LES PAYS DE COCAGNE

les pays de dedans toi
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'école transparente

Aller en bas 
AuteurMessage
buenaventura
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 2539
Date d'inscription : 17/02/2005

MessageSujet: L'école transparente   Sam 7 Juil - 16:25

Autres prises de position en Vendée et dans le Var:
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2115



Ligue des Droits de l'Homme

*> 2 juillet 2007 - Base-élève : un fichage dangereux
*http://www.ldh-france.org/actu_derniereheure.cfm?idactu=1471

Depuis plusieurs années, le nombre de fichiers informatiques considérés

comme indispensables par les autorités administratives est en constante

augmentation, alors même que la CNIL a subi une réduction de ses
pouvoirs, en particulier après la loi du 6 août 2004. Aujourd’hui,
force
est de constater que la plupart de ces fichiers ont été détournés de
leur objectif initial d’outils administratifs pour se transformer en
instruments de contrôle social.

Le secteur éducatif n’a pas échappé à cette vague de mise en place de
fichiers électroniques Après deux années d’expérimentation, le
ministère
de l’Education nationale se prépare à généraliser l’utilisation d’un
traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé «
base-élève 1^er degré » Ce système concerne tous les élèves des écoles
maternelles et élémentaires, privées et publiques, y compris ceux
recevant une instruction dispensée en dehors de l’école.
Officiellement,
il s’agit de constituer une base de données destinée à la gestion
administrative des élèves, au pilotage pédagogique, au suivi des
parcours scolaires de la maternelle à l’entrée en 6^ème et à
l’élaboration de statistiques académiques et nationales.

La LDH constate que ce fichier comportera de nombreux éléments relatifs

à l’identité de l’élève et à son cursus scolaire, que chaque élève
recevra un identifiant national différent du numéro national
d’identification des personnes physiques et surtout que ce fichier,
destiné à être centralisé, est d’accès partagé à différents niveaux,
des
mairies au ministère, et notamment à des élus politiques.

Elle constate également que, contrairement à ce que prévoit la loi
informatique du 6 janvier 1978 modifiée (dite loi informatique et
libertés),

- les parents des élèves fichés n’ont reçu aucune information préalable

sur l’existence de ce fichier, et par conséquent sur le caractère
obligatoire ou facultatif des informations recueillies ;

- le droit à la confidentialité sur les informations détenues n’est
absolument pas garanti. La sécurisation invoquée depuis deux ans par le

ministère de l’Education nationale vient d’ailleurs d’être démentie et
le ministère lui même a dû le reconnaître.

Parce qu’elle refuse une société où les individus seraient mis en fiche

dès le plus jeune âge, parce qu’elle pense que les familles doivent
pouvoir continuer à faire confiance à l’école, parce que n’accepte pas
que ces fichiers se mettent en place en absence de tout débat public,
la
LDH demande que le ministère de l’Education nationale mette fin à cette

expérimentation qui porte atteinte au respect des libertés
individuelles
et notamment à celui du droit au respect de la vie privée.

*Paris, le 2 juillet 2007.*

_________________
concéder, c'est se rendre .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emilie-nihiliste.hautetfort.com
 
L'école transparente
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chantier école avec Tom Rijven
» Un "cas d'école"
» chantier école en haute normandie
» Chantier école en Mayenne
» école (elevage caprin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES PAYS DE COCAGNE :: PENSER, PARLER :: Débats-
Sauter vers: