tableaux subversifs, antimilitaristes et anticléricaux.
Adresse : Musée de Picardie, 48, rue de la République, 80000 Amiens
(tél. : 03 22
97 14 00). Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 heures à 12 h
30 et de 14
h 00 à 18 h 00.
Site Internet : http://w2.amiens.com/museedepicardie/presentation.html

MONTRÉAL : samedi 19 mai 2007 de 10 à 18 heures. Le huitième Salon du
livre
anarchiste de Montréal se tiendra ce jour-là dans le cadre du Festival
de
l'anarchie qui dure tout le mois de mai. Le collectif d'organisation
souhaite la
venue d'éditeurs, de diffuseurs et de groupes anarchistes du monde
entier pour
tenir des tables de presse, animer des conférences ou des ateliers
ainsi que
d'artistes pour exposer ou présenter leurs oeuvres. À noter également
une journée
entière de débats sur l'anarchisme le 20 mai et la deuxième édition du
Festival de
théâtre anarchiste de Montréal les 28 et 29 mai.
Renseignements : Salon du livre anarchiste de Montréal, 1500 de
Maisonneuve Ouest,
Suite 204, Montréal, Québec, H3G 1N1, Canada (tél. : 514 859 9090 ;
courriel :
salonanarchiste(a)taktic.org).
Sur Internet : http://salonanarchiste.taktic.org/

PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d'infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Certains
d'entre eux se
trouvent à l'espace librairie du CIRA, renseignez-vous.

ACL. Depuis 1979, l'Atelier de création libertaire (ACL) a publié 115
ouvrages.
Cependant, les titres publiés l'an dernier se sont peu vendus (150
exemplaires
chacun) et la dette envers l'imprimeur s'est alourdie. L'ACL décide
donc de faire
une pause. On peut le soutenir en commandant les livres de son
catalogue ou deux
documents qu'il diffuse : le livre de Ronald Creagh sur Sacco et
Vanzetti (Éditions
de Paris, 2004, 15 €) et un disque de musique acousmatique de Clément
Riot sur le
séjour de Louise Michel en Nouvelle-Calédonie (Motus, 2006, 19 euros).
Adresse : ACL, BP 1186, 69202 Lyon cedex 01 (courriel :
contact(a)atelierdecreationlibertaire.com).
Sur Internet : http://www.atelierdecreationlibertaire.com/. Il est
possible
d'acheter les livres en ligne.

ÉDITIONS DU MONDE LIBERTAIRE. Trois nouveaux titres s'ajoutent au
catalogue des
Éditions du Monde libertaire. L'impasse électorale et le projet
anarchiste est une
brochure d'actualité. Quelle place des anarchistes dans le monde du
travail ? est
un ouvrage collectif qui s'interroge sur l'action des syndicats de
lutte et sur les
mouvements sociaux un siècle après la Charte d'Amiens. Un dimanche de
la vie est
une présentation de la révolution espagnole.
L'impasse électorale et le projet anarchiste. Éditions du Monde
libertaire, 2007.
(Brochure anarchiste). 4 euros. Quelle place des anarchistes dans le
monde du
travail : plus d'un siècle après la Charte d'Amiens. Éditions du Monde
libertaire,
2006. 97 p. 8 euros. Un dimanche de la vie : la révolution espagnole de
1936 par
Olivier Pinalie. Éditions du Monde libertaire, 2006. 96 p. 8 euros.

GODARD. Philippe Godard dirige plusieurs collections de documentaires
pour la
jeunesse dans lesquelles il a écrit plusieurs livres. Derrière les
barreaux donne
la parole aux prisonniers et à ceux qui les côtoient. Ce dossier pose
des questions
sur l'utilité de la prison et la société qui produit violence et
délinquance. Marre
des politiques montre que la Politique, au sens noble du terme, n'a
rien à voir
avec les affrontements stériles montrés dans les médias ou les meetings
électoraux.
Philippe Godard s'est intéressé également à la violence au Honduras, à
l'histoire
de l'eau, aux rébellions, à l'écologie… Dans des collections pour les
adultes, il a
écrit plusieurs ouvrages sur le travail. Dans Au travail les enfants,
il montre
notamment comment l'idéologie du travail et de la consommation est
inculquée aux
enfants dès leur plus jeune age.
Derrière les barreaux : les prisonniers en France par Philippe Godard.
Syros
jeunesse, 2006. 128 p. (J'accuse). 7,50 euros. Marre des politiques par
Philippe
Godard. La Martinière jeunesse, 2007. 126 p. 12 euros. Au travail les
enfants par
Philippe Godard. Homnisphères, 2007. 112 p. (Expression directe). 10
euros.

ZOLA. Vittorio Frigerio a réuni des textes parus dans la presse
libertaire sur les
rapports entre les anarchistes et l'écrivain Émile Zola. Sa vie et son
oeuvre ont
été perçus à la fois avec fascination et méfiance par les militants
anarchistes de
son temps.
Émile Zola au pays de l'anarchie : textes présentés et réunis par
Vittorio
Frigerio. Ellug, 2006. 15 euros.

COURANT ALTERNATIF. N° 166, février 2007. 24 p. 2,30 euros. Publié par
l'Organisation communiste libertaire (OCL), le mensuel Courant
alternatif paraît
sans interruption depuis 1980. Il informe sur les luttes sociales et
propose des
débats. Il connaît de grosses difficultés économiques dues à
l'augmentation des
frais de diffusion en kiosque. Il est donc à la recherche de nouveaux
abonnés. Au
sommaire du numéro de février : les lobbies pharmaceutiques, les luttes
des
sans-papiers, le populisme, la Commune d'Oaxaca, la situation au Pays
Basque.
Adresse : OCL-Égrégore, BP 1213, 51058 Reims cedex (courriel :
oclibertaire(a)hotmail.com). L'abonnement est de 5 euros pour 3 numéros
et de 25
euros (15 euros pour les fauchés) pour 10 numéros (chèques à l'ordre de
La Galère).
Deux numéros gratuits peuvent être envoyés à ceux et celles qui ne
connaissent pas
le journal.
Sur Internet : http://oclibertaire.free.fr/


CHANSON

UTGÉ-ROYO. On peut découvrir l'univers musical de Serge Utgé-Royo avec
ses chansons
enregistrées en concert à Paris en 2005 sous forme de CD ou de DVD :
chants d'amour
et de révolte, attentifs à l'enfance, sensibles à la pauvreté, remplis
de
fraternité et d'espérance.
Serge Utgé-Royo en concert. Édito musiques, 2007. 1 CD (16 chansons, 18
euros) ou 1
DVD (18 chansons, 24 euros). Les chèques doivent être libellés à
l'ordre de Édito
musiques (rajouter 2 euros pour le port). Adresse : Édito musiques, 33
avenue
Philippe-Auguste, 75011 Paris (tél. : 01 43 52 20 40 ; courriel :
contact(a)utgeroyo.com).

FILM

TRAVAIL. En 2003 sortait Attention danger travail, le premier volet
d'une réflexion
sur le refus du travail. Le film donnait la parole à des chômeurs
heureux et
décidés à rester sans emploi. Le deuxième volet, Volem rien foutre al
païs donne
des pistes alternatives visant à rompre avec les pratiques marchandes
et
productivistes. En France, en Espagne et en Allemagne, des groupes
réinventent des
manières de vivre hors du salariat, la plupart du temps à la campagne
car il y est
plus facile de vivre de façon autonome et avec peu d'argent.
Volem rien foutre al païs réalisé par Pierre Carles, Christophe Coello
et Stéphane
Goxe. C-P Productions, 2007. 1 h 47 minutes. Le film sort en salles le
7 mars 2007,
il sera disponible en DVD à la fin de l'année.
Renseignements : C-P Productions, 9 rue du Jeu de ballon, 34000
Montpellier
(courriel : contact(a)rienfoutre.org).

COPINAGE

CDA. Penco est une ville proche de Concepción située à 500 kilomètres
au sud de
Santiago du Chili. Le Centro de documentación (CDA) de Penco a été créé
par la
Grupo anarquista Germinal. Il possède déjà une petite bibliothèque et
des archives
sur le mouvement anarchiste dans la région depuis les années 1990. Il
fait appel
aux donateurs pour agrandir son fonds.
Adresse : Eduardo Torres, O'Higgins 1104, Concepción, Chili (courriel :
colegerminal(a)mixmail.com).
Sur Internet : http://www.geocities.com/bakunin

CIRA DE LAUSANNE. En 2007, le Centre international de recherches sur
l'anarchisme
(CIRA) de Lausanne fête ses 50 ans. Pendant toutes ces années, il a
récolté, trié,
catalogué et mis à disposition les mots et les images du mouvement
anarchiste. Un
bulletin annuel est publié, des conférences ont été organisées. Pour
garder son
local actuel, le CIRA doit récolter 150 000 francs suisses. Sinon, le
CIRA devra
partir et l'avenir des collections sera en grand danger. On peut aider
le CIRA en
faisant des dons, en versant des cotisations de soutien (à partir de
150 francs
suisses ou 100 euros) ou en s'inscrivant à la bibliothèque (40 francs
suisses par
an).
Adresse : CIRA, Beaumont 24, 1012 Lausanne, Suisse (tél. : 021 550 1804
; courriel
: cira(a)plusloin.org).
Sur Internet : http://www.cira.ch/

SALUT !

JOHN TAYLOR CALDWELL. Marin et anarchiste, John Taylor Caldwell est né
à Glasgow le
14 juillet 1911. Il a été un militant actif de l'USM (United Socialist
Movement)
dans cette ville aux côtés de Guy Aldred (1886-1963) dont il a écrit la
biographie.
Il a organisé le soutien à l'Espagne révolutionnaire puis s'est opposé
à la guerre
en tant qu'objecteur de conscience. De 1939 à 1962, il a publié le
journal The
World. Il s'est aussi occupé d'une librairie et il est l'auteur de
poésies, de
contes pour enfants, d'articles et d'une autobiographie. Il est décédé
le 12
janvier 2007.

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone
et fax : 04
91 56 24 17. Téléphone : 08 70 51 10 89 (tarif local en France).
Courriel :
cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : cira.marseille.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Dim 8 Avr - 15:55

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin
du CIRA n° 42.
La reproduction et la diffusion de cette feuille sont vivement
souhaitées.

Entre écrire un épisode de feuilleton télévisé et braquer une banque,
j’ai fait le
choix qui m’a semblé le moins malhonnête. (Abdel-Hafed Benotman, dans
Le
philotoon’s, L’Insomniaque, 2006, 48 p., 5 euros)

RENCONTRES

AREZZO (Italie) : 5 mai 2007 de 9 heures 30 à 19 heures. L’Archivio
famiglia
Berneri-Aurelio Chessa organise un colloque intitulé Camillo Berneri :
un
libertaire en Europe entre totalitarisme et démocratie.
Né à Lodi en 1897, Camillo Berneri a été assassiné à Barcelone par des
tueurs
staliniens. Il a vécu à Arezzo dès 1916. Il fit partie de l’Union
anarchiste
italienne, il a combattu le fascisme puis a dû s’exiler en France en
1936. En
Espagne, il avait rejoint la Colonne Ascaso connue aussi sous le nom de
Colonne
Roselli.
Adresse : Palazzo della provinzia, salla dei Grandi, Arezzo.
Renseignements : tél., 0522 439323 ou 338 1263779 (portable) ;
courriel,
archivioberneri(a)virgilio.it

BASSE Autriche : juillet 2007. Un camping anarchiste sera l’occasion de
rencontres
internationales. Il se tiendra sur un grand terrain arboré avec des
bâtiments
abritant cuisine et sanitaires. Le groupe d’organisation de l’A-Camp
2007 se charge
uniquement des préparatifs. Le camping sera entièrement géré par les
participants :
loisirs, cuisine, débats, jeux, spectacles, fêtes… Les enfants sont
bien sûr les
bienvenus. Une grande tente sera réservée aux femmes et personnes
transgenre. Les
chiens ne seront pas acceptés. Le lieu et les dates exactes seront
communiqués par
courriel.
Renseignements : courriel, info(a)a-camp.info ; site Internet,
http://www.a-camp.info


PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Certains
d’entre eux se
trouvent à l’espace librairie du CIRA, renseignez-vous.

TERESA CLARAMUNT. Syndicaliste, anarchiste et féministe, Teresa
Claramunt et née en
1862 à Sabadell (Catalogne). La misère et la répression l’ont conduite
en Aragon,
en France et en Grande-Bretagne.
Cette ouvrière du textile a été aussi écrivain et journaliste. Elle est
morte en
1931 quelques jours avant l’avènement de la république. Teresa
Claramunt : pionera
del feminismo obrerista anarquista par Laura Vicente. Fundación Anselmo
Lorenzo,
2006. 306 p. (Biografías y memorias ; 4). 15 euros. Adresse : Fundación
de estudios
libertarios Anselmo Lorenzo, Peñuelas 41, 28005 Madrid, Espagne (tél. :
91 473 82
48 ; courriel : fal(a)cnt.es). Sur Internet : http://www.cnt.es/fal

ÉCOLE. Les éditions Tahin party rééditent un livre de Catherine Baker,
précédemment
paru en 1985 chez Bernard Barrault. Catherine Baker y explique à sa
fille de 14 ans
pourquoi elle a refusé de la scolariser. Elle s’attaque à l’institution
scolaire
mais aussi à la domination des adultes sur les enfants.
Insoumission à l’école obligatoire par Catherine Baker. Tahin party,
2006. 201 p. 8
euros.

ÉLECTIONS. Ce livre réunit 120 textes, la plupart d’auteurs
anarchistes, sur
l’inutilité des élections. Ils relativisent leur importance en montrant
qu’elles ne
sont qu’un reflet de l’opinion à un moment donné. Elles entérinent les
rapports de
force mais ne les créent pas. L’abstention reste l’attitude la plus
raisonnable
face à
la farce électorale.
Précis d’anti-électoralisme élémentaire : 120 motifs de ne pas aller
voter. Les
Nuits rouges, 2007. 143 p. 10 euros.

FORTE. António José Forte (1937-1988) est un poète surréaliste
portugais qui a
connu l’exil et s’est intéressé aux idées anarchistes et
situationnistes. Sa poésie
est marquée par un lyrisme violent, le désespoir mais aussi l’amour et
la révolte.
Un couteau entre les dents : œuvre poétique bilingue par António José
Forte. Ab
irato, 2007. 240 p.16 euros. Adresse : Ab irato, 21 ter rue Voltaire,
75011 Paris
(courriel : abirato(a)internetdown.org).
Sur Internet : http://abirato.internetdown.org

LICENCIEMENTS. Thierry Maricourt a interrogé et recueilli la parole des
employés
d'Alcatel d'Illkirch, petite ville de la banlieue de Strasbourg, qui,
licenciés,
refusent de se taire. Ils parlent de leur savoir-faire, de leur
compétence bradée,
de leur vie de travailleurs, de leurs luttes collectives pour défendre
leur emploi
ainsi que de leur vie organisée autour de cette grande entreprise.
Ils ont bossé… et puis après ? : Alcatel-Illkirch, entreprise high-tech
et ses
restructurations par Thierry Maricourt. Syllepse, 2006. 204 p. (Le
présent avenir).
15 euros.

LUDDITES. Trois livres ont pour sujet les luddites (du nom de John ou
Ned Ludd qui
aurait brisé des machines textiles en 1780). En Angleterre, au début du
XIXe
siècle, les luddites détruisirent les machines industrielles, accusées
d’accroître
le chômage, de diminuer la qualité des produits et de transformer les
hommes en
prolétaires. Cette révolte est encore d’actualité de nos jours avec les
OGM, les
nanotechnologies, les brevets sur le vivant
Les luddites : bris de machines, économie politique et histoire par
Vincent
Bourdeau, François Jarrige et Julien Vincent. Ère, 2006. 157 p. 15
euros. Les
briseurs de machines : de Ned Ludd à José Bové par Nicolas
Chevassus-au-Louis.
Seuil, 2006. 256 p. (Science ouverte). 20 euros. La révolte luddite :
briseurs de
machines à l’ère de l’industrialisation par Kirkpatrick Sale.
L’Échappée, 2006. 360
p. (Dans le feu de l’action). 19 euros.

MASEREEL. Frans Masereel (1889-1972) est un artiste qui a su
admirablement mettre
une technique très ancienne (la gravure sur bois) au service d’idées
modernes
(pacifisme, critique du monde contemporain, révolte permanente). Il
a collaboré
à de nombreuses revues, il a illustré des livres d’écrivains et publié
ses propres
livres de gravures (L’idée, La ville, Histoires sans paroles…). Sa
notoriété était
très grande et encore aujourd’hui, on retrouve souvent ses gravures
illustrant des
articles de la presse anarchiste, sans que son nom ne soit toujours
mentionné. Les
thèmes chers à Masereel se retrouvent dans Route des Hommes publié en
1964 :
développement industriel avec son lot d’injustices et de catastrophes,
longue
marche vers l’utopie.
Route des Hommes par Frans Masereel et Ghislain Olivier. Hornu
(Belgique) : Musée
des arts contemporains au Grand-Hornu ; Bruxelles : La Lettre volée,
2006. 151 p.
(Mémento ; 5). 14 euros.

RICTUS. Jehan Rictus (1867-1933) était un poète et chansonnier social.
Ses deux
recueils les plus connus viennent d’être réédités. Ses poèmes écrits en
langue
populaire font parler un miséreux. Proche des anarchistes avant 1914,
il aura
ensuite des positions nationalistes et d’extrême droite.
Le cœur populaire par Jehan Rictus. Blusson, 2007. 160 p. 16 euros. Les
soliloques
du pauvre par Jehan Rictus. Blusson, 2007. 160 p. 16 euros.

UNION ANARCHISTE ITALIENNE. Ce livre contient les actes d’un colloque
qui avait été
organisé en 1999 à Imola par l’Archivio storico de la FAI (Fédération
anarchiste
italienne) à l’occasion du 80e anniversaire de la naissance de l’UAI
(Unione
anarchica italiana). Ce fut la plus importante organisation anarchiste
de langue
italienne. Entre 1919 et 1926, elle a été confrontée au mouvement
d’occupation des
usines, à la révolution russe puis à l’avénement du fascisme en Italie.
L’Unione Anarchica Italiana : tra rivoluzione europea e reazione
fascista :
(1919-1926). Zero in condotta, 2006. 312 p. 15 euros.
Adresse : Autogestione, cas. Postale 17127, 20170 Milano, Italie
(courriel :
zeroinc(a)tin.it).


KIOSQUE

MARGINALES. N° 6, printemps 2007. 204 p. 15 euros. Marginales est une
revue
littéraire anticonformiste. Ce nouveau numéro est intitulé Stig
Dagerman, la
littérature et la conscience. Stig Dagerman (1923-1954)
est l’auteur de romans, de nouvelles, de pièces de théâtre et de
poèmes. Il a aussi
écrit des reportages et des essais. Il a milité dans les rangs du
syndicat
libertaire SAC (Sveriges Arbetares Centralorganisation) et était
rédacteur de son
journal Arbetaren. Ce numéro contient des textes de Dagerman et des
études de Folke
Fridell, Philippe Geneste, Freddy Gomez et Thierry Porré. Ce dossier
est suivi d’un
Cahier de littérature.
Adresse : Marginales, Les Billardes, 04300 Forcalquier (courriel :
marginales(a)free.fr). L’abonnement est de 40 euros pour trois numéros
(chèque à
l’ordre de Marginales). Sur Internet : http://marginales.free.fr

OFFENSIVE. N° 13, février 2007. COURANT ALTERNATIF. N° hors-série 12,
février-avril
2007. 52 p. 5 euros. Offensive et Courant alternatif s’associent pour
publier un
numéro commun sur le thème Révolutionnaire aujourd’hui. Il se compose
de trois
parties : l’engagement (le militantisme, la mémoire sociale, le projet
de
société…), les luttes (le luddisme, le syndicalisme, les manifs…) et
les
alternatives (les Gaztetxe au Pays Basque, les milieux libres, Le Local
à Nantes…).
Adresses : OLS (Offensive), c/o Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001
Marseille ;
OCL (Courant alternatif), OCL/Égrégore, BP 1213, 51058 Reims cedex.
L’abonnement
pour Offensive est de 12 euros pour 4
numéros (chèque à l’ordre de Spipasso), celui pour Courant alternatif
est de 25
euros pour 10 numéros (chèque à l’ordre de La Galère).


COPINAGE

CENTRO DE CULTURA SOCIAL. Le Centro de cultura social de São Paulo
(CCS-SP) est une
association anarchiste qui existe depuis 1933, survivant à trois
dictatures. Il
possède une bibliothèque spécialisée
dans l’anarchisme, il a un service de librairie et programme
régulièrement des
activités politiques et culturelles. Une campagne financière lancée en
2005 lui a
permis d’acheter un local malgré la spéculation immobilière. Il a été
inauguré le 5
août 2006.
Adresse : CCS-SP, CP 2066, São Paulo-SP 01060970 (courriel :
ccssp(a)uol.com.br).
Le local se trouve rua General Jardim, 25 », sala 22, 2a sl, V.
Buarque, SP/SP, CEP
01223-011. Sur Internet : http://www.ccssp.hpg.ig.com.br/


RECHERCHES

ESPERANTO. Louis Gohin recherche des contacts avec des libertaires
espérantistes en
France et à l’étranger afin d’échanger des informations sur les luttes
sociales et
les mouvements de libération.
Adresse : Louis Gohin, hall 1, 53 rue des Peupliers, 75013 Paris.


CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h
au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone : 0950 511 089 ou
0870 511
089 (tarif local en France).
Télécopie : 04 91 56 24 17. Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur
Internet :
cira.marseille.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ...   Sam 12 Mai - 12:51

La démocratie idéale est une utopie et la démocratie effective une
escroquerie.
(Maurice Fayolle)

*** RENCONTRES

BRUXELLES : samedi 19 mai à partir de 14 heures et dimanche 20 mai 2007
à partir de
10 heures. Des éditeurs venus de plusieurs pays d’Europe (Belgique,
France,
Pays-Bas, Italie, Espagne, Angleterre…)
présenteront leurs ouvrages lors de cette Rencontre autour du livre
subversif. Des
débats et causeries auront pour thèmes : les luttes radicales
antinucléaires, les
migrations, les luttes autonomes des années 1970 en Espagne,
l’urbanisme...
Renseignements : thesubversivebook(a)gmail.com

MARSEILLE : lundi 4 juin 2007 à 19 heures. À la suite de la Journée
internationale
de l’objection de conscience centrée cette année sur le soutien aux
pacifistes
colombiens, l’Union pacifiste des Bouches-du-Rhône reçoit deux
objecteurs
colombiens. Ils parleront de la militarisation de leur pays (forces
militaires
étatiques et groupes armés).
Adresse : Cité des associations, 93 La Canebière, 13001 Marseille.

VILLAFALLETTO (Italie) : du vendredi 14 septembre à partir de 16 heures
au dimanche
16 septembre 2007. Les anarchistes de la province de Cuneo organisent
une rencontre
pour le 80e anniversaire de l’assassinat de Sacco et Vanzetti.
Villafalletto, le
village natal de Vanzetti, se trouve à 20 kilomètres au nord de Cuneo
(Piémont). Au
programme : exposition, débats, concert.
Renseignements : Antonio Lombardo, tél. 2396087218 - 017352541


*** PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Certains
d’entre eux se
trouvent à l’espace librairie du CIRA, renseignez-vous.

JOURDAIN. Frantz Jourdain (1847-1935) est connu comme architecte et
comme
instigateur du Salon d’automne. Il avait des sympathies libertaires et
était l’ami
de Jean Grave. À la côte est un recueil de
15 récits publié en 1889. L’auteur, profondément marqué par la guerre
de 1870, y
prend la défense des laissés pour compte et des artistes modestes. Il
dénonce une
société conservatrice, chauvine et égoïste.
À la côte par Frantz Jourdain. L’Harmattan, 2007. 330 p. 30 euros.

JUNG. Le Chemin vers le bas était paru chez Ludd en 1993 sous le titre
Le
Scarabée-Torpille. Avec Le livre du crétin (Ludd, 1997), c’est le seul
ouvrage de
Franz Jung (1888-1963) publié en français. L’œuvre de cet écrivain
allemand compte
14 volumes : romans, poésies, pièces de théâtre et pamphlets. Dans Le
chemin vers
le bas, il raconte son itinéraire politique et artistique :
l’expressionnisme, le
mouvement Dada, son amitié avec le psychanalyste Otto Gross,
l’anarchisme,
Spartakus, le KAPD (Parti communiste ouvrier allemand de tendance
conseilliste), la
révolution russe, l’exil à travers l’Europe et les États-Unis…
Le Chemin vers le bas : considérations d’un révolutionnaire allemand
sur une grande
époque : (1900-1950) par Franz Jung. Agone, 2007. 576 p. (Mémoires
sociales). 25
euros.

LIBERTALIA. Ce nouvel éditeur propose deux titres. Le Mexicain est un
roman de
l’écrivain révolutionnaire et voyageur américain Jack London
(1876-1916). Il met en
scène des exilés mexicains aux États-Unis qui
en 1910 préparent la révolution. La petite maison dans la zermi de
Thierry
Pelletier est un recueil de nouvelles dans lesquelles il raconte avec
gouaille ses
dix années d’éducateur aux côtés des SDF et des toxicomanes.
Le Mexicain par Jack London. Libertalia, 2007. 98 p. 6 euros. La petite
maison dans
la zermi par Thierry Pelletier. Libertalia, 2007. 108 p. 10 euros.

RECLUS. En 1851, Élisée Reclus quitte la France à la suite du coup
d’État de Louis
Napoléon Bonaparte. Il passe quelques années dans le sud des États-Unis
où il
découvre les rives du Mississipi, l’esclavagisme et les sectes
protestantes. De
retour en France, il publie une série d’articles dans la Revue des deux
mondes dont
certains sont repris dans ce recueil. Pendant la guerre de Sécession,
il en sera
l’un des plus brillants analystes.
Les États-Unis et la guerre de Sécession : articles publiés dans la
Revue des deux
mondes par Élisée Reclus ; édité par Soizic Alavoine-Muller. Éditions
du CTHS,
2007. 330 p. (Format 61). 15 euros.

SYNDICATS. Maxime Leroy (1873-1957) était un juriste atypique.
Passionné par les
diverses formes de mobilisation ouvrière, il publie en 1913 La coutume
ouvrière. Il
y décrit le fonctionnement des syndicats, l’idée de grève générale,
leurs rapports
avec les partis ainsi que les pratiques révolutionnaires. Cet ouvrage
est réédité
en deux volumes en fac-similé.
La coutume ouvrière : syndicats, bourses, fédérations professionnelles,
coopératives : doctrines et institutions par Maxime Leroy. CNT-RP,
2007. 2 volumes
(934 p.). 40 euros.

TAIBO II. Le dessinateur français Améziane a adapté en bande dessinée
le livre À
quatre mains du romancier mexicain Paco Ignacio Taibo II. Les époques
et les
personnages s’y télescopent : Pancho Villa, Stan Laurel, Léon Trotski,
Houdini,
deux journalistes à la recherche de scoops, un commandant sandiniste en
danger, un
trafiquant de cocaïne, le directeur d’une officine de la CIA nommée le
Shit
Department, un vieil anarchiste espagnol, un ancien des Brigades
internationales,
un vieux révolutionnaire bulgare…
À quatre mains par Améziane et Paco Ignacio Taibo II. EP, 2006 et 2007.
2 volumes
(96 p. chacun). (Noir quadri). 16,90 euros chacun.


*** KIOSQUE

A CONTRETEMPS. N° 26, avril 2007. 32 p. Ce numéro propose un dossier
consacré à
l’anarchiste italien Francesco Ghezzi (1893-1942). En 1922, s’étant vu
refuser le
statut de réfugié politique par la France, cet opposant au fascisme
demanda l’asile
aux autorités de l’URSS. Arrêté une première fois en 1929, il fut
libéré grâce à
l’action menée par ses amis en France. De nouveau arrêté en 1937, il
décède dans un
camp de travaux forcés. Ce dossier est suivi de nombreuses notes de
lectures.
Adresse : Fernand Gomez, 55 rue des Prairies, 75020 Paris (courriel :
a_contretemps(a)plusloin.org). “ A contretemps paraît au gré des
lectures, des
envies et des circonstances ”. “ A contretemps n’a pas
de prix, juste des frais… Qu’on se le dise, à toutes fins utiles ! ”

DISSIDENCES. N° 2, mars 2007. 216 p. 19,50 €. Ce numéro a pour titre
Daniel Guérin,
révolutionnaire en mouvement(s). Il présente les divers engagements de
Daniel
Guérin (1904-1988) pendant plus de 50
ans. Il a été syndicaliste, socialiste SFIO, pivertiste, trotskyste
mais aussi
antifasciste, militant de la cause homosexuelle, anticolonialiste,
antiraciste et
communiste libertaire. Historien reconnu de la Révolution française, il
a essayé de
faire une synthèse entre marxisme et anarchisme. Parmi les auteurs, on
remarque
David Berry, Sylvain Boulouque et Laurent Esquerre.
Adresse : Jean-Guillaume Lanuque, 154 rue du Maréchal Oudinot, 54000
Nancy.
L’adhésion (34 euros) aux Amis de Dissidences comprend l’envoi de deux
volumes de
Dissidences (chèque à l’ordre de Les Amis de
Dissidences) ainsi que l’envoi régulier d’une lettre d’information.
Site Internet :
www.dissidences.net


*** RECHERCHES

RÉSEAUX. En 2006, Vivien Bouhey a soutenu une thèse à l’université de
Paris
X-Nanterre. Il a cherché à démontrer que le mouvement anarchiste
français de 1880 à
1914 n’était pas seulement une nébuleuse de groupes repliés sur
eux-mêmes ainsi que
le présentaient des historiens tels que Jean Maitron. Il existait des
réseaux ainsi
qu’une organisation souterraine instigatrice de l’action. Pour son
travail, Vivien
Bouhey a utilisé les archives nationales et départementales, les
archives de la
préfecture de police ainsi que les mémoires déjà publiés. Cette thèse
est
consultable au local du CIRA.
Les anarchistes contre la République de 1880 à 1914 : radiographie du
mouvement
anarchiste français : contribution à l’histoire des réseaux sous la
IIIe République
par Vivien Bouhey. Université de Paris X-
Nanterre, 2006. 1337 p. Renseignements : 01 42 67 07 53.

SITES INTERNET

AMIS D’ANDRÉ ARRU. Penser libre-Les Amis d’André Arru continue en ligne
le travail
de réflexion et de mémoire entrepris par un petit groupe affinitaire de
libres
penseurs réunis dans la Libre pensée autonome autour de son principal
animateur
André Arru (1911-1999).
Adresse : http://penselibre.org/

LE GROGNARD. N° 1, mars 2007. Le Grognard est une revue en ligne
trimestrielle qui
propose des textes originaux et des trésors oubliés. Ceux-ci
proviennent des revues
du XIXe siècle telles que La Plume, La Revue blanche, L’En dehors,
L’Unique,
L’Ordre naturel… Au programme de chaque numéro : des entretiens, des
poèmes, des
critiques de livres… Dans ce numéro, on pourra lire notamment un texte
de Vincent
Dubuc (Anarchisme et alcoolisme) et un article de Frantz Jourdain (La
Foule). La
revue peut être envoyée sur demande en version papier (environ 5 euros
port
compris).
Adresse : http://perso.orange.fr/legrognard/ Courriel :
revue.le.grognard(a)gmail.com

LIBAN. Al badil al chouyouii al taharrouri (Alternative communiste
libertaire) est
un groupe de communistes libertaires libanais. Ils défendent l’action
autonome des
mouvements sociaux et la construction de contre-pouvoirs. Le site est
trilingue :
arabe, français et anglais. Il propose plusieurs textes sur
l’alternative
libertaire,
Daniel Guérin, l’homosexualité, la démocratie directe, l’anarchisme…
Le logo du
site est un cèdre rouge et noir.
Adresse : http://www.albadilataharrouri.com/

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone :
0950 511 089 ou
0870 511 089 (tarif local depuis la France).
Télécopie : 04 91 56 24 17. Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur
Internet :
http://cira.marseille.free.fr/

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
kamchatka
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: ...   Lun 28 Mai - 11:49

INVITATION à notre local du C.I.R.A.
3, rue Saint-Dominique 13001 Marseille (angle Place des Capucines)
Le samedi 2 juin 2007 à 17 heures
Conférence-débat avec Clotilde Chauvin

Louise Michel en Algérie
Après la défaite de la Commune de Paris, Louise Michel fut déportée en
Nouvelle-Calédonie. Elle y côtoya des Algériens qui y furent envoyés
après les
insurrections de 1871 en Kabylie. Ils sympathisèrent. Elle leur promit
de leur
rendre visite dans leur pays dès que cela serait possible. Louise
Michel n’avait
qu’une parole.

Ce livre retrace les liens entre les exilés de la Commune et de
Kabylie, puis
examine le voyage que firent Louise Michel et Ernest Girault en Algérie
quelques
décennies plus tard, d’octobre à décembre 1904. Un voyage militant car
ponctué de
plusieurs dizaines de conférences dénonçant les religions, le
militarisme,
l’oppression et l’exploitation coloniale… et appelant à la révolution
sociale. Et,
ce, en faisant salle comble à chaque fois.

Ce fut le dernier voyage de Louise Michel qui mourut à Marseille en
1905. «
Bizarrement » cette période de la vie de Louise Michel est
quasi-complètement
occultée. Ce livre répare donc un « oubli » et c’est peu dire qu’il
vaut le détour.
Pour les Français comme pour les Algériens.

Louise Michel en Algérie par Clotilde Chauvin. Saint-Georges d’Oléron
: Les
éditions libertaires, 2007. 157 p. 15 euros.

(Ce livre est disponible au CIRA).

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone :
0950 511 089 ou
0870 511 089 (tarif local depuis la France).
Télécopie : 04 91 56 24 17. Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur
Internet :
http://cira.marseille.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ...   Sam 22 Sep - 12:50

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin
du CIRA n° 42.
La reproduction et la diffusion de cette feuille sont vivement
souhaitées.

L’Américain qui, le premier, a découvert Colomb a fait une fâcheuse
découverte.
(Georg Christoph Lichtenberg)

*** RENCONTRES

MARSEILLE (CIRA) : samedi 29 septembre 2007 à 17 heures. Renée Triolle
nous parlera
de l’esperanto. Depuis deux ans, elle anime un cours d’espéranto au
local du CIRA.
Elle est l’auteur du livre Esperanto express (Dauphin, 2006, 152 p.,
collection
Langue express, 12,20 euros).

MERLIEUX (AISNE) : samedi 29 en soirée et dimanche 30 septembre 2007 de
10 à 18
heures. Depuis plus de dix ans se tient près de Laon le Village du
livre de
Merlieux. L’esprit libertaire des débuts s’est perdu au fil des ans et
la
manifestation est devenue une foire commerciale. Le Groupe
Pierre-Kropotkine de la
Fédération anarchiste organise donc le 4e Village du livre off. Des
éditeurs, des
auteurs et des dessinateurs libertaires présenteront leurs ouvrages.
Débats,
animations musicales, théâtre, projections sont aussi au programme.
Renseignements : Athénée libertaire, 8 rue de Fouquerolles, 02000
Merlieux (tél. :
03 23 80 17 09 ; courriel : groupe.kropotkine02(a)wanadoo.fr).

MARSEILLE (CIRA) : samedi 6 octobre 2007 à 17 heures. Claire Auzias
présentera son
nouvel ouvrage. Il s’agit d’un roman mettant en scène les exploits de
deux
cambrioleurs entre les années 1960 et les années 1980. Elle démontre
qu’ils jouent
un rôle éminemment social.
Les aventures extraordinaires de Laplume et Goudron, travailleurs de la
nuit par
Claire Auzias ; illustrations de Charmag. Les Éditions libertaires,
2007. 79 p. 10
euros.

AUBAGNE : du mardi 9 au samedi 13 octobre 2007. L’association Soutien à
la
production indépendante de documentaires (SPID) organise le 3e Festival
du film
militant dans divers lieux. Les films présentés auront pour thème
l’engagement
social, politique, artistique, écologiste et humaniste. Une
programmation spéciale
est prévue pour le jeune public. Le 13 aura lieu la Nuit du film
militant à la MJC
d’Aubagne avec des débats, des expos, des concerts, des repas et des
stands (dont
celui du CIRA).
Renseignements : SPID, Le Voltaire, avenue Roger Salengro, 13400
Aubagne (tél. : 04
42 03 48 61 ; courriel : festival(a)documentaires.infos). Sur Internet
:
http://festival.documentaires.info/


***PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Certains
d’entre eux se
trouvent à l’espace librairie du CIRA, renseignez-vous.

CITATIONS. La citation ci-dessus est extraite d’un dictionnaire que
Raoul Vaneigem
avait publié au Cherche-Midi en 1998 et qui vient d’être réédité chez
Librio.
Classées par thèmes, ces citations sont souvent insolentes ou drôles.
Parmi les
nombreux auteurs : Michel Bakounine, Coluche, Franz Kafka, Octave
Mirbeau, Jacques
Prévert, Louis Scutenaire…
Dictionnaire de citations pour servir au divertissement et à
l’intelligence du
temps par Raoul Vaneigem. Librio, 2007. 95 p. (Librio ; 820). 2 euros.

JEAN GRAVE. Jean Grave (1854-1939) a publié La société mourante et
l’anarchie en
1892. Il y vulgarisait les idées anarchistes-communistes de Pierre
Kropotkine. Cet
écrit lui valut deux ans de prison et 1000 francs d’amende. Journaliste
et
écrivain, Jean Grave a animé plusieurs revues : Le Révolté, La Révolte,
Les Temps
nouveaux.
La société mourante et l’anarchie par Jean Grave. Tops-H. Trinquier,
2007. 149 p.
10 euros.

SQUATT. Sabine Klaeger est une universitaire (Lyon, Bayreuth, Mannheim)
dont les
recherches portent sur les formes linguistiques et les usages
langagiers. Elle a
étudié en particulier un squatt libertaire de Lyon, La Lutine. À partir
d’interviews et de comptes-rendus de réunions, elle décrit les formes
du parler des
squatteurs et leurs valeurs sociopolitiques.
La Lutine : portrait sociostylistique d’un groupe de squatteurs à Lyon
par Sabine
Klaeger. L’Harmattan, 2007. 297 p. (Espaces discursifs). 25,50 euros.


*** KIOSQUE

A CONTRETEMPS. N° 27, juillet 2007. 32 p. Ce numéro est la première
partie
d’extraits des Mémoires de Rudolf Rocker (1873-1958). Celles-ci
n’existent qu’en
versions allemande et espagnole et font 1350 pages. Les traductions
sont dues à
Gaël Cheptou, Jérôme Anciberro et Freddy Gomez. La vie de Rocker est un
voyage dans
l’histoire de l’internationale libertaire, de l’Allemagne aux
Etats-Unis en passant
par la France et l’Angleterre.
Adresse : Fernand Gomez, 55 rue des Prairies, 75020 Paris (courriel :
a_contretemps(a)plusloin.org). « A contretemps paraît au gré des
lectures, des
envies et des circonstances. » « A contretemps n’a pas de prix, juste
des frais…
Qu’on se le dise, à toutes fins utiles ! »

ANARCHOSYNDICALISME ! N° 101, été 2007, 16 p. 2 euros. Le Combat
syndicaliste de
Midi-Pyrénées change de titre. Publié par des militants de la CNT-AIT,
il se veut
un lien entre tous les anarcho-syndicalistes et plus largement, entre
ceux qui
aspirent à changer la société dans un sens libertaire. Au sommaire de
ce numéro :
les dernières élections, les luttes sociales (Airbus), la formation
professionnelle, les suicides de salariés, les prisons, les squatts.
Adresse : CNT-AIT, 7 rue Saint-Rémésy, 31000 Toulouse (tél. : 05 61 52
86 48).
L’abonnement annuel est de 12 euros pour 6 numéros (chèque à l’ordre de
CDES). Sur
Internet : http://cnt-ait-toulouse.fr

CAHIERS HENRY POULAILLE. N° 10, 2007. 199 p. 20 euros. Ces Cahiers sont
publiés
conjointement par les Éditions Plein chant et l’Association des Amis
d’Henry
Poulaille. Ce numéro est consacré à la correspondance qu’a entretenu
Henry
Poulaille (1896-1980) avec l’écrivain paysan bourbonnais Émile
Guillaumin
(1873-1951). Il s’agit d’un témoignage sur l’émergence d’une œuvre et
des relations
amicales d’un auteur avec son éditeur.
Adresse : Jean-Paul Morel, 33 rue Taine, 75012 Paris (tél. : 01 43 44
73 41 32 ;
courriel : yann.lehourndel(a)wanadoo.fr). L’adhésion à l’association
est de 27
euros par an (chèque à l’ordre de l’Association des Amis d’Henry
Poulaille).

RÉFRACTIONS. N° 18, printemps 2007. 144 p. 12 euros. Intitulé Écologie,
graines
d’anarchie, ce numéro propose des textes de Pablo Servigne, Caroline
Meijers,
Martial Lepic, Pierre Sommermeyer, Rodolphe Christin… Face à la
catastrophe
écologique annoncée, diverses expériences se mettent en place de façon
autonome :
structures agricoles collectives, utilisation des énergies
renouvelables dans les
transports, luttes contre les nanotechnologies… La revue rend aussi
hommage à
Murray Bookchin ainsi qu’à Paul Goodman. Ce dossier est suivi de
divers articles
(suite du débat sur la démocratie, l’ethnologie) et de notes de
lectures.
Adresse : Les Amis de Réfractions, c/o Publico, 145 rue Amelot, 75011
Paris
(courriel : refractions(a)plusloin.org). L’abonnement est de 23 euros
pour deux
numéros et de 45 euros pour quatre numéros (chèque à l’ordre des Amis
de
Réfractions). Sur Internet : refractions.plusloin.org


*** FILM

SYNDICALISME. Et pourtant ils existent est une histoire du syndicalisme
révolutionnaire en France à travers ses organisations : la CGT des
origines, la
CGT-SR, la CNT. Il est illustré par des documents d’archives, des
chansons de Serge
Utgé-Royo, des dessins de Tardi. Il est commenté par David Rappe.
Et pourtant ils existent : histoire du syndicalisme d’action directe
réalisé par
Michel Mathurin. Atelier du soir-Acracia film, 2007. 65 minutes. Le DVD
est
disponible à la Librairie du Monde libertaire (145 rue Amelot, 75011
Paris) au prix
de 8,80 euros port compris (chèque à l’ordre de Publico).


*** INTERNET

ANARCHOPEDIA. Le projet Anarchopedia est une base de connaissance
anarchiste
multilingue. Il s’inspire de L’Encyclopédie anarchiste, initiée par
Sébastien Faure
en 1924. Il y a actuellement plus de 800 articles en langue française
concernant
l’organisation, les idées politiques et économiques, les luttes, les
questions
sociales, l’histoire et les personnalités anarchistes. Anarchopedia ne
se
revendique pas d’un courant particulier et peut s’enrichir grâce aux
collaborations volontaires par l’intermédiaire d’un outil collectif (le
wiki).
Adresse : http://fra.anarchopedia.org

FA VERCORS. Depuis janvier 2007, le blog (site Internet où les articles
sont
classés chronologiquement) du groupe de la Fédération anarchiste du
Vercors propose
des actualités locales et internationales, des articles de
contre-culture (en
particulier sur la musique actuelle) et des textes d’agit-prop. Le logo
du groupe
est un A cerclé au-dessus des montagnes.
Adresse : http://fa.vercors.free.fr

RYNER. Clémence Arnoult, en accord avec la Société des amis de Han
Ryner, a réalisé
un blog consacré à l’écrivain anarchiste Han Ryner (1861-1938). On y
lira des
textes et documents de et sur Han Ryner,
des repères bibliographiques. Les couvertures de ses ouvrages y sont
reproduites.
Adresse : http://hanryner.over-blog.fr/


*** BÊTISIER

PARTI ANARCHISTE RÉVOLUTIONNAIRE. Ce parti a été créé à Paris le 19
avril 2007. Il
s’est présenté aux élections législatives dans la 1ère circonscription
de Paris.
Michel Thooris, le premier secrétaire du
parti, par ailleurs flic de profession, est très fier d’avoir recueilli
0,25 % des
voix. Ce parti qui se revendique des grands théoriciens et acteurs du
mouvement
anarchiste, a néanmoins un bureau politique et compte se présenter à
toutes les
prochaines élections. Son programme qui développe des théories «
anarcho-capitalistes » a des idées de réformes pour les créations
d’entreprises,
l’armée, la police et la justice. Son logo est un A majuscule agrémenté
des
couleurs bleu-blanc-rouge…
Site Internet : http://www.anarchisme2012.com/ Blog :
http://anarchisme-revolution.blogspot.com/


CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h
au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone : 0950 511 089 ou
0870 511
089 (tarif local en France).
Télécopie : 04 91 56 24 17. Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur
Internet :
http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ...   Ven 7 Déc - 12:03

Paraît depuis novembre 1999. Toujours gratuite. Supplément au Bulletin
du CIRA n° 42.
Toujours couri, Pour gagner vie, Quand bien couru, Vie l’est foutue.
(Roland Topor)

*** RENCONTRES

PARIS (MUSÉE MAILLOL) : jusqu’au 4 février 2008. Allemagne, les années
noires est
le titre d’une exposition rassemblant plus de 250 œuvres (dessins,
peintures,
gravures) mettant en scène la Première Guerre mondiale et la République
de Weimar.
Les principaux artistes sont Otto Dix, Max Beckmann et George Grosz.
Diverses
tendances de l’art sont présentes : expressionnisme, futurisme,
cubisme…
Adresse : Musée Maillol, 61 rue de Grenelle, 75007 Paris (tél. : 01 42
22 59 58 ;
courriel : contact(a)museemaillol.com). L’exposition est ouverte tous
les jours
(sauf mardis et jours fériés) de 11 heures
à 18 heures.
Allemagne, les années noires : 1912-1929 : catalogue d’exposition,
Musée Maillol,
Paris, 31octobre 2007-4 février 2008. Gallimard : Fondation Dina
Vierny-Musée
Maillol, 2007. 160 p. (Livres d’art). 35 euros.

LOUGHBOROUGH (Grande-Bretagne) : du jeudi 4 au samedi 6 septembre 2008
(dates à
confirmer). L’université de Loughborough organise la première Anarchist
Studies
Network Conference. Les thèmes des tables
rondes et des ateliers ne sont pas encore fixés. Les organisateurs
recherchent donc
des animateurs et des suggestions pour les sujets qui seront abordés.
Contacts : Ruth Kinna (r.e.kinna(a)lboro.ac.uk) ou Dave Berry
(d.g.berry(a)lboro.ac.uk).
Sur Internet : www.anarchist-studies-network.org.uk


*** PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Certains
d’entre eux se
trouvent à l’espace librairie du CIRA, renseignez-vous.

AAEL. Chez l’éditeur toulousain AAEL, Lucien Seroux continue sa
gigantesque
entreprise (14 volumes sont prévus ! ) : recenser les discours les plus
ridicules
en faveur de l’armée française. De son côté, Patrick Mignard
s’interroge sur la
faillite des expériences « socialistes ». L’idée de socialisme
n’est-elle qu’une
utopie ? Ou
bien ceux qui ont mené ces expériences ont-ils commis de nombreuses
erreurs ?
Anthologie de la connerie militariste d’expression française : volume 3
édité par
Lucien Seroux ; préface de Siné ; couverture illustrée par Tardi. AAEL,
2006. 273
p. 13 euros.
Critique du socialisme :
réflexion sur une faillite historique par Patrick Mignard. AAEL, 2007.
110 p. 8 euros.

ABBEY. Edward Abbey (1927-1989) est l’auteur d’une vingtaine de livres.
Il fut l’un
des premiers écrivains américains à prendre conscience des problèmes
écologiques
dans son pays. Deux de ses romans mettent en scène le Gang de la clef à
molette.
Dans les déserts de l’Ouest américain défigurés par les grandes firmes
industrielles, quatre insoumis s’attaquent à coup de dynamite aux
machines, ponts,
routes et voies ferrées. Ils sont poursuivis par le FBI… Le premier de
ces textes
est paru au milieu des années 1970 et est presque devenu un texte de
référence pour
les écologistes militants.
Le Gang de la clef à molette par Edward Abbey. Gallmeister, 2006. 496
p. (Noire).
24,50 euros. Le retour du Gang de la clef à molette par Edward Abbey.
Gallmeister,
2007. 401 p. (Noire). 25 euros.

AOTEAROA. Toby Boraman est l’auteur d’un livre sur l’anarchisme en
Aotearoa (nom
maori de la Nouvelle Zélande) des années 1950 aux années 1980. Dans ce
pays, les
anarchistes ont joué un rôle important
dans les mouvements antinucléaires, contre la guerre au Vietnam et
contre les bases
américaines. Ils ont été actifs dans les luttes des chômeurs et ont été
à l’origine
de la création de communautés. Les idées anarchistes ont touché divers
groupes :
les femmes, les homosexuels, les étudiants, les écologistes ainsi que
les Maoris et
d’autres peuples du Pacifique.
Rabble rousers and Merry Pranksters : a history of anarchism in
Aotearoa-New
Zealand from the mid-1950s to the early 1980s par Toby Boraman.
Irrecuperable Press
: Katipo Books, 2007. 154 p.
(Paperback). NZ 30 dollars. Le livre ne sera disponible en Europe
qu’après la
London Anarchist Bookfair d’octobre 2008. on peut lire la préface sur
le site
Internet : http://www.rabblerousers.co.nz

CALENDRIER DU CIRA. Le CIRA de Marseille publie un calendrier pour
l’année 2008.
Chaque mois, un événement ou un personnage sont mis en valeur. Les
documents
utilisés font partie des archives du CIRA :
cartes postales, livres et périodiques. L’exemplaire coûte 5 euros ( +
1,30 euros
pour le port), les cinq 20 euros ( + 2,90 euros pour le port) (chèque à
l’ordre du
CIRA).

MAI 68. Le quarantième anniversaire des événements de Mai 68 approche
et malgré les
dénigrements, plusieurs ouvrages vont commémorer ces journées. Les
éditions HB
publient un agenda pour l’année 2008
accompagné de textes et photos. Les éditions Tchou rééditent un recueil
de slogans,
graffitis et autres citations. Chez Fetjaine, on pourra trouver un
album de photos
en forme de pavé et chez Aden, des
reproductions d’affiches.
Mai 68 : agenda 2008. HB, 2007. Format 20 cm x 20 cm. 30 euros port
compris
(adresse : HB éditions, BP 49, 04301 Forcalquier, chèque à l’ordre de
HB éditions,
sur Internet www.hb-editions.com).
Mai 68 : le pavé. Fetjaine, 2007. 60 p. 12 euros. Journal mural, Mai 68
: Sorbonne,
Odéon, Nanterre ,etc. Tchou, 2007. 182 p. (Les murs ont la parole).
7,50 euros.
500 affiches, Mai 68 par Vasco Gasquet. Aden,
2007. 203 p. (Rosta). 20 euros.

SCHIRRU. Né en Sardaigne en 1899, l’anarchiste Michele Schirru émigre
aux
Etats-Unis et en obtient la nationalité. En 1930, il retourne en
Italie dans le
but de tuer Benito Mussolini. Arrêté à Rome en février 1931 en
possession de deux
bombes et d’un pistolet, il est condamné à mort et fusillé le 29 mai.
Outre une
biographie de Michele Schirru, ce volume propose les lettres qu’il a
écrites en
prison à sa famille et à ses compagnons ; séquestrées par les
fascistes, elles sont
publiées ici pour la première fois. On y lira aussi des articles
publiés à l’époque
dans la presse des anarchistes et des antifascistes en exil.
Michele Schirru : vita, viaggi, arresto, carcere, processo e morte
dell’anarchico
italo-americano fucilato per l’ « intenzione » di uccidere Mussolini
par Giuseppe
Galzerano. Galzerano, 2006. 1136 p. 35 euros.
Adresse : Galzerano editore, 84040 Casalvelino Scalo (Sa), Italie
(tél. : 0974 62028 ; courriel : giuseppe.galzerano(a)tiscalinet.it).

SULLIVER. Créées en 1995, les éditions Sulliver sont installées
maintenant à Cabris
(Alpes-maritimes) et sont animées par Line et André Bonmort. Elles
publient un
texte de Louis Janover démontrant comment la démocratie s’est révélée
être le plus
grand ennemi des démocrates. D’autre part, Secrets publics est un
recueil de textes
du situationniste américain Ken Knabb. On y lira des critiques de la
gauche
américaine, des articles sur la contre-culture, les anarchistes
japonais,
l’écrivain Kenneth Rexroth, les dissidents chinois, la Pologne de 1970,
l’Iran de
1979, le soulèvement anti-CPE de 2006 en France… Les textes de Ken
Knabb sont
concis, clairs et ne manquent pas d’humour, n’hésitant pas à remettre
en cause une
certaine orthodoxie situationniste.
La démocratie comme science-fiction de la politique par Louis Janover.
Sulliver,
2007. 96 p. (Maelström). 10 euros.
Secrets publics : escarmouches choisies par Ken Knabb. Sulliver, 2007.
416 p. 28
euros.


*** PRESSE

ALTERNATIVE LIBERTAIRE. N° 167, novembre 2007. 20 p. 2 euros. Le
mensuel de
l’organisation du même nom change de formule : format plus grand,
couverture en
couleurs, nouvelles rubriques, augmentation du tirage avec une
meilleure
présentation dans les kiosques, prix en baisse. Au sommaire de ce
numéro : le
mouvement social (grèves, la lutte contre Iter-nucléaire), une table
ronde sur le
syndicalisme aujourd’hui, des infos internationales (Irak, Palestine,
Antilles,
Allemagne), des pages historiques (le guévarisme) et culturelles
(livres, revues,
cinéma, Internet).
Adresse : Alternative libertaire, BP 295, 75921 Paris cedex 19 (tél. :
08 70 23 19
36). L’abonnement est de 20 euros (15 euros pour les précaires) pour un
an (chèque
à l’ordre d’Alternative libertaire). Sur Internet : www.alternative.org

DISSIDENCES. N° 3, octobre 2007. 210 p. 18 €. Ce numéro a pour titre
Avant-gardes
artistiques et politiques autour de la Première Guerre mondiale et il
est publié
par les éditions Le bord de l’eau. Sont abordés : les rapports entre
anarchisme et
néo-impressionnisme, les convergences entre futuristes et anarchistes,
le dadaïsme,
les œuvres novatrices du début de la Révolution russe, le surréalisme.
Les
contributions sont signées par Anne Klein, Michel Antony, Vincent
Chambarlhac…
Adresse : Jean-Guillaume Lanuque, 154 rue du Maréchal Oudinot, 54000
Nancy.
L’adhésion (32 euros) aux Amis de Dissidences comprend l’envoi de deux
volumes de
Dissidences (chèque à l’ordre de Les Amis de
Dissidences) ainsi que l’envoi régulier d’une lettre d’information.
Site Internet : www.dissidences.net


*** FILM

GUERRE D’ALGÉRIE. En 2005, paraissait le livre du collectif Erica
Fraters,
Réfractaires à la Guerre d’Algérie (Syllepse, 218 p. 18 euros). Entre
1959 et
1963, l’Action civique non-violente s’est opposée à la Guerre d’Algérie
en
soutenant notamment des réfractaires (anarchistes, catholiques ne
suivant pas la
ligne officielle,
protestants et individus sans étiquette). Un film donnant la parole aux
protagonistes est désormais disponible.
Comme un seul homme réalisé par François Chouquet. Réfractaires
non-violents à la
Guerre d’Algérie, 2007. 56 minutes. Le DVD est disponible chez Anita
et André
Bernard (45 avenue de Maisonnieu, 33680 Le Porge) au prix de 18 euros
port compris
(chèque à l’ordre d’Anita Bernard).
Sur Internet : http://www.refractairesnonviolentsalgerie159a1963.org


*** INTERNET

ANARCHIE23. Ce blog est consacré à l’anarchisme dans le département de
la Creuse.
Les diverses rubriques proposent un agenda pour les rendez-vous dans la
région, des
textes anarchistes, des documents et
des affiches, des portraits historiques, des notes de lectures.
Adresse : http://anarchie23.centerblog.net

BOSNIE. Un mouvement anarchiste apparaît en Bosnie. La Fédération
anarcho-punk de
Bosnie vient de mettre en ligne un forum de discussions et un blog,
visant à
rassembler toutes les initiatives anarchistes et anti-autoritaires du
pays.
Actuellement, tous les textes sont en langue bosniaque (ex
serbo-croate).
Adresses : http://com2.runboard.com/bapsbih et
http://anarhopunksavezbih.blogspot.com



CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME. BP 20040, 13381
Marseille
cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi
jusqu’à 21 h
au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Téléphone : 0950 511 089
(tarif local
en France).
Télécopie : 04 91 56 24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr
Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ....   Sam 12 Jan - 12:54

Le CIRA souhaite à tou-te-s ses adhérent-e-s et aux lecteurs-trices de
La Feuille
une bonne et heureuse année.
Le pluriel d’un maréchal, c’est des maraîchers. Le pluriel d’un
général, c’est des
générés. (Boris Vian)

*** RENCONTRES

SILLANS-LA-CASCADE (VAR) : samedi 12 janvier 2008 à 20 heures (salle
municipale).
Une soirée (projection, conference, débat) consacrée à l’Espagne
libertaire est
organisée. Elle sera suivie d’un spectacle : Meille chante Brassens,
Ferré, Tachan.

MARSEILLE (CIRA) : samedi 18 janvier 2008 à 17 heures. Anarthèmes se
poursuit avec
pour sujet : La question du syndicalisme. Ce cycle de discussions est
animé par
plusieurs membres du CIRA.

*** PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Ceux qui sont
suivis du
logo CIRA peuvent être commandés à notre adresse (pensez aux frais de
port).

ANTHOLOGIES. Ni Dieu ni maître ! est une anthologie de textes
libertaires présentée
par Christophe Verselle, professeur de philosophie. Les auteurs
anarchistes
classiques sont bien sûr présents : Stirner, Proudhon, Bakounine,
Reclus, Mirbeau,
Panizza, Ravachol. Mais d’autres auteurs sont proposés : Diogène,
Diderot, La
Boétie, Rousseau, Goethe, Lacenaire, Nietzsche. Ni Dieu ni maître ! est
aussi le
titre d’un recueil de citations présentées par Bernard Thomas
précédemment paru en
1969.
Ni Dieu ni maître ! : de Diderot à Nietzsche : une anthologie présentée
par
Christophe Verselle. Librio, 2007. 96 p. (Librio ; 812. Philosophie). 2
euros. Ni
Dieu ni maître ! : les anarchistes : citations recueillies et
présentées par
Bernard Thomas. Tchou, 2007. 182 p. (Les murs ont la parole). 7,50
euros.

ARGENTINE. Resistencia libertaria est le nom d’un groupe anarchiste
argentin
méconnu. Fondé au début des années 1970, il eut une action clandestine
pendant la
dictature militaire qui finit par le détruire en 1978. Ses membres
(environ 130),
étudiants et ouvriers, militaient dans les quartiers et les syndicats.
La branche
armée du groupe pratiquait l’autodéfense et les expropriations. La
majorité de ces
militants ont été enlevés et ont disparu. Fernando López Trujillo, l’un
des deux
auteurs de ce livre a fait partie du groupe.
Resistencia libertaria par Verónica Diz et Fernando López Trujillo.
Madre selva,
2007. 112 p. 12 pesos argentins. Sur Internet :
www.editorialmadreselva.com.ar et
http://www.nefac.net/fr/node/2022
(article en français publié dans la revue Les Temps maudits, n° 18).

COLOMBO. Eduardo Colombo a réuni en un volume des textes qui étaient
parus dans
diverses revues. Il ne se cantonne pas simplement dans le domaine de
l’argumentation. Il part à la recherche des sources de tous les
discours sur la
démocratie et l’anarchie. Il dénonce les penseurs qui sont partisans de
l’État
moderne et s’inquiète de la pénétration de l’idéologie dominante dans
les milieux
anarchistes.
La volonté du peuple : démocratie et anarchie par Eduardo Colombo. Les
Éditions
Libertaires : CNT-RP, 2007. 132 p. 12 euros. CIRA

DIGGERS. Gerrard Winstanley était le chef de file des Diggers qui se
surnommaient «
les vrais niveleurs ». En 1649, ils prennent possession de terres en
friche dans le
Surrey (Angleterre), voulant servir d’exemple pour un vaste mouvement
de
réappropriation collective des terres et d’instauration d’une
communauté égalitaire
et fraternelle. Face à la répression des propriétaires terriens, cette
action ne
dura qu’une année. Le manifeste qu’écrivit Winstanley à cette occasion
peut être
considéré comme un texte fondateur du communisme libertaire.
L’étendard déployé des vrais niveleurs par Gerrard Winstanley. Allia,
2007. 64 p.
6,10 euros.

GUERRES. En trente questions, Nicolas Offenstadt présente les
principaux aspects de
la Première Guerre mondiale : le déclenchement du conflit, la durée des
combats,
l’image des femmes en guerre, le mythe de Verdun, la vision de la
guerre
aujourd’hui… Historien, Nicolas Offenstadt travaille également sur les
pratiques de
la guerre et de la paix au Moyen Âge.
La Grande guerre en 30 questions par Nicolas Offenstadt. Geste, 2007.
64 p. (En 30
questions). 9 euros. Faire la paix et la guerre au Moyen Âge : discours
et gestes
de paix pendant la guerre de Cent ans par Nicolas Offenstadt. O. Jacob,
2007. 502
p. (Histoire). 33 euros.

SADE. Donatien Aldonze François de Sade (dit le marquis, 1740-1814)
passa de
nombreuses années en prison pour des affaires de mœurs. Il en profita
pour écrire
des textes subversifs dans lesquels il affirme
son athéisme. Dans Le Dialogue entre un prêtre et un moribond (1782),
il fait
l’éloge du libertinage et se moque de la vie pieuse. La vérité (1787)
est l’une de
ses rares œuvres en vers. Il y déclare la guerre à Dieu et appelle à
refuser tous
les moralismes.
Dialogue entre un prêtre et un moribond par le marquis de Sade. Le
Chien rouge,
2007. 40 p. 12 euros. CIRA La vérité par le marquis de Sade.
L’Insomniaque, 2007.
45 p. 6 euros. CIRA

COURBET. À l’occasion de l’exposition consacrée à l’œuvre de Gustave
Courbet
(1819-1877), plusieurs ouvrages ont été consacrés à cet artiste qui a
révolutionné
la peinture au XIXe siècle et qui a participé activement à la Commune
de Paris. Le
catalogue de l’exposition contient plusieurs essais, la présentation de
219 œuvres,
une chronologie, une bibliographie et un index. D’autre part Thomas
Schlesser
publie un essai qui décrypte le mythe et les fantasmes socio-politiques
entourant
l’œuvre et la vie de Courbet sous le Second Empire, en les resituant
dans le
contexte des conflits d'opinion de l'époque.
Gustave Courbet : catalogue d’exposition, Grand Palais, Paris, 13
octobre 2007-28
janvier 2008. Réunion des musées nationaux, 2007. 576 p. 49 euros.
Réceptions de
Courbet : fantasmes réalistes et paradoxes de la démocratie :
(1848-1871) par
Thomas Schlesser. Presses du réel, 2007. 384 p. (Œuvres en société). 24
euros.

PESSIN. Alain Pessin (1949-2005) était professeur de sociologie et
chercheur à
l’université de Grenoble. Parmi ses nombreux centres d’intérêt, se
trouvaient la
sociologie de l’art et l’imaginaire. Il a été l’auteur ou le
collaborateur de
plusieurs livres parus à l’Atelier de création libertaire qui ont pour
sujets
Proudhon,
l’imaginaire des anarchistes, le populisme. Ce recueil rassemble des
textes
d’hommage au sociologue, au professeur et à l’ami.
Hommages à Alain Pessin : un sociologue en liberté. L’Harmattan, 2007.
256 p. (La
librairie des humanités). 22 euros.

THOREAU. L’écrivain américain Henry David Thoreau (1812-1862) était
non-violent et
individualiste. Il faisait l’éloge de la nature et refusait
l’esclavagisme. Il a
été mis en prison pour avoir refusé de payer ses impôts à un État qui
défendait
l’esclavage et faisait la guerre au Mexique. Cette expérience lui
inspira l’essai
La
désobéissance civile qui est repris chez deux éditeurs. Cet essai a
inspiré les
grandes actions pacifiques de désobéissance civile de Gandhi à Martin
Luther King,
du refus du nucléaire et des OGM aux révolutions non-violentes de
l’Europe de
l’Est. Mille et une nuits et Le Grand souffle publient deux autres
textes. Pour
avoir un aperçu complet des écrits de Thoreau, le plus simple est de se
procurer le
volume publié par l’éditeur marseillais Le Mot et le reste.
Essais par Henry David Thoreau. Le Mot et le reste, 2007. 400 p. 23
euros. CIRA La
désobéissance civile par Henry David Thoreau. Le Passager clandestin,
2007. 75 p. 7
euros. La désobéissance civile par Henry David Thoreau. Utovie, 2007.
40 p. 6
euros. Balade d’hiver, couleurs d’automne par Henry David Thoreau.
Mille et une
nuits, 2007. 111 p. (La petite collection ; 529). 3 euros. L’esprit
commercial des
temps modernes et son influence sur le caractère politique, moral et
littéraire
d’une nation : édition bilingue par Henry David Thoreau.
Le Grand souffle, 2007. 47 p. 6,80 euros.

*** PRESSE

CAHIERS D’ÉTUDES LÉO FERRÉ. Depuis 1998, les éditions du Petit Véhicule
publient
cette revue qui tente d’explorer les multiples facettes de l’œuvre et
de la pensée
de Léo Ferré. Chaque numéro est thématique. Celui-ci est consacré à ses
relations
avec Jean-Roger Caussimon (1918-1985). Leur collaboration amicale dura
plus de
quarante ans. Léo Ferré a mis en musique et chanté plusieurs textes de
Caussimon,
notamment À la Seine. Dans ses chansons, il dénonce racisme, militaires
et
politiques malhonnêtes, il célèbre les rues de
Paris mais aussi la mer, il craint la mort et parle de suicide…
À la Seine. Éditions du Petit Véhicule, 2007. 216 p. (Cahiers d’études
Léo Ferré ;
10). 22 euros.

*** DISQUE

ANDRÉ ROBÈR. Le 6 juin 2007, l’Association réunionnaise communication
et culture
(ARCC) invitait André Robèr dans le cadre de ses rencontres Couleur
Saphir. Un
double CD a été réalisé à cette occasion. Né en 1955 à La
Plaine-des-Palmistes (île
de la Réunion), André Robèr y présente ses multiples facettes :
militant
anarchiste, défenseur de la langue et de la culture créoles, peintre,
sculpteur,
poète, éditeur de livres et CD (éditions K’A), créateur de revues
(K-y-é,
Anartiste).
André Robèr : entre peinture, écriture et édition : entretien animé par
Dominique
Jeantet. ARCC, 2007. 2 CD audio (55 et 34 minutes). (Les dossiers de
l’ARCC ; 51).
Adresse : ARCC, 160 rue Pelleport, 75020 Paris (courriel :
arcc2(a)wanadoo.fr). Sur
Internet : http://www.arcc.asso.fr


*** RECHERCHES

ASTURIES. Aurélien Berger est l’auteur d’un mémoire sur la Commune des
Asturies en
octobre 1934. Pendant quelques jours, les travailleurs socialistes et
anarchistes
de cette province espagnole menèrent alors une insurrection
révolutionnaire contre
le gouvernement de droite. Aurélien Berger montre comment la presse
française de gauche (socialiste, communiste et anarchiste) a perçu ces
événements
et ses acteurs.
La représentation de la Commune des Asturies (octobre 1934) dans la
presse
française de gauche : mémoire de master I, sciences historiques et
humanités par
Aurélien Berger ; sous la direction de Isabelle Renaudet. Université de
Provence,
Aix-Marseille I, 2006-2007. Ce mémoire peut être envoyé (sous forme
électronique
uniquement) en écrivant au CIRA ou à l’auteur
(aurelienberger(a)yahoo.fr).


CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME
BP 20040, 13381 Marseille cedex 13.
Permanences du lundi au vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une
prolongation le mardi jusqu’à 21 h
au 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille.
Téléphone : 0950 511 089 (tarif local en France).
Télécopie : 04 91 56 24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr
Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ...   Dim 10 Fév - 15:23

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux
qui les
regardent sans rien faire.(Albert Einstein)

*** RENCONTRES

MARSEILLE (CIRA) : samedi 16 février 2008 à 17 heures. Wally Rosell
viendra
présenter les livres qu’il a réalisés Espagne 36, les affiches des
combattant(e)s
de la liberté (Éditions Libertaires, 2005 et 2007, 160 et 176 p., 35 €
chacun des
deux tomes). Plus de 500 affiches et autres illustrations permettent de
retracer
l’histoire de
la Révolution espagnole et de l’exil.

MARSEILLE (CIRA) : samedi 1er mars 2008 à 17 heures. Lionel Cayet
animera une
causerie intitulée Un projet d’éducation libertaire et transculturelle.
Il
présentera son expérience auprès d’enfants de diverses origines ainsi
que le CD-Rom
qu’il a produit. Dans celui-ci, il évoque les personnalités de
Sébastien Faure,
Francisco Ferrer et Paul Robin.

GAND : samedi 8 mars 2008 à partir de 10 heures. La 7e Foire
internationale du
livre alternatif et libertaire se tiendra à Gand en Belgique. Elle
accueillera
plusieurs dizaines de libraires, éditeurs et distributeurs de Belgique,
France,
Pays-Bas et Angleterre. Au programme également : conférences, ateliers,
vidéos,
concert et fête.
Renseignements sur Internet : www.aboekenbeurs.be (courriel :
aboekenbeurs(a)yahoo.fr).

MARSEILLE (CIRA) : samedi 9 mars 2008 à 17 heures. Anarthèmes continue
avec pour
sujet : La question de la révolution sociale ou de la révolution
politique. Ce
cycle de discussions est animé par plusieurs membres du CIRA.

*** PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles
chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Ceux qui sont
suivis du
logo CIRA peuvent être commandés à notre adresse (pensez aux frais de
port).

BONNOT. Précédemment paru chez Corps 9 en 1985, En exil chez les hommes
est un
roman qui évoque l’histoire des Bandits tragiques (la Bande à Bonnot)
qui défraya
la chronique pendant quelques mois entre 1911 et 1912. Ce texte bien
documenté
évoque de manière humaine les différents protagonistes. Malcolm Menzies
est
également l’auteur d’un livre sur Nestor Makhno et d’un recueil de
nouvelles (Trois
contes des îles).
En exil chez les hommes par Malcolm Menzies. Rue des cascades, 2007.
405 p. 18
euros. CIRA

FAAS-HARDEGGER. Margarethe Faas-Hardegger (1882-1963), née à Berne en
Suisse, était
une syndicaliste féministe anarchiste. Secrétaire de l’Union syndicale
suisse, elle
a été responsable du journal de la Fédération suisse des ouvrières dans
sa version
allemande Die Vorkämpferin (La Pionnière) puis dans sa version
française
L’Exploitée (1907- 1908). Elle y défendait les droits sociaux des
travailleuses et
y prônait le néo-malthusianisme.
Vie et combat de Margarethe Faas-Hardegger par Patrick Schindler.
Éditions du Monde
libertaire, 2007. 100 p. (Graine d’ananar). 12 euros. CIRA

LA NUIT. Irénée Lastelle vient de créer Les éditions de la Nuit après
avoir quitté
les éditions Sulliver qu’il avait fondées. Il était en effet en
désaccord avec la
nouvelle orientation éditoriale de Sulliver. Plusieurs auteurs (Miguel
Abensour,
Louis Janover…) ont décidé de le suivre aux éditions de la Nuit. Un
premier titre
est paru, La vie n’est pas moderne, une critique du marxisme et de son
éloge du
travail destructeur de la planète. Une revue (La Nuit) est également
publiée. Au
sommaire : histoire, littérature et peinture.
La vie n’est pas moderne : critique dissolvante de la prégnance
historiciste en
sotériologie séculière par Jonas Vigna Carafe. Les éditions de la Nuit,
2007. 128
p. (Maelström). 12 euros. Revue La nuit n° 2. 2007. 160 p. 13 euros. La
fin du
règne des chimériques. Supplément au n° 2 de la revue La Nuit. 2007. 48
p. 5 euros.

LE HAVRE. Le journal Le Libertaire célèbre les 110 ans de la CGT du
Havre. En 1898
naissait la première Bourse du Travail, adhérente à la CGT. Tous les
métiers y
étaient représentés : marins, camionneurs, voiliers, ouvriers du port,
typographes…
La Bourse du Travail sera fermée en 1901 par décision municipale. En
1907, les
anarchistes sont à la tête du syndicat qu’ils veulent indépendant de
tout parti
politique. Le Libertaire prévoit l’édition d’autres brochures sur les
Congrès
ouvriers de 1880 et l’histoire de la Bourse du Travail du Havre.
Les 110 ans de l’union locale CGT du Havre. Le Libertaire, 2007. 130 p.
10 euros.
Adresse : Le Libertaire, BP 745, 76060 Le Havre cedex (courriel :
lelibertaire(a)wanadoo.fr). Sur Internet : www.lelibertaire.org

USINE. En 2002, Jean-Pierre Levaray nous racontait son expérience
d’ouvrier dans
Putain d’usine. Il nous y montrait le quotidien de l’usine fait
d’ennui, de
résignation, de mort mais aussi parfois de révolte et d’amitié. Ce
livre a été
adapté sous forme de bande dessinée par Efix.
Putain d’usine par Jean-Pierre Levaray et Efix. Petit à petit, 2007.
136 p. 12,90
euros.

PALANTE. Georges Palante (1862-1925) était professeur de philosophie.
Dans ses
écrits, il critique le grégarisme ainsi que les dérives autoritaires du
socialisme
et du marxisme. Pour lui, l’individualisme est un combat perpétuel
contre la
société pour conserver son intégrité. Les éditions Mille et une nuits
publient deux
essais dans lesquels Georges Palante définit l’individualisme et le
compare avec
l’anarchisme. Chez Coda, on pourra lire les comptes rendus de lecture
de livres
philosophiques qu’il écrivait dans la Revue du Mercure de France.
La sensibilité individualiste ; suivi de Anarchisme et individualisme
par Georges
Palante. Mille et une nuits, 2007. 95 p. (La petite collection ; 533).
3 euros.
Chroniques complètes : 1 : Le Mercure de France : 1911-1923 par Georges
Palante.
CODA, 2006. 410 p. 29 euros.

RECLUS. Le géographe anarchiste Élisée Reclus (1830-1905) semble
toujours
intéresser les éditeurs. Son Histoire d’un ruisseau vient d’être
rééditée deux
fois, dans une collection pour les enfants chez Plume de carotte et
dans une
collection tous publics chez PyréMonde. Ce texte est à la fois
scientifique,
poétique, humain et romantique. Reclus sait parler de géographie sans
ennuyer.
PyréMonde a également publié Histoire d’une montagne, découverte
lyrique de ce
milieu sur les traces d’un berger. À noter aussi la parution de L’homme
et la Terre
et d’un livre sur la Chine écrit en collaboration avec son frère
Onésime.
Histoire d’un ruisseau par Élisée Reclus. Plume de carotte, 2007. 170
p. 19 euros.
Histoire d’un ruisseau par Élisée Reclus. PyréMonde, 2007. 179 p. 18,50
euros. CIRA
Histoire d’une montagne par Élisée Reclus. PyréMonde, 2005. 170 p.
17,95 euros.
L’homme et la Terre par Élisée Reclus. Tops-H. Trinquier, 2007. 3
volumes (670, 692
et 687 p.). 35 euros le volume. L’empire du Milieu : le climat, le sol,
les races,
la richesse de la Chine par Élisée et Onésime Reclus. You Feng, 2007.
667 p. 38
euros.

*** PRESSE

(DIS)CONTINUITÉ. N° 27, juin 2007. 215 p. CIRA (Dis)continuité est une
«
publication irrégulière, hors commerce ». Depuis 1998, elle a proposé
des textes
d’auteurs très variés : Amedeo Bordiga, Anton Pannekoek, Fredy Perlman
(Contre
l’histoire, contre le Léviathan !), E. Armand… Au sommaire de ce numéro
: le
socialiste révolutionnaire et antimilitariste (jusqu’en 1912) Gustave
Hervé
(1871-1944) et l’anarchiste allemand Gustav Landauer (1870-1919).
Adresse : François Bochet, Le Moulin des Chapelles, 87800 Janailhac
(courriel :
f.bochet(a)free.fr).

RÉFRACTIONS. N° 19, hiver 2007-2008. 128 p. 12 euros. CIRA Intitulé
Politiques de
la peur, ce numéro propose des textes de Jean-Pierre Garnier, Ronald
Creagh, Alain
Thévenet, Eduardo Colombo, Annick Stevens… Ceux qui nous gouvernent ont
sans cesse
recours à la peur : celle de l’étranger, celle des SDF, celle des
jeunes… Ils
visent ainsi à instaurer une société de contrôle généralisé. Face à ces
peurs, des
solutions existent : la fugue, la révolte ou la rébellion.
La revue rend aussi hommage à Arthur Lehning, s’intéresse à l’Amérique
latine et au
nationalisme et présente de copieuses notes de lectures.
Adresse : Les Amis de Réfractions, c/o Publico, 145 rue Amelot, 75011
Paris
(courriel : refractions(a)plusloin.org). L’abonnement est de 23 euros
pour deux
numéros et de 45 euros pour quatre numéros (chèque à l’ordre des Amis
de
Réfractions). Sur Internet : refractions.plusloin.org

*** INTERNET

FICEDL. Un répertoire d’une soixantaine de membres de la Fédération
internationale
des centres d’études et de documentation libertaires (FICEDL) est
désormais
disponible sur Internet.
Adresse : http://ficedl.info/

PRESSE ANARCHISTE. Bianco : 100 ans de presse anarchiste, c’est sous ce
titre que
l’on peut consulter une partie de la thèse de René Bianco (1941-2005).
En 1987, il
l’avait soutenue à l’université d’Aix-Marseille. Le site propose 2002
notices de
périodiques anarchistes de langue française parus entre 1880 et 1983.
On peut faire
des recherches par titre, par date, par lieu de publication, par nom de
groupe
éditeur ainsi que par lieu de dépôt de ces périodiques. Ce travail sera
complété et
actualisé par une équipe de militant(e)s.
Adresse : http://bianco.ficedl.info/

*** COPINAGE

ISLANDE. L’anarchisme n’est apparu en Islande qu’il y a seulement
quelques années.
Depuis 2005, les anarchistes participent à la lutte contre les
chantiers de
barrages et d’industries lourdes qui commencent à massacrer ce pays. À
Reykjavík,
il existe une bibliothèque anarchiste nommée Andspyrna (Résistance).
Ses animateurs
ont publié des brochures, traduit plusieurs livres en langue islandaise
et organisé
des concerts de musique alternative. Pour étoffer le fonds de la
bibliothèque, tous
les dons (et même les achats) sont les bienvenus.
Adresse : Andspyrna (Siggi), P.O. Box 35, 101 Reykjavík, Islande
(courriel :
punknurester(a)gmail.com). Sur Internet : www.andspyrna.org

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Permanences du lundi au
vendredi de 15 h à
18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 h.
Téléphone : 0950 511 089 (tarif local en France). Télécopie : 04 91 56
24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur Internet :
http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Dim 11 Mai - 13:06

Conference debat sur "Memoires sociales" avec Charles Jacquier:
Dynamique
contestataire & histoire ouvriere (l’exemple de la collection "Mémoires
sociales"
chez Agone)
Samedi 17 mai a 17 heures
CIRA, 3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille (angle Place des
Capucines)

Presentation du CIRA:
Recemment, une militante libertaire tirant un bilan de la situation
politique apres
les elections presidentielles, proposa quelques recettes, qualifiees a
juste titre
de "basiques", pour rechercher et approfondir une dynamique
contestataire; parmi
celles-ci elle mentionnait l’importance de "se reapproprier l'histoire
ouvriere
internationale" afin de "faire entendre une autre voix que celle de la
reaction".

Si l'on ne peut qu'approuver cette remarque, et insister sur son
importance
politique dans la conjoncture actuelle, cela ne doit pourtant pas
masquer les
difficultes a mettre en œuvre une telle recommandation.
En effet, la situation a bien change depuis les lendemains de mai 1968
ou nombre de
militants partirent avec passion a la decouverte des experiences et des
militant(e)s oublie(e)s du mouvement ouvrier, des courants minoritaires
lamines par
des decennies de stalinisme et de reformisme. Apres des annees
d'"ideologie
froide", ils avaient en effet compris qu’il fallait "reprendre l’etude
du mouvement
ouvrier classique d’une maniere desabusee", car ses heritiers legitimes
ne
possedaient que "l'heritage de son echec" et que ses succes apparents
etaient ses
"echecs fondamentaux", et ses echecs, ses seuls succes pour l'avenir.

Aujourd’hui, nous sommes loin de telles perspectives et il importe de
comprendre
pourquoi en revenant sur le processus de neutralisation des luttes
sociales du
passe, entre brouillage, occultation et travestissement. L'ideologie
mise en place
au cours des annees 1980, et renforcee en 1989 par la conjonction de
l’enterrement
de la Revolution française et de la fin de l’URSS, censee incarner la
seule
experience de depassement des societes de marche, tient toujours le
haut de
l’affiche et se renouvelle en inventant des procedes de
brouillage qui portent la confusion à son plus haut niveau.

Dans le consensus sur le passe etabli depuis lors, deux periodes
tiennent le haut
de l’affiche : celles de l’Allemagne nazie et de la Seconde Guerre
mondiale,
erigees en norme obligatoire et indepassable
de l’horreur devant à tout le moins relativiser les drames du present.

A travers l’exemple du travail entrepris par la collection « Memoires
sociales »
(aux editions Agone), nous verrons, sur ces deux thèmes, comment poser
un regard
qui laisse toute sa place aux femmes et aux hommes qui tentèrent de
maintenir
vivante l’esperance d’un monde meilleur dans les circonstances les plus
difficiles
qui soient.

http://atheles.org/agone/memoiressociales/index.html

http://cira.marseille.free.fr/

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ...   Sam 17 Mai - 15:58

Dans les dictatures, il y a un policier derrière chaque journaliste ; dans les
démocraties, il y a un policier dans chaque journaliste ! (Charb)

*** RENCONTRES

PARIS 6e : tous les jours de 10 heures 30 à 19 heures (dimanche à partir de 9
heures, lundi et vendredi jusqu’à 22 heures) jusqu’au 20 juillet 2008. Une
exposition est consacrée au peintre Maurice de Vlaminck (1876-1958). Vlaminck, un
instinct Fauve rassemble des œuvres de 1900 à 1915. C’est la période la plus
intéressante de cet artiste qui professait alors des idées anarchistes (il écrivait
dans Le Libertaire) et qui s’affirmait comme l’un des représentants les plus
virulents du mouvement fauviste.
Adresse : Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard, 75006 Paris (courriel :
librairie(a)museeduluxembourg.fr ; tel : 01 45 44 64 44).
Sur Internet : http://www.museeduluxembourg.fr/ ou www.billet-coupe-file.com (pour
les réservations). Le prix d’entrée varie entre 6 et 12 euros.

BRAMES-AÏGUES (TARN) : dimanche 25 mai 2008 de 10 heures à 19 heures. Liber’Tarn
est le nom d’une librairie champêtre libertaire qui présentera des stands
d’éditeurs et proposera une restauration, une aire de pique-nique, une cuvée
spéciale de vin de Gaillac, un espace môme et une fanfare. Le CIRA y tiendra un
stand.
Adresse : Domaine viticole de Brames-Aïgues, sortie 8 de l’A 68, à 500 mètres,
direction Parisot. Renseignements : libertarn(a)ablink.com

PARIS 4e : samedi 31 mai de 10 heures à 20 heures et dimanche 1er juin 2008 de 10
heures à 16 heures. Le Salon du livre libertaire, organisé par la librairie Publico
et Radio libertaire, accueillera une centaine d’éditeurs du livre et de la presse
et une centaine d’auteur-e-s. Au programme : expositions, débats, espace de libres
lectures à voix haute, bar et restauration légère. L’entrée est à prix libre. Le
CIRA y tiendra un stand.
Adresse : Espace d’animation des Blancs-Manteaux, 48 rue Vieille-du-Temple, 75004
Paris (métro Hôtel de Ville). Renseignements : SLL, 145 rue Amelot, 75011 Paris
(tél. : 01 48 05 34 08 ; courriel : salon-livre-libertaire(a)wanadoo.fr). Sur
Internet : http://
salonlivrelibertaire.radio-libertaire.org/

SOFIA (BULGARIE) : du samedi 31 mai au lundi 2 juin 2008. Des groupes et individus
de Bulgarie, Serbie et Grèce organisent la 3e Foire du livre anarchiste des
Balkans. La première avait eu lieu en 2003 à Ljubjana en Slovénie, la deuxième en
2004 à Zagreb en Croatie. Sofia a été choisie en raison de l’importance historique
du mouvement anarchiste bulgare depuis le 19e siècle et de son renouveau depuis les
années 1990.
Renseignements : courriel, fab(a)a-bg.org ou ita_gr(a)yahoo.co.uk.
Sur Internet : www.inicjativa.org

*** PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Ceux qui sont suivis du
logo CIRA peuvent être commandés à notre adresse (pensez aux frais de port).

CATALOGNE. Hyacinthe Carrera est l’auteur d’une thèse et d’articles sur l’écrivain
Ludovic Massé (1900-1982). Il montre l’importance du pays catalan dans l’œuvre de
cet auteur qui était de sensibilité anarchiste. Ludovic Massé était en relation
étroite avec Henry Poulaille et les écrivains prolétariens. Il a été influencé par
Léon Tolstoï, Octave Mirbeau et Jules Vallès. Ce livre est édité par les éditions
Balzac installées à Baixas (Catalogne française). Elles publient par ailleurs La
révolte permanente de Baltasar Porcel. Ce romancier et journaliste catalan dresse
le portrait de l’ anarchiste Joan Ferrer. Ce militant de la CNT a connu la
révolution, la guérilla, les camps d’internement et l’exil en France. Ludovic Massé
: un imaginaïre catalan par Hyacinthe Carrera. Balzac, 2008. 259 p. (Littératures à
l’essai). 26 euros. La révolte permanente par Baltasar Porcel. Balzac, 2008.
(L’envers du décor). 26 euros.

CONGRÈS. Les 25 et 26 octobre 2007, la CNT-AIT de Pau et la Coordination libertaire
étudiante commémoraient à l’université de Pau le centenaire du Congrès anarchiste
d’Amsterdam (26-31 août 1907). Les Éditions du Temps perdu publient les actes de ce
colloque avec les interventions d’Ariane Miéville, d’Hélène Finet et de Gaetano
Manfredonia ainsi que des biographies de Christian Cornelissen, Luigi Fabbri,
Errico Malatesta, Pierre Monatte, Rudolf Rocker et Alexandre Shapiro. Ils sont
présentés sous la forme d’un seul livre ou de deux livres et une brochure. CIRA

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: .   Sam 17 Mai - 15:58

Le Congrès anarchiste d’Amsterdam : 1907-2007 : un siècle d’anarcho-syndicalisme :
actes du colloque, Pau, 25 et 26 octobre 2007 organisé par la CNT-AIT Pau et la
Coordination libertaire étudiante. Éd. du Temps perdu, 2007. 247 p. 18 euros. Le
Congrès anarchiste d’Amsterdam, 1907 : anarchie ou syndicalisme à la lumière de la
réalité argentine : (1901-1915) par Hélène Finet. Éd. du Temps perdu, 2007. 64 p. 6
euros. Le Congrès anarchiste d’Amsterdam, 1907 : le débat Monatte-Malatesta
revisité par Gaetano Manfredonia. Éd. du Temps perdu, 2007. 22 p. 3 euros. Le
Congrès anarchiste d’Amsterdam, 1907 ou le syndicalisme en débat par Ariane
Miéville. Éd. du Temps perdu, 2007. 144 p. 9 euros.

TAIPING. Jacques Reclus (1894-1984), petit-neveu d'Elisée et anarchiste lui-même,
est l'auteur de La Révolte des Taiping (1851-1864), qui relate le soulèvement
paysan, égalitaire (taiping : « grande paix », « grande égalité »), « féministe »
et communiste avant l'heure. Ce livre avait été publié pour la première fois en
1972 par Le Pavillon.
La révolte des Taiping par Jacques Reclus ; avant-propos de Hsi Hsuan-Wou.
L’Insomniaque, 2008. 345 p. 15 euros. CIRA

ÉCOLE. Grégory Chambat a réuni dans ce recueil plusieurs entretiens avec des
salariés de l’Éducation nationale militants à la CNT. Ils sont enseignants, agents
techniques, cuisiniers ou surveillants. Ils témoignent de leur engagement, leurs
luttes et leurs projets. Pour eux, dans la société comme à l’école, la révolution
est toujours d’actualité.
École, une révolution nécessaire : entretiens avec des militants CNT de la
Fédération des travailleuses et travailleurs de l’Éducation coordonné par Grégory
Chambat. CNT-RP, 2008. 207 p. 13 euros.

MANGAREVA. Le nouveau roman historique de Jean-Hugues Lime a pour décor Mangareva,
une île de l’archipel des Gambier, au sud-est de la Polynésie française. En 1834,
deux missionnaires catholiques y ont débarqué et ont réussi à convertir les Maoris,
à leur faire édifier une cathédrale mais aussi à détruire leur écosystème et leur
civilisation.
Mangareva par Jean-Hugues Lime. Le Cherche Midi, 2008. 312 p. (Romans). 18 euros. CIRA

UTOPIES. En 2003, Caroline Granier soutenait une thèse sur les écrivains
anarchistes de la fin du XIXe siècle voir ci-dessous). Dans Quitter son point de
vue, elle présente six auteurs qui ont décrit des utopies sociales dans certains de
leurs romans : André Léo, Jean Grave, Han Ryner, Bernard Lazare, Louise Michel et
Georges Eeckhoud. Michel Antony est l’auteur de la préface et d’une importante
bibliographie commentée. Il est l’animateur d’un site Internet intitulé Ressources
sur l’utopie, sur les utopies libertaires et les utopies anarchistes.
Quitter son point de vue : quelques utopies anarcho-littéraires d’il y a un siècle
par Caroline Granier ; introduction et conclusion de Michel Antony. Éditions du
Monde libertaire, 2007. 117 p. 10 euros. CIRA
Sur Internet :
artic.ac-besancon.fr/histoire_geographie/new_look/Ress_thematiq/thematiq/utopies.htm

*** PRESSE

À CONTRETEMPS. N° 230, avril 2008. 32 p. Ce numéro est entièrement consacré au
poète anarchiste Armand Robin (1912-1961). Le breton était sa langue maternelle,
mais passionné par l’étude des langues, il en apprit plusieurs dizaines. Il a pu
ainsi écouter les services de propagande des radios étrangères. Il en rendait
compte dans un bulletin auquel étaient abonnés journaux, partis ou ministères.
Collaborateur du Libertaire entre 1945 et 1948, il y dénonça les staliniens d’URSS
et de France, notamment Louis Aragon et le Comité national des écrivains (CNE).
Adresse : Fernand Gomez, 55 rue des Prairies, 75020 Paris (courriel :
a_contretemps(a)plusloin.org). « A contretemps paraît au gré des lectures, des
envies et des circonstances. » « A contretemps n’a pas de prix, juste des frais…
Qu’on se le dise, à toutes fins utiles ! »

*** FILM

CHOMSKY. Dans le cadre de son émission sur France Inter Là-bas, si j’y suis, Daniel
Mermet a rencontré Noam Chomsky en avril 2007 aux États-Unis. Le linguiste
anarchiste y parle de la fabrique du consentement, des guerres d'Irak et du
Vietnam, de l'altermondialisme et des forums sociaux, du rôle de l'État dans la
démocratie et de la place des armes dans la liberté américaine. D'autres chercheurs
proches de lui, tel Normand Baillargeon, Jean Bricmont ou Michael Albert, apportent
leur touche à cette série d'entretiens qui font désormais l’objet d’un film.
Chomsky et compagnie réalisé par Olivier Azam et Daniel Mermet. 2008.
1 heure 36. Le film devrait sortir en salles en septembre 2008.

*** INTERNET

PÉROU. Archivo Anarquista Peruano (Archives anarchistes péruviennes) a réalisé une
page Internet qui a pour but de rassembler, organiser et classer les archives, les
articles, les essais et les documents historiques ayant un rapport avec le
mouvement anarchiste péruvien. Ses concepteurs souhaitent informer sur l’anarchisme
d’hier et d’aujourd’hui, créer des liens entre les groupes anarchistes du Pérou et
aider à la création d’une organisation au niveau national.
Adresse : http://swizzblog.ch/archivoperu/ Courriel : archivosperu euros hotmail.de

R.A. FORUM. Le site Recherches sur l’anarchisme propose deux nouvelles sections. La
première est consacrée au géographe anarchiste Élisée Reclus. On y trouve une
biographie, des textes choisis, l’inventaire des archives, une bibliographie très
complète et des informations sur les colloques. La seconde rassemble des thèses et
mémoires. Il y en a cinq actuellement : L’anarchisme français de 1950 à 1970 de
Cédric Guérin, Anarchisme et cinéma d’Isabelle Marinone, La mouvance autonome en
France de 1976 à 1984 de Sébastien Schifres, Le mouvement anarchiste en Belgique
francophone de 1945 à 1970 de Nicolas Inghels et Les écrivains anarchistes en
France à la fin du dix-neuvième siècle de Caroline Granier.
Adresses : Élisée Reclus, http://raforum.info/reclus/ ; Thèses et
mémoires sur les anarchismes, http://raforum.info/these/

Attention ! Le CIRA n’a plus de boîte postale, il faut nous écrire uniquement à
l’adresse mentionnée ci-dessous.
CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Permanences du lundi au vendredi de 15 h à
18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 h.
Téléphone : 0950 511 089 (tarif local en France). Télécopie : 04 91 56 24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Lun 16 Juin - 12:09

Sous les pavés, la plage mais sous la plage tout un tas de cochonneries. (Denis
Langlois)

*** RENCONTRES
MARSEILLE (PORTE D’AIX) : dimanche 22 juin à 18 heures. Till Roeskens, artiste en
résidence à la Compagnie, a travaillé sur le texte de Pierre-Joseph Proudhon,
Qu’est-ce que la propriété ? (1840).
Les lectures communes d’extraits, les discussions, les ateliers de théâtre avec la
complicité de l’acteur et metteur en scène Laurent de Richemont, les jeux avec les
mots de Proudhon vont aboutir à réalisation d’un film vidéo (avec la participation
de quelques membres du CIRA).
Renseignements : tél. : 04 91 90 04 26 ; courriel : tillroeskens(a)free.fr

MARSEILLE (CIRA) : samedi 28 juin 2008 à 17 heures. Anarthèmes termine sa deuxième
saison avec pour sujet : La question de la société future et du mode de production
(2nde partie). Ce cycle de discussions est animé par plusieurs membres du CIRA.

*** PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Ceux qui sont suivis du
logo CIRA peuvent être commandés à notre adresse (pensez aux frais de port).

DESSINS. Trois collaborateurs du journal de critique sociale CQFD publient des
recueils de leurs dessins. Rémi présente ceux qu’il avait fait pour la revue
Psikopat au milieu des années 1980 et qui sont d’un extrême humour noir. Avec son
graphisme original, Jean-Michel Bertoyas se moque de toutes les convenances dans
une ambiance déjantée. Quant à Berth, il est sans pitié pour tous les faits de
société et les sujets d’actualité.
Tord-boyaux par Rémi. L’Association, 2008. 32 p. (Mimolette). 6 euros. Ducon par
Jean-Michel Bertoyas. L’Association, 2008. 76 p. (Ciboulette). 13 euros. C’est
facile de se moquer par Berth. Le Chien rouge, 2008. 128 p. 8 euros. CIRA

HOMNISPHÈRES. Homnisphères se veut à contre-courant avec une « production
éditoriale non-alignée » et des auteurs qui cherchent à analyser le monde où ils
vivent, loin des textes prêt-à-penser fabriqués à la chaîne. Jean-Luc Debry montre
comment le style de vie des clases moyennes a réussi à s’instituer en modèle.
Baptiste Mylondo remet en cause le culte du travail en souhaitant la création d’un
revenu de citoyenneté. Roger Dadoun dénonce les méfaits de la télévision, outil
d’avilissement par excellence. Dans un deuxième ouvrage, face aux agressions
auxquelles chacun se trouve confronté dans son existence quotidienne, Roger Dadoun
évoque les des notions de sérénité, d’utopie et de tendresse. À noter également, la
réédition de textes du philosophe allemand Herbert Marcuse (1898-1979), critique
radical de la société.
Tous propriétaires ! : du triomphe des classes moyennes par Jean-Luc Debry.
Homnisphères, 2008. 176 p. (Expression directe). 14 euros. Ne pas perdre sa vie à
la gagner : pour un revenu de citoyenneté par Baptiste Mylondo. Homnisphères, 2008.
144 p. (Expression directe). 12 euros. La télé enchaînée : pour une psychanalyse
politique de l’image par Roger Dadoun. Homnisphères, 2008. 352 p. (Savoirs
autonomes). 18 euros. L’homme aux limites : essai de psychologie quotidienne par
Roger Dadoun. Homnisphères, 2008. 288 p. (Savoirs autonomes). 17 euros. Tolérance
répressive ; suivi de Quelques conséquences sociales de la technologie moderne par
Herbert Marcuse. Homnisphères, 2008. 144 p. (Horizon critique). 12 euros.

LACHÂTRE. Maurice Lachâtre (1814-1900) est un personnage aux multiples facettes.
Homme du livre, il a édité des dictionnaires, certains marqués par l’influence de
la pensée libertaire. Ami de Proudhon, il eut aussi pour collaborateur André
Girard, un proche de Jean Grave. Il fut anticlérical, édita Le Capital de Karl
Marx, réalisa une expérience communautaire. Il fut surtout éditeur et libraire. Les
Publications des universités de Rouen et du Havre proposent deux de ses écrits qui
montrent comment cet entrepreneur socialiste a toujours eu le souci de mettre ses
livres à la portée de tous. L’ouvrage collectif paru chez Champion présente les
diverses activités de Maurice Lachâtre.
Cinq centimes par jour : méthodes commerciales d’un éditeur engagé par Maurice
Lachâtre ; présentation de François Gaudin et Jean-Yves Mollier. Publications des
universités de Rouen et du Havre, 2008. 88 p. 10 euros. Le monde perdu de Maurice
Lachâtre sous la direction de François Gaudin. Champion, 2006. 286 p. (Colloques
sciences du langage). 50 euros.

MAI 68. Pour l’anniversaire de Mai 68, plus de 300 livres ont été édités, la
plupart sans grand intérêt. Nous n’en signalerons que quelques-uns ici. Jean-Pierre
Duteuil, militant de l’Organisation communiste libertaire, ne réduit pas Mai 68 à
un simple mouvement culturel. Il insiste sur les luttes ouvrières, paysannes et
lycéennes qui avaient démarré plusieurs mois auparavant et sur la volonté
d’autonomie de leurs acteurs. Les éditions de l’Atelier ont demandé à 29 chercheurs
(en histoire, sociologie, politique) de mettre en lumière l’importance du mouvement
de Mai-Juin 68 avec les prises de parole et la volonté de transformer la vie hors
des pouvoirs établis. Denis Langlois a imaginé des slogans, inspirés de ceux de
1968 pour les révolutions à venir.
Mai 68, un mouvement politique par Jean-Pierre Duteuil. Acratie, 2008. 250 p. 23
euros. Mai juin 68. Éd. de l’Atelier, 2008. 445 p. 27 euros. Slogans pour les
prochaines révolutions par Denis Langlois.
Seuil, 2008. 10 euros.

MILITARISATION. Le domaine militaire reste l’un des instruments essentiels du
système libéral et de la domination économique. Ce livre s’interroge sur le rôle de
l’armée dans divers secteurs : la lutte contre le terrorisme, les complexes
miltaro-industriels, l’aide humanitaire, l’énergie nucléaire, la sécurité.
Un monde au pas : les nouveaux visages de la militarisation par le Collectif des
objecteurs tarnais (COT). Apel, 2007.182 p. 10 euros.

MIRBEAU. Octave Mirbeau (1848-1917), écrivain anarchiste pourfendeur de la
bourgeoisie, fait l’objet de plusieurs publications. Le nouveau numéro des Cahiers
Octave Mirbeau propose des études, des documents, des témoignages et une riche
bibliographie. Les Presses universitaires de Caen publient les actes d’un colloque
qui s’est tenu à Cerisy en 2005. Samuel Lair est l’auteur d’une série de
vingt-trois études qui sont réunies en un volume. L’Octave Mirbeau de Pierre Michel
est un petit ouvrage qui fera découvrir l’écrivain à ceux qui ne le connaissent pas
encore. Enfin, Un aller simple pour l’Octavie rassemble les écrits d’ateliers
d’écriture qui avaient pour thème La 628-E8, récit de voyage en automobile.
Cahiers Octave Mirbeau n° 15. Société Octave Mirbeau, 2008. 384 p. 23 euros. Octave
Mirbeau : passions et anathèmes : actes du colloque de Cerisy sous la direction de
Laure Himy-Pieri et de Gérard Poulouin. Presses universitaires de Caen, 2008. 282
p. 25 euros. Octave Mirbeau, l'iconoclaste par Samuel Lair. L'Harmattan, 2008. 336
p. 33 euros. Octave Mirbeau par Pierre Michel. Les Acharnistes, 2007. 32 p. (La
petite encyclopédie à l'usage des indigents ; 9). 3,50 euros. Un aller simple pour
l’Octavie. Société Octave Mirbeau, 2007. 64 p.
10 euros.

POUY. Nus est un roman noir de Jean-Bernard Pouy qui a pour cadre un camp naturiste
libertaire. Une retraitée paisible (en fait, il s’agit de la propre fille de
Durruti !) y est assassinée. Les protagonistes vont être soumis à d’épineux
problèmes : que faire du coupable, comment rendre justice ? Tentative d’affiliation
est une correspondance imaginaire pleine d’humour entre l’auteur et une
administration. Mes soixante huîtres est une nouvelle mettant aux prises un ancien
de Mai 68 avec ses enfants trentenaires. Train perdu, wagon mort est un roman
angoissant : un wagon se détache d’un train, les naufragés se retrouvent dans un
ville en ruines… Tohu-bohu a été écrit avec un autre auteur de romans noirs, Marc
Villard. C’est un jeu d’écriture où se croisent chiens, chats, renards, tueurs en
série, bonnes sœurs, adolescentes nudistes et Miles Davis en personne.
Nus par Jean-Bernard Pouy. Fayard, 2007. 250 p. (Fayard noir). 18 euros. Tentative
d’affiliation par Jean-Bernard Pouy et Tatiana Trouvé. Musée d’art contemporain de
Val-de-Marne, 2007. 46 p. (Fiction ; 5). 3 euros. Mes soixante huîtres par
Jean-Bernard Pouy. Folies d’encre, 2008. 24 p. 4 euros. Train perdu, wagon mort par
Jean-Bernard Pouy. Points, 2008. 160 p. (Roman noir). 6 euros. Tohu-bohu par
Marc Villard et Jean-Bernard Pouy. Rivages, 2008. 217 p.
(Rivages noir ; 673). 7,50 euros.

*** MUSIQUE

CHANSON ENGAGÉE. Plus de 300 chansons internationales, politiques et engagées sont
présentées et commentées sous forme de dictionnaire. On y rencontrera Georges
Brassens, Léo Ferré, Manu Chao, Joe Hill, Bob Dylan, Victor Jara mais aussi des
chants populaires, des chansons détournés et des hymnes… Un disque compact
accompagne le livre. Douze titres révolutionnaires sont interprétés par Serge
Utgé-Royo, Natacha Ezdra, Bruno Daraquy et la compagnie Jolie Môme.
Dictionnaire des chansons politiques et engagées : ces hymnes qui ont changé le
monde par Christiane Passevant et Larry Portis. Scali, 2008. 352 p. + 1 disque
compact. 34 euros

*** INTERNET

JORDANIE. Un regroupement d’anarchistes vient d’apparaître en Jordanie. Ils sont
une vingtaine et militent aux côtés de féministes et de marxistes dans le mouvement
antimondialiste dans un contexte politique très répressif. Ils s’intéressent aux
textes théoriques et à l’histoire de l’anarchisme et sont à la recherche d’aspects
libertaires qui seraient présents dans le soufisme.
Adresse :
http://endehors.org/news/un-apercu-sur-l-anarchisme-en-jordanie-aujourd-hui On
pourra y lire la traduction d’un texte écrit en anglais signé « Anarchists of
Jordan ». Courriel : hamza_hhh(a)hotmail.com.

*** COPINAGE

LA GRYFFE. Née en 1978, la librairie lyonnaise La Gryffe fête ses trente ans.
Composante du mouvement libertaire, elle diffuse livres, brochures, journaux,
disque et vidéos qui proposent une critique anticapitaliste et antiautoritaire de
la société et qui rendent compte des luttes sociales. Elle organise régulièrement
des débats, des expositions, des spectacles et des projections. Cette année,
jusqu’au 15 juin, diverses activités sont prévues pour évoquer Mai 68. Pour pouvoir
continuer ses activités et faire face à des difficultés (travaux, impôts…), la
librairie lance un appel à soutien financier.
Adresse : Librairie La Gryffe, 5 rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon (tél. : 04 78 61
02 25).
Sur Internet : http://www.lagryffe.net


CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Permanences pendant l’été du mardi au
vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 h. Téléphone :
0950 511 089 (tarif local en France).
Télécopie : 04 91 56 24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Mer 23 Juil - 14:58

Quand redressera-t-on enfin un peu ce monde à l’envers ? (Franz Kafka)

*** RENCONTRES
LOURMARIN (VAUCLUSE) : du 5 juillet au 24 août 2008. En octobre, se tiendront les
XXVes Rencontres méditerranéennes Albert Camus sur le thème Albert Camus et les
libertaires. Auparavant, on pourra visiter l’exposition intitulée Le don de la
liberté : Albert Camus et les libertaires. Elle a été réalisée avec le concours du
Centre Albert Camus (Aix-en-provence), de la librairie du Monde libertaire (Paris)
et des CIRA de Lausanne et Marseille.
Adresse : Salle d’exposition de la bibliothèque de Lourmarin. Elle est ouverte du
mardi au dimanche de 17 heures à 20 heures 30 avec une ouverture le matin de 10
heures à 13 heures les vendredis et les samedis. Renseignements : tél, 04 90 08 34
12 ou 04 90 68 10 77 ; courriel, andree.fosty(a)free.fr. Sur Internet :
www.culture-sudluberon.net

ARIÈGE : du samedi 26 juillet au mercredi 6 août 2008. L’organisation communiste
libertaire (OCL) et l’Offensive libertaire et sociale (OLS) organisent les
Rencontres libertaires d’Eychenat pour créer un espace de dialogue et d’échanges.
Cette année, les thèmes abordés seront la paysannerie, les luttes sociales, le
militantisme, les technologies, les luttes des sans-papiers, les rapports au corps,
les luttes autour de l’Éducation, la situation internationale et mai 68. Le camping
se trouve entre Foix et Saint-Girons. L’hébergement se fait sous la forme de
camping. Les repas sont organisés et pris en commun. Les frais de séjour sont
établis en fonction des revenus.
Renseignements : OCL, c/o Égrégore, BP 1213, 51058 Reims cedex (courriel :
lechatnoir(a)club-internet.fr ; tél. : 03 26 82 36 16). OLS, c/o Mille Bâbords, 61
rue Consolat, 13001 Marseille (courriel : ols(a)no-log.org ; tél. : 06 70 61 94
34). Pendant le camping, on peut téléphoner au 05 61 65 80 16.

*** PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Ceux qui sont suivis du
logo CIRA peuvent être commandés à notre adresse (pensez aux frais de port).

AYMARE. La propriété d'Aymare se trouve à quelques kilomètres du Vigan, dans le
Lot. Il y avait 120 hectares dont la moitié était cultivable, un château et des
dépendances. Elle avait été achetée vers 1939 par la SIA (Solidarité internationale
antifasciste) et la CNT. Elle a d’abord abrité des enfants qui fuyaient les
bombardements puis des hommes malades ou mutilés. Elle devint ensuite une véritable
communauté anarcho-syndicaliste qui cessa ses activités en 1961. Vicente Sánchez
(1915 -1993) a passé six ans à Aymare avec sa famille.
La Colonia de Aymaré (1948-1954) : colectividad libertaria del exilio español en
Francia par Vicente Sánchez. Madrid : Fundación Anselmo Lorenzo, 2007. 190 p.
(Biografías y memorias 5). 10 euros.

L’ÉCHAPPÉE. Créées en 2005, les éditions L’Échappée publient trois nouveaux
ouvrages. Contre les jouets sexistes est un livre collectif qui donne la parole à
des parents, instituteurs-trices et éducateurs-trices ainsi qu’à des associations
antisexistes (Mix-cité, Collectif contre le publisexisme). Dès leur plus jeune âge,
par leurs jouets, les enfants sont conditionnés dans des stéréotypes masculin et
féminin. Les en-dehors présente ces jeunes gens individualistes qui refusaient les
normes bourgeoises dans les années 1910. Ils prônent l’amour libre et la limitation
des naissances, créent des milieux libres, rejettent le salariat et certains
choisissent l’illégalisme.
68 raconte le mouvement populaire qui a embrasé le Mexique à l’automne 1968. Le
romancier Paco Ignacio Taibo II était à l’époque étudiant et a participé à la
révolte qui s’est terminée par un massacre sur la place des Trois cultures à
Mexico.
Contre les jouets sexistes. L’Échappée, 2007. 128 p. (Pour en finir avec). 12
euros. Les en-dehors : anarchistes individualistes et illégalistes à la « Belle
Époque » par Anne Steiner. L’Échappée, 2008. 192 p. (Dans le feu de l’action). 17
euros. 68 par Paco Ignacio Taibo II. L’Échappée, 2008. 128 p. 10 euros.

FIN DU MONDE. Quinzinzinzili est le curieux titre d’un roman de contre-utopie
publié en 1935 par Régis Messac (1893-1945). Après une nouvelle guerre mondiale, un
cataclysme ravage la terre. Les seuls survivants sont un adulte et un groupe
d’enfants qui vont recréer une société superstitieuse, violente et au langage
appauvri. L’auteur était enseignant, proche des libertaires et des écrivains
prolétariens. Il est l’auteur de l’une des premières thèses sur le roman policier.
Membre de la Résistance, il est déporté et il meurt quelque part en Allemagne.
Quinzinzinzili par Régis Messac. Arbre vengeur, 2008. 195 p. (L’alambic). 13 euros.

KRONSTADT. Les anarchistes Alexandre Berkman et Emma Goldman se trouvent à
Petrograd à la fin 1920. Le nouvel État communiste s’oppose aux revendications
ouvrières. Les marins de l’île de Kronstadt, dans le golfe de Finlande, soutiennent
les ouvriers en grève et réclament des soviets libres. Cette commune sera écrasée
par les bolcheviks.
La rébellion de Kronstadt ; et autres textes d’Alexandre Berkman et Emma Goldman ;
présentation de Sylvain Boulouque. La Digitale, 2007.
163 p. 16 euros. CIRA

GRÈVES. Il s'agit d'un regard sur les grèves phares du XXe siècle d'un point de vue
anarcho-syndicaliste. Chaque grève est analysée sous trois angles : le déroulement
des événements, les dessous historiques et sociaux, le portrait d’un personnage
emblématique de l'époque. Sont ainsi abordées : la grève des immigrés de
Pennsylvanie menée par les IWW en 1909, la grève de la Ruhr (Allemagne) de 1919,
la grève de Patagonie en 1921-1922, les occupations d’usines en France en 1936, la
grève de septembre-octobre 1950 en Autriche, l'Italie de1969 et l'Autonomia
operaia, la grève générale contre l'apartheid en 1976 en Afrique du Sud, la grève
des mineurs contre Thatcher en 1984-1985 et la grève de 1995 en France.
Die großen Streiks : Episoden aus dem Klassenkampf (Les grandes grèves : des
petites histoires de lutte de classe) présenté par Holger Marcks et Matthias
Seiffert. Münster : Unrast-Verlag, 2008.
264 p. 14,80 euros.

LOUISE MICHEL. À la fin de sa vie, Louise Michel (1830-1905) a rédigé ses souvenirs
sous forme de journal. Ils furent publiés après sa mort. Elle y raconte la Commune,
ses prisons et le bagne en Nouvelle-Calédonie.
Louise Michel, matricule 2182 par Louise Michel, textes choisis et présentés par
Paule Lejeune. Éditions du Dauphin, 2008. 210 p. 11,50
euros.

*** PRESSE

ADEN. N° 6, octobre 2007. 470 p. 25 euros plus 5,60 euros de port. La revue Aden
est publiée par le Groupe interdisciplinaire d’études nizaniennes (GIEN). La revue
s’intéresse à l’écrivain Paul Nizan (1905-1940) et aux années 1930. Ce numéro a
pour titre Féminisme et communisme. Plusieurs figures anarchistes y sont évoquées :
Soledad Estorach, Lucia Sánchez Saornil, Amparo Poch y Gascón (toutes les trois
militantes du mouvement Mujeres libres), Teresa Claramunt, Federica Montseny, Emma
Goldman et Ida Mett.
Adresse : Aden, c/o Anne Mathieu, 11 rue des Trois Rois, 44000 Nantes
(courriel : matan(a)infonie.fr). Sur Internet : http://paul.nizan.free.fr

*** MUSIQUE

DOMINIQUE GRANGE. En 1968, Dominique Grange était chanteuse dans les cabarets de la
Rive Gauche à Paris. Au mois de mai, elle a chanté dans les universités, les usines
ou la rue. Ce disque réunit ses chansons d’hier et d’aujourd’hui. Elle y parle de
grèves et de révoltes, du meurtre de Pierre Overney, de la Commune, du Chili, des
militants d’Action directe et du droit d’asile. Jacques Tardi a mis en images les
textes de Dominique Grange.
1968-2008… : n’effacez pas nos traces ! : chansons de Dominique Grange, mises en
images par Jacques Tardi. Casterman, 2008. 64 p. + 1 disque compact. 19 euros.

*** FILM

RenÉ Lefeuvre. Ce documentaire retrace la vie de l’éditeur et militant socialiste
révolutionnaire René Lefeuvre (1902–1988). Fondateur en 1936 des éditions
Spartacus, qu’il a animées jusqu’à sa mort et qui continuent son œuvre, René
Lefeuvre a notamment contribué à faire connaître des textes de Rosa Luxemburg, Karl
Korsch, Victor Serge, Maurice Dommanget, Max Stirner, Rudolf Rocker, ou Anton
Pannekoek.
René Lefeuvre : pour le socialisme et la liberté réalisé par Julien Chuzeville.
Spartacus, 2008. 39 minutes + 1 livret (12 p.). 10 euros port compris.
Adresse : Athélès, 20, rue des Héros, 13001 Marseille (tél : 04 91 64 52 13 ;
courriel : atheles(a)atheles.org).

*** COPINAGE

ACRATA. Un local anarchiste a ouvert ses portes le 17 mai 2008 à Bruxelles. La
bibliothèque réunit des livres et des publications qui ont trait à l’histoire des
luttes sociales, la critique anti-autoritaire et la pensée anarchiste. Dans les
archives, on peut consulter des publications anarchistes, révolutionnaires et
anti-autoritaires ainsi que des affiches, des tracts, des textes...). Une table de
presse propose journaux, livres et brochures. Des soirées de discussions et
d’autres activités sont prévues. Soutiens financiers, dons de publications, livres
et brochures sont les bienvenus !
Adresse : Acrata, bibliothèque anarchiste, 32 rue de la Grande île, 1000 Bruxelles,
Belgique (courriel : acrata(a)post.com). Le local est ouvert le jeudi de 17 heures
à 21heures et le samedi de 14 heures à 18heures.

LAUTODIDACTE.ORG. En octobre 2000, le groupe Proudhon de la Fédération anarchiste
ouvrait la librairie Lautodidacte.org à Besançon. Elle a reçu des éditeurs, des
auteurs, des artistes et des militants. Le local qu’elle occupe vient d’être mis en
vente et elle souhaite l’acquérir. Pour cela, une somme de 30 000 euros est
nécessaire et une souscription est donc ouverte.
Adresse : Lautodidacte.org, 5 rue Marulaz, 25000 Besançon. Les chèques doivent être
libellés à l’ordre de Librairie L’Autodidacte avec au dos la mention « souscription
local ». Sur Internet : http://lautodidacte.org


CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Pendant l’été permanences du mardi au
vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 h. Téléphone :
0950 511 089 (tarif local en France).
Télécopie : 04 91 56 24 17.

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Mar 9 Sep - 22:06

MARSEILLE (CIRA) : Conférence-débat animée par Anne Steiner à propos de son ouvrage
Les En-dehors, anarchistes individualistes et illégalistes à la « Belle époque ».
Ils ont vingt ans en 1910 et se définissent comme des « en-dehors ».

Hors du troupeau, ils refusent de se soumettre à l’ordre social dominant, mais
rejettent aussi tout embrigadement dans les organisations syndicales ou politiques.
Pour eux, l’émancipation individuelle doit précéder l’émancipation collective.
Leur refus des normes bourgeoises, comme des préjugés propres aux classes
populaires, les amène à inventer d’autres rapports entre hommes et femmes et entre
adultes et enfants, à prôner l’amour libre et la limitation volontaire des
naissances.
Leur rejet du salariat les conduit à expérimenter la vie en milieu libre, à
réfléchir à d’autres modes de consommation et d’échanges, mais aussi à emprunter la
voie de l’illégalisme jusqu’au célèbre périple de la « bande à Bonnot ».
En révolte contre sa famille, Rirette Maîtrejean débarque à Paris à l’âge de seize
ans et devient l’une des figures de ce milieu. Son parcours sert de fil conducteur
à ce récit qui fait sortir de l’ombre bien des acteurs de cette épopée
anarcho-individualiste ayant fait leur ce précepte de Libertad :
« Ce n’est pas dans cent ans qu’il faut vivre en anarchiste ».
Exigence que plus d’un paya de sa liberté, et même de sa vie.

Anne Steiner, maître de conférences au département de sociologie de l’université de
Nanterre, travaille sur le mouvement anarchiste et individualiste.

Les en-dehors, anarchistes individualistes et illégalistes à la « belle-époque, par
Anne Steiner. L’échappée, 2008, 254 p. 17 euros.

samedi 13 septembre 2008 à 17 h AU CIRA (CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR
L’ANARCHISME).

3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Permanences du mardi au vendredi de 15 h à
18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 h.
Téléphone : 0950 511 089 (tarif local en France). Télécopie : 04 91 56 24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr


[ texte repris du site http://cira.marseille.free.ff ]

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Jeu 11 Sep - 14:40

Il n’existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine.
Mais pour l'univers, je n’ai pas de certitude absolue.
(Albert Einstein)

*** RENCONTRES

MARSEILLE (CIRA) : samedi 4 octobre 2008 à 17 heures. Des rédacteurs de la revue
Réfractions viendront présenter le dernier numéro de la revue (voir ci-dessous) et
leurs projets.

LOURMARIN (VAUCLUSE) : vendredi 10 et samedi 11 octobre 2008. Dans le cadre des
XXVes Rencontres méditerranéennes Albert Camus, deux journées internationales ont
pour thème Le don de la liberté : Albert Camus et les libertaires. Témoins,
écrivains, chercheurs et journalistes y évoqueront les relations de Camus avec les
anarchistes de France, d’Espagne, d’Italie ou de Grèce.
Adresse : Château de Lourmarin, 84160 Lourmarin. Renseignements : tél., 04 90 08
34 12 ou 04 90 68 10 77 ; courriel, andree.fosty(a)free.fr. Sur Internet :
www.culture-sudluberon.net

*** PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre
libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées. Ceux qui sont suivis du
logo CIRA peuvent être commandés à notre adresse (pensez aux frais de port).

États-Unis. Larry Portis est historien et sociologue, il est l’auteur d’un livre
sur les IWW et le syndicalisme révolutionnaire aux États-Unis. Ce pays est souvent
cité comme la première démocratie au monde. Mais il s’est construit grâce à une
politique génocidaire, à l’esclavage et à la répression des luttes sociales. Le
fascisme a existé aux États-Unis avec des mouvements spécifiques mais aussi avec
des lois d’exception et des persécutions politiques.
Histoire du fascisme aux États-Unis par Larry Portis. CNT-RP, 2008. 320 p. 16 euros.

FEMMES D’Espagne. Dans Mujeres de temple (Femmes de caractère), Sara Berenguer a
réuni les biographies de vingt-six femmes (dont six étrangères) qui ont participé à
la Révolution espagnole. Née en 1919, elle a été une militante de la CNT, de
Mujeres libres et de Solidarité internationale antifasciste.
Mujeres de temple par Sara Berenguer. Barcelone : R. Dalmau, 2008. 335 p. 27 euros.
On peut se procurer l’ouvrage (en langue espagnole) auprès de l’auteure (pensez aux
frais de port) : Sara Guillen, 155 rue de Vénus, plaine des Astres, 34310 Montady.

JACOB. En 2006, Jean-Marc Delpech soutenait à Nancy une thèse de doctorat consacrée
à l’anarchiste cambrioleur Alexandre Marius Jacob (1879-1954). Alors que les
précédents ouvrages sur Jacob étaient des biographies romancées, celui-ci propose
une analyse politique et sociale du personnage. Jacob a toujours vécu et agi en
anarchiste. Cet idéal a marqué sa vie de voleur, de bagnard puis de marchand
forain. L’ACL, éditeur de ce livre, a également ouvert un blog animé par Jean-Marc
Delpech où l’on peut trouver des documents et des articles sur Jacob, ses amis, le
bagne… De leur côté Thomas Turner et Laurent Termignon ont réalisé un film
documentaire sur JacobAlexandre Jacob l’honnête cambrioleur : portrait d’un
anarchiste (1879-1954) par Jean-Marc Delpech. ACL, 2008. 542 p. 24 euros. CIRA
Sur Internet (blog consacré à Jacob) :
http://www.atelierdecreationlibertaire.com/alexandre-jacob/ Alexandre Marius Jacob
: pourquoi j’ai cambriolé : une figure de la reprise individuelle film réalisé par
Thomas Turner et Laurent Termignon. Soremo production, 2005. 26 minutes.

LUXEMBURG. Smolny est un collectif qui souhaite publier des textes introuvables du
mouvement ouvrier. Sur son site Internet, on lira notamment des textes de Victor
Alba, Amadeo Bordiga, Cajo Brendel, Panaït Istrati, Karl Korsch, Paul Mattick,
Anton Pannekoek, Maximilien Rubel… Un premier livre vient d’être publié. Il s’agit
d’un recueil de textes d’économie politique de Rosa Luxemburg (1870-1919). Écrits
entre 1907 et 1913, ils analysent les contradictions du capitalisme et
s’intéressent aux formes d’organisation socialiste. Dans un texte introductif,
Louis Janover présente toute la portée critique de la pensée de Rosa luxemburg.
Introduction à la pensée politique de Rosa Luxemburg ; préface de Louis Janover.
Smolny, 2008. 461 p. 17 euros. CIRA Adresse : Éditions Smolny, 47 route d’Espagne,
bât. La Pastourelle, 31100 Toulouse (courriel : contact(a)collectif-smolny.org).
Sur Internet : www.collectif-smolny.org

Pièces et main d’œuvre. Ceux qui écrivent à l’enseigne de Pièces et main d’œuvre
s’intéressent aux « nécrotechnologies ». Dans Terreur et possession, ils montrent
comment se construit une société techno-totalitariste avec des théories du complot,
du sécuritaire et du contrôle et l’invention de dispositifs et implants corporels.
Dans un second livre, ils analysent le développement foudroyant du téléphone
portable avec ses conséquences négatives aux niveaux sanitaire, social et
psychologique.
Terreur et possession par Pièces et main d’œuvre. L’Échappée, 2008. 334 p.
(Négatif). 14 euros. Le téléphone portable gadget de destruction massive ; suivi de
Rendez-nous notre objet d’aliénation favori par Pièces et main d’œuvre. L’Échappée,
2008. 94 p. (Négatif). 7 euros.

POLICE. Maurice Rajsfus est l’auteur de plus d’une vingtaine de livres sur les
méfaits de la police. Portrait physique et mental du policier ordinaire est un
portrait au vitriol de la police de Nicolas Sarkozy qui a créé un ministère de
l’Identité nationale. Dans Les mercenaires de la République, Maurice Rajsfus dresse
le portrait type du policier français en s’intéressant à ses activités répressives
quotidiennes, son langage et sa violence. Dans Mai 68, il revient sur les années où
Raymond Marcellin était ministre de l’Intérieur. Jusqu’en 1974, la répression fut
brutale et la démocratie se retrouva en résidence surveillée.
Portrait physique et mental du policier ordinaire par Maurice Rajsfus. Après la
lune, 2008. 180 p. (Tous les possibles). 14 euros. Les mercenaires de la
République par Maurice Rajsfus. Éditions du Monde libertaire, 2008. 140 p. 10
euros. Mai 68 : sous les pavés, la répression : juin 1968-mars 1974 par Maurice
Rajsfus. Le Cherche Midi, 2008. 252 p. 15 euros.

SURRÉALISME. À partir du recueil de poèmes Neilustrace de leur ami tchèque Roman
Erben, deux autres surréalistes, Nicole Espagnol et Alain Joubert, ont réalisé une
« traduction optique ». Un échange poétique avait eu lieu entre les auteurs, entre
Paris et Prague, entre 1974 et 1977. Il trouve ici en 2008 un épilogue inattendu.
L’effet miroir par Nicole Espagnol et Alain Joubert ; d’après un recueil de poèmes
et de dessins de Roman Erben. Ab irato, 2008. 48 p. 8 euros.

39-45. Michel Sahuc dresse d’abord un panorama du mouvement anarchiste avant la
seconde Guerre mondiale. Puis il s’intéresse aux comportements individuels pendant
l’Occupation nazie : actes de résistance, tentatives de reconstitution du mouvement
mais aussi compromissions et collaboration.
Un regard noir : la mouvance anarchiste française au seuil de la seconde Guerre
mondiale et sous l’Occupation nazie : (1936-1945) par Michel Sahuc. Éditions du
Monde libertaire, 2008. 142 p. (Notre histoire). 10 euros.

*** PRESSE

ANARTISTE. N° 12, mai 2008. 32 p. 6 euros. Ce numéro de la revue du groupe La Vache
folle de la Fédération anarchiste accueille Charles Pennequin, un nom important
dans la poésie actuelle, avec texte, dessin et disque compact. Il propose aussi des
dessins (Marie Jakobowicz, Anita Huygues), un montage (Fernand Aguiar), une
biographie (André Robèr), de la poésie (Jacques Vallet, Tony Pessoa),
des billets d’humeur (Patricio Salcedo, Archibald Zurvan), un texte historique
(Paul Chenard) et des notes de lectures (extraites de La Feuille d’infos du CIRA).
Adresse : Anartiste, c/o Publico, 145 rue Amelot, 75011 Paris (courriel :
anartiste@editionska.com). L'abonnement est de 10 euros pour deux numéros (chèques
à l'ordre d'Anartiste).

CRITICAL CURRENTS. N° 3, avril 2008. Lou Marin s’intéresse aux aspects libertaires
de la pensée de M.K. Gandhi et de celle d’Albert Camus. Durant l’été 2007, il était
en résidence à la Dag Hammarskjöld Foundation d’Uppsala en Suède où il a pu
continuer ses travaux, en particulier l’écriture de trois essais en langue
anglaise. Ceux-ci ont été réunis dans ce numéro.
Adresse : Dag Hammarskjöld Foundation, övre Slottsgatan 2, 753 10 Uppsala, Suède
(courriel : secretariat(a)dhf.uu.se)
On peut y obtenir sur demande la revue sous forme papier ou la consulter sur le
site Internet : www.dhf.uu.se Quelques exemplaires sont encore disponibles chez
l’auteur : Lou Marin, 1 bis rue Massaliotte, 13007 Marseille (courriel :
loumarin(a)gmx.de).

RÉFRACTIONS. N° 20, mai 2008. 160 p. 12 euros. CIRA Réfractions fête ses dix ans
avec ce vingtième numéro qui a pour titre De mai 68 au débat sur la postmodernité :
enjeux actuels de l’émancipation. Irène Pereira, Daniel Blanchard, Pierre
Sommermeyer et André Bernard reviennent sur le mouvement de Mai 68. Leurs textes
sont accompagnés de photos de Rolf Dupuy. Cette époque a vu apparaître de nouvelles
formes de pensée qui sont le sujet de débats entre les membres de la rédaction
(Eduardo Colombo, Tomás Ibañez, Daniel Colson) : modernité, postmodernité,
néo-anarchisme, postanarchisme, modernité du capitalisme. Au sommaire encore : un
texte sur la revue écologiste Silence, un hommage à Léo Ferré, des notes de lecture
et des illustrations dues à Bernard Hennequin, Fabio Santin et David Orange.
Adresse : Les Amis de Réfractions, c/o Publico, 145 rue Amelot, 75011 Paris
(courriel : refractions(a)plusloin.org). L’abonnement est de 23 euros pour deux
numéros et de 45 euros pour quatre numéros (chèque à l’ordre des Amis de
Réfractions). Sur Internet : refractions.plusloin.org

*** SOUSCRIPTION

COUTÉ. Bernard Meulien et Gérard Pierron comptent parmi les meilleurs interprètes
contemporains du poète anarchiste Gaston Couté (1880-1911). Leur dernier
enregistrement commun date de 1977. Avec l’enthousiasme et le talent de trois
musiciens (Étienne Boisdron, Marie Mazille et Guy Raimbault) et d’une chanteuse
(Hélène Maurice), ils sont réunis sur un nouvel album Le discours du traîneux
auquel on peut souscrire dès maintenant.
Le discours du traîneux par Hélène Maurice, Bernard Meulien et Gérard Pierron. Le
P’tit chariot, 2008. 1 disque compact + 1 livret (24 p.). 20 euros port compris).
Adresse : Le P’tit chariot, la Sécherie, 49460 Montreuil-Juigné (tél. : 09 77 37 98
26). Les chèques doivent être libellés à l’ordre de l’association Le P’tit chariot.

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Permanences du mardi au vendredi de 15 h à
18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 h.
Téléphone : 0950 511 089 (tarif local en France). Télécopie : 04
91 56 24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Jeu 9 Oct - 12:19

L'âge d'or était l'âge où l'or ne régnait pas. (Claude-François Adrien de
Lezay-Marnésia)

** RENCONTRES
SAINT-ÉTIENNE : du vendredi 17 octobre au dimanche 19 octobre 2008 de 9 heures à 19
heures. La CNT-42 organise le 4e Salon de l'autre livre qui présentera les
productions d'éditeurs alternatifs ainsi que des conférences-débats et des
animations. Adresse : Bourse du Travail, salle Sacco et Vanzetti, cours
Victor-Hugo, 42000 Saint-Étienne.
Renseignements : tél. 04 77 25 78 04 ; courriel, salonautrelivre(a)no-log.org

MARSEILLE (CIRA) : samedi 18 octobre 2008 à 17 heures. Anarthèmes entame sa
deuxième saison avec pour sujet : La question de la liberté ? (1ére partie). Ce
cycle de discussions est animé par plusieurs membres du CIRA.

PARIS 3e : du mardi 21 octobre au dimanche 2 novembre 2008, du mardi
au samedi à 20 heures 30, le dimanche à 15 heures, relâche le lundi.
Ayant rencontré un grand succès, la pièce Sacco et Vanzetti, mise en
scène par Loïc Joyez, interprétée par Les Inactualistes, est reprise
pendant douze représentations exceptionnelles.
Adresse : Théâtre Dejazet, 41 bd du Temple 75003 Paris, métro
République (tél : 01 48 87 52 55).
Sur Internet : www.saccoetvanzetti-lapiece.com

CUISERY (SAÔNE-ET-LOIRE) : dimanche 2 novembre 2008 de 10 heures à 18
heures. Le groupe libertaire de Saône et Loire organise sa 1ère
édition du Salon du livre libertaire à Cuisery. Dans le cadre du
Village du livre mensuel, les éditeurs libertaires présenteront leurs
productions. Il y aura une restauration succinte et une buvette.
Adresse : Salle du temps libre, 71290 Cuisery. Cuisery se trouve 10
kilomètres à l'est de Tournus.


** PUBLICATIONS
Les livres qui sont présentés dans La Feuille d'infos sont
disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois
mentionnées. Ceux qui sont suivis du logo CIRA peuvent être commandés
à notre adresse (pensez aux frais de port).

Allemagne. Michael Baumann dit Bommi, jeune ouvrier berlinois
contestataire dans les années 1970, fréquenta les communautés, le
mouvement étudiant puis il rejoignit le Mouvement du 2 juin qui
pratiquait la guérilla urbaine. Recherché comme terroriste, dans la
clandestinité, il écrivit son itinéraire de manière sincère et
autocritique. Paru aux Presses d'aujourd'hui en 1976 sous le titre
Tupamaros Berlin-Ouest, son livre est réédité par les éditions Nautilus.
Passages à l'acte : violence politique dans le Berlin des années
soixante-dix par Michael « Bommi » Baumann ; traduit et préfacé par
Jutta Bruch. Nautilus, 2008. 190 p. 15 euros.

CARRARE. Du 31 août au 3 septembre 1968, l'Internationale des
fédérations anarchistes se réunissait à Carrare (Italie). Ce livre
réunit les interventions du congrès (en italien, français, espagnol
et anglais), les articles parus dans la presse italienne à cette
occasion, des commentaires et analyses de militants et de chercheurs
ainsi que des témoignages. Un disque compact en français accompagne
le livre. On peut y entendre Guy Malouvier, Jean-Jacques Lebel,
Maurice Joyeux, Daniel Cohn-Bnedit, Federica Montseny, Georges
Balkanski…
Alla prova del Sessantotto : l'anarchismo internazionale al Congresso
di Carrara : Congrès international de Fédérations anarchistes édité
par Roberto Zani. Milan : Zero in condotta, 2008. 287 p. + 1 CD
audio. 15 euros. CIRA

JUIFS ET ANARCHISTES. En 2000, un colloque s'est tenu à Venise sur le
thème de la rencontre entre les traditions juive et anarchiste. Des
figures emblématiques ont été évoquées : Emma Goldman, Franz Kafka,
Gustav Landauer, Gershom Scholem… Cette rencontre a été importante
dans le mouvement ouvrier international ainsi que dans les
expériences communautaires en Argentine, aux États-Unis et en Israël.
La création de cet État a suscité des débats autour de la question du
nationalisme. Les interventions sont signées par Amedeo Bertolo,
Michaël Löwy, Sylvain Boulouque, Rudolf De Jong, Yaacov Oved…
Juifs et anarchistes : histoire d'une rencontre. L'Éclat, 2008. 222
p. (Bibliothèque des fondations). 18 euros.

LIVING THEATRE. En 1947, Judith Malina et Julian Beck (1925-1985)
fondent à New York le Living Theatre. En 1965, la troupe s'exile
volontairement en Europe, ses membres vivent en communauté de manière
itinérante. Leurs œuvres sont créées collectivement, elles portent un
message non-violent et anarchiste. Les représentations sortent
souvent du cadre du théâtre traditionnel pour aller dans la rue aux
côtés des chômeurs, des pacifistes, des militants en grève.
Le Living Theatre : de la toile à la scène : 1945-1985 par
Stéphanette Vendeville. L'Harmattan, 2008. 293 p. (Univers théâtral).
28,50 euros.

OAXACA. Dans le sud du Mexique, à Oaxaca, les inégalités sociales
sont à l'origine d'un mouvement de désobéissance civile qui s'est
transformé à la fin de 2006 en un soulèvement populaire radical :
naissance d'une Assemblée populaire, occupation des médias, grèves,
affrontements avec les forces répressives…
La Commune d'Oaxaca : chroniques et considérations par Georges
Lapierre ; préface de Raoul Vaneigem. Rue des cascades, 2008. 212 p.
12 euros.
États-Unis. Martin Glaberman et Seymour Faber décrivent la résistance
quotidienne des ouvriers en Amérique du Nord et plus particulièrement
dans l'industrie automobile à Detroit. Ils analysent leur
comportement, sans occulter certains travers (racisme et sexisme) et
montrent quelles sont leurs capacités pour lutter contre le capitalisme.
Travailler pour la paie : les racines de la révolte par Martin
Glaberman et Seymour Faber. Acratie, 2008. 180 p. 17 euros.

ROCKER. Nationalisme et culture, le principal ouvrage théorique de
Rudolf Rocker (1873-1958) est traduit pour la première fois en
français. Ce livre, publié en langue espagnole en 1936, montre la
naissance de l'idéologie nationaliste jusqu'à Rousseau et la
Révolution française. Celle-ci va instaurer le culte national. Il
évoque ensuite Hegel qui fait de l'État le Dieu sur terre, principe
repris ensuite par le marxisme et le fascisme. Rocker conclut sur la
nécessité d'une Fédération européenne, préfiguration d'une fédération
mondiale, avec une économie unifiée dont aucun peuple ne serait
exclu. Rocker est une figure marquante de l'anarcho-syndicalisme. Il
a milité en Allemagne, en Angleterre aux côtés des travailleurs juifs
et aux États-Unis.
Nationalisme et culture par Rudolf Rocker ; traduit par Jacqueline
Soubrier-Dumonteil. Les Éditions libertaires : CNT-RP, 2008. 672 p.
20 euros. CIRA

ZÉVACO. Phébus publie Le Chevalier de La Barre, un roman historique
inédit en volume de Michel Zévaco (1860-1918). Ce journaliste
anarchiste est l'auteur de très nombreux romans-feuilletons. Le
Chevalier de La Barre (1747-1766) avait été torturé puis exécuté pour
ne pas s'être découvert devant une procession et pour avoir mutilé un
crucifix. La révision de son procès fut demandée en vain par
Voltaire. Ce champion de la laïcité, réhabilité à la Révolution
devint un symbole de l'arbitraire et de la toute-puissance de L'Église.
Le Chevalier de La Barre par Michel Zévaco. Phébus, 2008. 555 p.
(Libretto). 14 euros.

RELIGIONS. Plusieurs livres dénoncent les méfaits des religions,
toujours d'actualité malheureusement. Bruno Alexandre s'est intéressé
aux textes qui leur servent de référence comme la Bible ou le Coran.
Ceux-ci prônent souvent la haine, les croisades, la guerre et sont
ainsi en totale contradiction avec les droits de l'Homme. Le livre de
Marc Prévôtel a reçu le Grand Prix « Ni Dieu ni maître » 2008. Il
dénonce le cléricalisme moderne à travers la doctrine sociale de
l'Église. De son côté, Jean-Manuel Traimond se demande comment les
religions arrivent à survivre bien que leurs erreurs aient été
démontrées. Les nouvelles théories de la conscience et les neuro-
sciences peuvent aider à comprendre pourquoi tant d'illusions
continuent à séduire.
Chroniques d'un incroyant : naissance dans la guerre des religions du
livre : 1 : propos sur le blasphème par Bruno Alexandre. Les Éditions
libertaires, 2008. 100 p. (Propos mécréants). 10 euros. Cléricalisme
moderne et mouvement ouvrier par Marc Prévôtel. Les Éditions
libertaires : Fédération nationale de la Libre pensée, 2008. 280 p.
(Propos mécréants). 14 euros. Attention religion ! : pourquoi la
religion colle (et quelques conseils pour la décoller) par Jean-
Manuel Traimond. Atelier de création libertaire, 2007. 38 p. (Texte/
contre-texte). 5 euros.

** PRESSE

OFFENSIVE. N° 19, septembre 2008. 52 p. 5 euros. Offensive est publié
par l'organisation Offensive libertaire et sociale depuis 2003. Il y
a un an, un appel à soutien était lancé pour augmenter son tirage et
ainsi élargir son lectorat. La revue tire désormais à 7000
exemplaires et est maintenant disponible en kiosque. Le dossier de ce
numéro a pour titre : Foutez-nous la paix ! Il est consacré à la
guerre et à ses résistances. Au sommaire également : des analyses, de
l'histoire (l'Espagne libertaire) et des informations sur la contre-
culture (livres, musique, art, cinéma).
Adresse : OLS (Offensive), c/o Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001
Marseille (courriel : ols(a)no-log.org). L'abonnement est de 18 euros
pour 4 numéros (chèque à l'ordre de Spipasso). Sur Internet : http://
offensive.samizdat.net

** FILM

LOUISE MICHEL. Du 3 juillet au 2 août 2008, en Nouvelle-Calédonie a
eu lieu le tournage d'un téléfilm consacré à Louise Michel. Sylvie
Testud joue le rôle de la révolutionnaire. Cette fiction destinée à
France 2 est réalisée par Sólveig Anspach. Le producteur Jacques
Kirsner a choisi de se concentrer sur l'exil de Louise Michel,
déportée après la Commune en Nouvelle-Calédonie. Elle y passa sept
ans, fit la connaissance des Kanaks et prit leur défense lors de leur
révolte, en 1878. Michel Ragon a participé à l'écriture du scénario.
Louise Michel réalisé par Sólveig Anspach ; avec Sylvie Testud,
Nathalie Boutefeu, Bernard Blancan et Alexandre Steiger. 2008. 90
minutes.

** INTERNET

AFRIQUE sans chaînes. N° 3, juillet 2008. Le groupe de travail
Afrique du Secrétariat international de la CNT publie une lettre
d'information bimestrielle Afrique sans chaînes. Grâce à des contacts
dans les milieux syndicaux et associatifs africains, elle nous parle
des luttes sociales et de culture. Au sommaire de ce numéro : Maroc,
Tunisie, Afrique du Sud, Zimbabwe, Niger, Comores…
Adresse : http://www.cnt-f.org/international/spip.php?rubrique33


CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L'ANARCHISME.
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Permanences du mardi au
vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu'à 21
h. Téléphone : 0950 511 089 (tarif local en France). Télécopie : 04
91 56 24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: ..   Dim 2 Nov - 15:44

Depuis novembre 1999, le CIRA a publié 100 numéros de La Feuille. Merci à ses
lecteurs et lectrices fidèles et attentifs, à ceux et celles qui la réclament quand
ils ou elles ont raté un numéro, à ceux et celles qui la rédigent et la corrigent,
à ceux et celles qui la reproduisent sur leurs sites (A-infos, L’En-dehors…) et à
ceux et celles qui nous envoient des informations. La Feuille est toujours
gratuite, bien sûr et sa reproduction et sa diffusion sont toujours vivement
souhaitées.
Pour moi, c’est quand même plus normal que des pauvres attaquent des riches que le
contraire. (F.P. Meny)

*** RENCONTRES

LYON : samedi 22 novembre à 15 heures. Une rencontre-débat intitulée Ce que je veux
partager aura pour thème les rapports entre philosophie et anarchie. Daniel Colson,
Vivien García, Irène Pereira et Alain Thévenet interviendront et Mimmo Pucciarelli
sera le modérateur.
Adresse : Cedrats (Centre de documentation et de recherche sur les alternatives
sociales), 27 montée Saint-Sébastien (entrée 10 place Croix-Paquet), métro
Croix-Paquet ou Hôtel de Ville (tél : 04 78 29 90 67 ; courriel :
mimmo.pucciarelli(a)laposte.net).

MARSEILLE (CIRA) : samedi 22 novembre 2008 à 17 heures. Anarthèmes poursuit sa
deuxième saison avec pour sujet : La question de la liberté ? (2ème partie). Ce
cycle de discussions est animé par plusieurs membres du CIRA.

PARIS 6e : samedi 6 décembre 2008 à partir de 9 h 30. Passages utopistes, traces et
pratiques, tel est le titre du colloque international annuel organisé par la
Société P.-J. Proudhon. Les intervenants annoncés sont Olivier Chaibi, Pascal
Kaegi, Sophie Delvallez, François Fourn, Gaetano Manfredonia, Philippe Chanial,
Mimmo Pucciarelli et Bruno Frère. Adresse : FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis, 75014
Paris (métro Glacière). Renseignements : Société P.-J. Proudhon, EHESS, 54
boulevard Raspail, 75006 Paris (courriel : steproudhon(a)wanadoo.fr).

PUBLICATIONSLes livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos
sont disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses
parfois mentionnées. Ceux qui sont suivis du logo CIRA peuvent être
commandés à notre adresse (pensez aux frais de port).

ANTISÉMITISME. Éric Fournier nous présente un épisode peu connu de
l’affaire Dreyfus. Une corporation entière, les bouchers de La
Villette, avait en effet rejoint les mouvements antisémites sous la
direction du marquis de Morès et de l’agitateur Jules Guérin. Ces
bouchers ont servi de troupes de choc aux nationalistes : bagarres
dans les rues, meetings agités. Les anarchistes, en particulier
Sébastien Faure, ont dénoncé les agissements de ces bouchers en les
tournant en ridicule et en les affrontant parfois physiquement.
La Cité du sang : les bouchers de La Villette contre Dreyfus par Éric
Fournier ; illustrations de Gil. Libertalia, 2008. 147 p. 13 euros.

ARAGON. Paru en Espagne en 2005 sous le titre Los inocentes de Ginel,
ce roman raconte les événements de juillet 1936 dans un village
aragonais. L’arrivée des franquistes pousse une partie des habitants
à s’enfuir, certains rejoignent la Colonne Durruti. Les grands
propriétaires terriens, de leur côté, se rallient aux fascistes.
L’auteur, Ricardo Vázquez-Prada est journaliste à Saragosse.
Dans un village d’Aragon dont je ne veux me rappeler le nom par
Ricardo Vázquez-Prada ; traduit par Françoise Blasco-Takali.
L’Insomniaque, 2008. 190 p. 12 euros.

CORPS. En attendant de trouver un éditeur, Claude Guillon avait mis
son dernier ouvrage sur Internet (voir Feuille d’infos #94). Je
chante le corps critique est maintenant disponible en librairie.
Claude Guillon montre comment le corps est réduit à l’état de
marchandise : pollué par l’industrie, formaté par la publicité, la
mode et la pornographie. Face à cette déshumanisation, des
résistances apparaissent : cyclonudistes, activistes queer, femmes
revendiquant leurs rondeurs, critique des normes hétérosexuelles…
Je chante le corps critique par Claude Guillon. H&O, 2008. 416 p. 23
euros.

DICTIONNAIRE. En 366 entrées, de 3 lignes à 2 ou 3 feuillets
(quelques-unes de 15 pages), ce dictionnaire recense, du milieu du
XIXe siècle jusqu’à nos jours, et dans le monde entier, les
personnages (militants affirmés ou personnalités influencées par les
théories anarchistes), les lieux, les procès, les revues, les
journaux, les groupes, qui ont fait le mouvement anarchiste.
Dictionnaire de l’anarchie par Michel Ragon. Albin Michel, 2008. 661
p. 23 euros.

ENFANCE. Nathalie Brémand montre comment les socialistes du XIXe
siècle, de Fourier à Proudhon, en passant par Leroux, Cabet, Dézamy,
Déjacque, Joseph Rey ou Flora Tristan, se sont intéressés à l'enfant,
représentant des générations futures. Dans les associations
ouvrières, les expériences fouriéristes, les communautés icariennes
ou encore au familistère de Guise, l’enfant a toujours eu sa place.
Ce livre est la version remaniée d’une thèse d’histoire.
Les socialismes et l’enfance : expérimentation et utopie :
(1830-1870) par Nathalie Brémand. Presses universitaires de Rennes,
2008. 365 p. (Histoire). 20 euros.

GRÈVE GÉNÉRALE. Dès les origines du mouvement syndical français
(1895-1906), la grève générale fut l’objet de débats entre partisans
du syndicalisme révolutionnaire et ceux du socialisme politique. Le
recueil des éditions Agone réunit des textes de Fernand Pelloutier,
Henri Girard, Georges Sorel, Émile Pouget, Édouard Berth… De leur
côté, les éditions Libertalia rééditent sous le titre Grève générale
deux nouvelles de Jack London. South of the slot donne un avant goût
de ce que pourrait être la révolution. The dream of Debs met en scène
un sociologue découvrant le monde ouvrier.
Déposséder les possédants : à propos de la grève générale : textes
réunis et présentés par Miguel Chueca. Agone, 2008. 272 p. (Mémoires
sociales). CIRA 18 €. Grève générale ! par Jack London. Libertalia,
2008. 120 p. 8 euros.

SQUATS. Jean Berthaut a enregistré puis transcrit les témoignages de
squatteurs. Ceux-ci ont participé à des expériences de squats
politiques à Paris entre 1995 et 2000. Le livre contient aussi un
historique des squats, un glossaire, une chronologie, une
bibliographie et un cahier photos.
PariSquat : des squats politiques à Paris : 1995-2000 : témoignages
et documents réunis par Jean Berthaut. Atelier de création
libertaire, 2008. 256 p. 18 euros. CIRA

*** PRESSE

CETTE SEMAINE. N° 96, été 2008. 52 p. Prix libre ou abonnement. Cette
semaine n’est pas hebdomadaire mais apériodique. Paraissant depuis
seize ans, la revue propose des textes sur les luttes radicales
écrits par les acteurs de ces luttes. Les rubriques de ce numéro ont
pour titres : Mauvaises intentions, Étrangers de partout,
Restructurations urbaines, Journaflics, Squats, Italie, Belgique et
Brèves du désordre.
Adresse : Cette semaine, BP 275, 54005 Nancy cedex (courriel :
cettesemaine(a)no-log.org). L’abonnement est de 12,50 euros par an.
Site Internet : http://cettesemaine.free.fr/

CQFD. N° 60, 15 octobre 2008. 16 p. 2 euros. Le mensuel de critique
sociale marseillais lance un appel : il lui faut deux mille abonnés
supplémentaires d'ici novembre pour continuer à paraître. Au sommaire
de ce numéro : la crise financière, Mesrine, les luttes à La Poste,
les fuites à la centrale du Tricastin, Marseille capitale de la
culture 2013, les zones réservées aux riches… L’ensemble est illustré
de nombreux dessins : Berth, Soulcié, Rémi, Lefred-Thouron, Dran,
Foolz, Ferri…
Adresse postale : CQFD, BP 70054, 13192 Marseille cedex 20 (tél. : 04
91 90 25 04 ; courriel : info(a)cequilfautdetruire.org). L’abonnement
est de 22 euros (ou plus en soutien) pour 11 numéros dont 3 spéciaux
(chèques à l’ordre de CQFD-Le Rire). Sur Internet :
www.cequilfautdetruire.org

GAVROCHE. N° 156, octobre-décembre 2008. 52 p. 8 euros. Au sommaire
de ce nouveau numéro de la Revue d’histoire populaire : les frères
Henry, militants anarchistes au temps de la propagande par le fait ;
les luttes des femmes de l’arsenal de Rennes en 1917 ; l’œuvre du
poète marseillais Victor Gelu ; le situationnisme aux Etats-Unis… À
lire également : des bonnes feuilles, extraites de nouveaux livres ;
une chronique des médias ; des notes de lectures…
Adresse : Gavroche, BP 863, 27008 Evreux cedex (tél. : 02 32 39 50
50 ; courriel : revue(a)gavroche.info). L’abonnement d’un an est de
30 euros pour quatre numéros (chèques à l’ordre de Scoop presse). Sur
Internet : http://www.gavroche.info

*** INTERNET

CIRA DE LAUSANNE. Au début de l’année 2007, le Centre international
de recherches sur l’anarchisme de Lausanne lançait une campagne de
recherche de fonds. Elle s’est achevée en octobre sur un succès. Le
CIRA a réuni la somme nécessaire pour se maintenir dans son
emplacement actuel. À la suite de cette campagne, le catalogue des
collections du CIRA a été transformé et amélioré. Il rassemble les
monographies, les périodiques, les films et les enregistrements audio.
Adresse : www.cira.ch

*** RECHERCHES

PRIX MAURICIUS. L’Institut français d’histoire sociale décernera
début 2009 le Prix Mauricius d’un montant de 1000 euros destiné,
selon le vœu du donateur, à récompenser un travail de recherche
universitaire (mémoire de master, thèse ou ouvrage à caractère
scientifique) portant sur les courants sociaux et notamment sur le
mouvement anarchiste. Le précédent prix avait été décerné à Maud Fée
(Université Paris IV) pour Réformes et révolution dans « Le Révolté
», neuf ans de propagande anarchiste. Mauricius (1886-1974) était un
anarchiste individualiste pacifiste.
Adresse : Institut français d’histoire sociale, Archives nationales,
60 rue des Francs-Bourgeois, 75141 Paris Cedex 03. Les travaux sont à
adresser en deux exemplaires (version papier et cédérom) avant le 15
décembre 2008.

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME.
3 rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Permanences du mardi au
vendredi de 15 h à 18 h 30 avec une prolongation le mardi jusqu’à 21
h. Téléphone : 0950 511 089 (tarif local en France). Télécopie : 04
91 56 24 17.
Courriel : cira.marseille(a)free.fr Sur Internet : http://cira.marseille.free.fr

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CIRA   

Revenir en haut Aller en bas
 
CIRA
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES PAYS DE COCAGNE :: LES PROJETS CONCRETS :: Pratiques-
Sauter vers: